Jim Carrey revient sur 5 rôles cultes

The Truman Show, The Mask, Man of the Moon… L’acteur américain Jim Carrey revient sur 5 films cultes qui ont marqué sa carrière au cinéma.

1/ The Truman Show : “C’était un film prophétique”

Jim Carrey : “C’était un film tout à fait visionnaire, même prophétique à bien des égards. Je pense qu’on vit aujourd’hui dans un monde où chacun a sa propre bulle du Truman Show. Chaque personne est la star de sa propre chaîne, même si elle en est consciente et Truman ne l’était pas.

La différence, c’est qu’il y a des bulles qui méritent d’être regardées : j’aime bien regarder YouTube, j’aime bien regarder les vidéos de réaction des gens, j’aime les discussions, j’aime beaucoup de podcasts.

Mais il y a aussi beaucoup de gens qui survivent en essayant de faire éclater les bulles des autres, vous savez ? Ça fait partie de la culture aussi, cette idée de réunir des gens dans le but de faire disparaître une autre personne. Et ça, je n’aime pas trop. J’aime laisser les gens être aussi laids qu’ils le veulent.”

Robert Pattinson et Zoë Kravitz sont les nouveaux Batman et Catwoman, Brut les a interviewés sur leurs rôles respectifs.

2/ Man on the Moon : “Après ce film, je n’arrivais plus trop à savoir qui j’étais”

“J’ai appris beaucoup sur moi et sur l’illusion de l’identité. Après ce film, je n’arrivais plus trop à savoir qui était Jim Carrey et je me suis rendu compte que si c’était dur de savoir qui était mon personnage, peut-être qu’il n’existait pas et tout s’est développé à partir de ça. C’était plutôt intéressant”.

Dans ce film, l’acteur américain Jim Carrey interprète le rôle de l’humoriste américain Andy Kaufman, décédé en 1984.

“J’adore Andy Kaufman et j’adore sa contribution à l’avant-garde. C’était un honneur de l’incarner. Quand je le jouais, sa famille avait l’impression qu’il était vivant. C’était le plus beau compliment possible. Ils étaient là, sur le plateau, ils m’apportaient des gâteaux et des glaces, comme à Andy, ils m’appelaient Andy.

Ils m’ont envoyé des lettres après, pour me dire qu’ils avaient eu l’impression de voir leur frère, leur fils, vivant, pendant le tournage et que c’était très fort pour eux. Sa fille l’a rencontré pour la première fois, sa fille qu’il avait fait adopter quand il était adolescent. Elle a pu rencontrer Andy dans la caravane et Andy et elle ont eu une discussion sur l’existentialisme ! C’était incroyable.”

Wes Anderson et ses acteurs reviennent sur 4 films incontournables du réalisateur.

3/ Eternal Sunshine of the Spotless Mind : “Michel Gondry, ce génie”

“Michel Gondry… Son génie illumine tout le film. On travaille rarement avec un artiste si talentueux, les effets spéciaux ne sont pas faits sur ordinateur mais créés devant la caméra. Ils sont créés là, sur le plateau.

Certains des trucs qu’on a faits, je n’arrivais pas à croire qu’on avait réussi à les faire. Avant de commencer, je disais : ‘Ce n’est pas possible, je ne peux pas courir, autour du plateau, me changer quatre fois dans le noir et jouer ma scène ensuite.’

Et il me répondait : ‘Comment tu le sais ? Si tu n’essaies pas, tu ne peux pas savoir’. Alors on le faisait. Et je lui disais : ‘Merci. C’était incroyable’.

4/ Sonic 2 : “Dominer le monde, c’est ce que j’ai toujours voulu”

“Dominer le monde, c’est ce que j’ai toujours voulu. J’aime jouer des personnages et ça m’arrive souvent, qui sont laissés pour compte, mal aimés, délaissés et qui ne le prennent pas bien. C’est toujours un scénario amusant à jouer. Ces personnages qui sont rendus fous par la joie des autres.”

Découvrez le trailer du documentaire de BrutX dans lequel Oliver Stone explique comment filmer la violence.

5/ The Mask : un rôle qui touche toutes les générations

“C’est vraiment ce qui me fait vibrer dans mon métier. J’ai eu la chance de jouer dans de beaux films, ésotérique et profonds comme The Truman Show et Eternal Sunshine of the Spotless Mind, mais j’ai aussi eu la chance de donner vie à des personnages de cartoons et de repousser leurs limites très loin, sans pour autant casser leur réalité et faire que les gens n’y croient plus.

Tous les ans, à Halloween, je reçois des photos des gens qui voient mes personnages sonner à leur porte. Des enfants déguisés en The Mask, Ace Ventura ou d’autres personnages, qui arrivent à toucher les nouvelles générations. C’est très agréable pour moi.

Quand des enfants venaient encore sonner chez moi, maintenant ils ne peuvent plus franchir les douves, mais avant, je leur ouvrais la porte à Halloween, avec le masque en caoutchouc de The Mask sur la tête et ils n’avaient aucune idée qu’ils demandaient des bons au vrai The Mask. C’était ma petite blague”. Dumb et Dumber, The Grinch, aventures du détective Ace Ventura, Bruce tout puissant, Menteur menteur, l'acteur à succès Jim Carrey a enchainé les rôles, de film comique au drame, en passant par l'univers fantastique. Reconnu à l'international en tant qu'acteur drôle, à la télévision ou au cinéma, il est également humoriste, scénariste et producteur.

En 1999, il reçoit un Golden Globes pour son rôle dans un drame : The Truman Show. L'année suivante, il est de nouveau récompensé pour son rôle dans la comédie Man on the Moon. Les critiques des Golden Globes récompensent la performance d'acteurs et actrices de cinéma et de télévision aux Etats-Unis.

Sur TikTok, elle parodie les rôles de femmes écrits par des hommes, avec le hashtag #writtenbyaman.

avatar
Brut.
31 mars 2022 10:02