retour

Le retour à la nature comme mode de vie

Il vit sans carte bleue, sans salaire, sans papier toilette. Vivre loin de la société de consommation, c’est le pari de Rob Greenfield.Des images de Babel Doc.

Pas de chaussures, pas de t-shirt, pour une personne lambda, j'ai l'air d'un mec sauvage nu dans la brousse. Le retour à la nature comme mode de vie. Voilà mon papier toilette. Je n'ai pas acheté de papier toilette depuis environ 5 ans. C'est agréable et doux… Ça ne peut pas être plus doux. Et ça a même une odeur très agréable. À 32 ans, Rob Greenfield n'a pas de carte bleue pas de loyer pas de travail rémunéré. Je suis très minimaliste, j'aime les choses simples et mes vêtements représentent cette idée. C'est se défaire de tout ce qui est superflu dans la vie. Tout ce qui n'est pas nécessaire et qui ne m'est pas utile pour accomplir de grandes choses. Je veux simplifier ma vie pour faire ce que j'aime au lieu de gagner de l'argent pour acheter des choses dont je n'ai pas besoin. Il ne dépense quasiment pas d'argent et vit dans une maison en bois qu'il a construite lui-même. Çane me paraît pas juste, Ça ne me paraît pas juste, alors que tant de gens dans le monde n'ont pas assez, ça ne me paraît pas juste d'avoir trop. Seul objet issu de la société de consommation: We must be the change un ordinateur qui a permis à cet activiste écologiste cet activiste écologiste - de devenir une star des réseaux sociaux aux Etats-Unis. aux États-Unis. Nous vivons à une époque qui est très centrée sur l'image, il me semble. Que ce soient les photos ou les vidéos, les gens ont tendance à comprendre les messages lorsqu'ils sont visuels. Ça fait "clic" dans leur esprit. Né dans une famille il vit aujourd'hui à Orlando, en Floride, où il a bouleversé la vie de son quartier : la vie de son quartier: où ila bouleversé en à peine un an, il a offert 7 jardins potagers à des mères célibataires et planté une centaine d'arbres fruitiers communautaires. et plante une centaine L'idée, c'est de créer une communauté, de rapprocher les gens. "moi, moi, moi, moi" Ce n'est pas et "toi, toi, toi, toi". Le but, c'est d'avancer ensemble. Son dernier défi : passer un an sans ne plus rien acheter à manger dans les magasins. Ici, il n'y a rien qui vienne des supermarchés. Il y ajuste de la nourriture que j'ai fait pousser dans mon jardin cet été ou que j'ai glanée dans les arbres fruitiers dans des espaces publics, dans la nature ou dans des parcs. Je fais ça parce que c'est quelque chose d'extrême qui va permettre aux gens de réfléchir, qui va les inspirer. Mon espoir, ce n'est pas que tout le monde fasse pousser et cultive toute sa nourriture. Mon but, c'est que les gens fassent pousser une seule chose. Commencer simplement par des tomates et du basilic sur leur balcon ou faire un petit jardin devant leur maison. Commencer par une petite chose et aider les gens à commencer à se sentir un petit peu plus concernés par l'origine des aliments qui nous permettent de vivre et un peu plus connectés à la terre en général.

31/01/2019 13:31
  • 5.8m
  • 3.1k

1927 commentaires

  • Philippe T.
    02/02/2020 07:29

    Très inspirant

  • Tala S.
    01/02/2020 20:11

    Oh la la

  • Leakim V.
    25/01/2020 11:28

    Un mec qui arrive a aller sur facebook avec un ordinateur sans internet dans sa cabane.... et un congélateur, et qui n'a donc qu'un ordinateur pour objet issu de la "civilisation"...

  • Claire B.
    23/01/2020 15:55

    C'est pour le moins respectable et responsable. Si on le peut et qu 'on le veuille, bon exemple, vraiment merci. De plus proposer des jardins potager, plantations d' arbres, bravo ainsi que votre discours. Mais tout le monde ne le peut sans doute pas. Malades, âgés, avec des enfants, fragiles. Tel que vous êtes, vous pouvez trouver des solutions à proposer dont aussi pour le froid. A plusieurs, si on le souhaite, est ce que cela pourrait donner encore plus de solutions. Merci infiniment.

  • Roxane P.
    20/01/2020 22:08

    lui aussi il a pas de PQ🤣🤣

  • Préscillia U.
    19/01/2020 23:48

    On devrait tous vivre comme sa pour être heureux..

  • Faleme M.
    18/01/2020 08:08

    Cela donne evie

  • Marie H.
    17/01/2020 21:14

    Oui c’est très bien la ou il et il peut peutre construire ou il veut pas chez nous n’y dans les bois nul pars

  • Serge C.
    16/01/2020 06:39

    En Floride, facile pour avoir des feuilles en guise de papier hygiénique , pour cueillir des fruits tropicaux, ......tout cela me pose des questions sur des détails très terre à terre...ce qui me rassure c'est qu'il a un ordinateur et internet , un congélateur, et qu'on le voit sur Facebook et surtout que dans beaucoup de pays très pauvres ils n'ont absolument rien de tour cela !!! Il pourrait s'exiler dans un de ces pays pour expérimenter à fond son mode de vie .

  • Claudine B.
    15/01/2020 06:59

    Et quand il ne pourra plus rien faire ? Le retraite il touchera quoi ?

  • Mag C.
    19/12/2019 20:28

    Comment il paye son internet?? 🤔

  • Iaorana I.
    06/12/2019 02:08

    Respect monsieur...ne changer rien...vous êtes super

  • Constance T.
    05/12/2019 21:24

    notre retraite

  • Geraldine D.
    02/12/2019 16:40

    Fake,quand tu fais ce choix,t as pas besoin de te montrer et tu te contrefous de Facebook!

  • Yolande G.
    24/11/2019 12:59

    Est-ce vraiment possible ?

  • Nana F.
    23/11/2019 06:01

    En France y a les taxes tu peux pas

  • Mc F.
    22/11/2019 18:59

    Superbe....

  • Gisele C.
    11/11/2019 04:49

    By

  • Carmen H.
    01/11/2019 12:38

    Un choix de vie conforme à ses propres besoins

  • Stephane B.
    28/10/2019 14:50

    Ca doit sentir le fauve