Une vie : Rose Mc Gowan

Révélée par le film Scream, au sommet de sa carrière avec la série Charmed... C’est l’histoire d’une actrice qui a décidé qu'elle ne voulait plus être une femme-objet. C'est Rose Mc Gowan.

Rose McGowan, d’actrice à figure du féminisme radical

C’est l’histoire d’une sex-symbol des années 1990 devenue ardente militante féministe. C’est l’une des premières actrices à avoir dénoncé Harvey Weinstein : c’est Rose McGowan.

Rose McGowan naît en 1973 en Italie, dans une famille membre de la secte des Enfants de Dieu. Alors qu’elle n’a que 9 ans, son père décide de quitter la secte avec Rose et ses deux sœurs, car le gourou souhaite que ses adeptes aient des relations sexuelles avec des enfants.

Elle devient une star internationale grâce au film « Scream »

Après une longue fuite, ils s’installent finalement dans le Colorado. À l’arrivée de sa mère sur le sol américain, elle la rejoint dans l’Oregon. Lorsqu’elle a 13 ans, sa mère fait entrer Rose en cure de désintoxication, mais elle s’enfuit, puis vit dans la rue pendant un an.

À 15 ans, Rose McGowan obtient son émancipation et s’installe à Los Angeles. En 1996, elle devient une star internationale grâce au film Scream, qui deviendra culte. À 24 ans, elle fait sensation en apparaissant presque nue sur le tapis rouge des MTV Video Music Awards au bras de son compagnon de l’époque, Marilyn Manson.

En 2016, elle déclare avoir été violée par Harvey Weinstein

En 2001, elle décroche le rôle de Paige dans la série Charmed après le départ de Shannen Doherty. En 2007, pour la promotion du diptyque Grindhouse, elle apparaît nue en couverture du magazine Rolling Stone aux côtés de l’actrice Rosario Dawson. Pour elle, c’est une révélation : elle ne veut plus être considérée comme une femme-objet et décide de faire une pause dans sa carrière.

À 42 ans, elle se rase le crâne et qualifie cet acte de « libérateur ». En 2016, elle publie une série de tweets dans laquelle elle dit avoir été violée par le patron d’un studio de cinéma. L’homme en question : Harvey Weinstein, qu’elle accuse de lui avoir imposé un cunnilingus dans une chambre d’hôtel lors du festival de Sundance en 1997.

« J’ai été réduite au silence pendant 20 ans »

À propos du traitement qui lui a été réservé, elle déclare : « J’ai été réduite au silence pendant 20 ans. J’ai été slut-shamée. J’ai été harcelée. J’ai été diffamée. Et vous savez quoi ? Je suis exactement comme vous parce que ce qui m’est arrivé en coulisses arrive à chacune d’entre nous dans la société, ça ne peut plus durer. Ça ne va plus durer. »

En octobre 2017, le New York Times révèle que la Weinstein Company lui a versé 100.000 dollars pour acheter son silence après le viol qu’elle a subi en 1997. Quelques jours plus tard, elle accuse Ben Affleck sur Twitter d’avoir été au courant de son viol mais de n’avoir rien fait.

Elle critique les actrices restées silencieuses

Dans les mois qui suivent, Rose McGowan critique les actrices restées silencieuses et tout le système hollywoodien qui a permis à Harvey Weinstein de régner sur le cinéma pendant plusieurs décennies. À 44 ans, elle sort Debout, une autobiographie dans laquelle elle revient sur le viol dont elle a été victime et surnomme Harvey Weinstein « le Monstre ».

En 2018, elle est la première femme à recevoir le « prix Inspiration » lors de la cérémonie des Hommes de l’année du magazine GQ. Quelques mois plus tard, elle colporte de fausses informations sur une relation entre Asia Argento et un mineur de 17 ans et se clashe régulièrement avec Alyssa Milano sur Twitter.

Elle accuse le parti démocrate d’être responsable de l’élection de Donald Trump

En mars 2020, Harvey Weinstein est condamné à 23 ans de prison pour viol et agression sexuelle sur deux femmes. En tout, plus de 80 femmes ont accusé l’ancien producteur. Le crime qu’a subi Rose McGowan ne sera jamais jugé car il est prescrit.

En août 2020, elle accuse le parti démocrate américain de n’avoir résolu aucun problème et d’être responsable de l’élection de Donald Trump. À 46 ans, Rose McGowan demande une reconnaissance et des excuses au réalisateur Alexander Payne. 30 ans après les faits, elle affirme avoir été victime d’un viol quand elle avait 15 ans, alors qu’elle était sous l’emprise du réalisateur.

avatar
Brut.
5 septembre 2020 12:11