7 questions très simples sur le vaginisme

La sexologue Catherine Blanc nous explique ce qu’est le vaginisme, quels sont les symptômes et comment le soulager durablement.

Il existe de nombreuses solutions pour soulager les femmes vaginiques

“Le vaginisme, c’est la difficulté que rencontre une femme à être pénétrée. La difficulté ou l’impossibilité d’être pénétrée, que ce soit d’un penis, d’un doigt, d’un tampon, d’un speculum” explique Catherine Blanc. Selon la spécialiste, “c’est une contraction involontaire musculaire qui en est à l'origine. Pas du vagin, puisque le vagin n’est pas un muscle mais bien le plancher pelvien”. Quelles sont les causes du vaginisme ? La spécialiste déclare qu’il s’agit “d’un blocage psychique qui entraîne un blocage physiologique. Les facteurs à l’origine du vaginisme sont soit une histoire d’éducation, une histoire de culpabilité au désir, une histoire de peur de la pénétration avec des idées très négatives sur la défloration, soit un traumatisme dont on se protège pour qu’il ne se reproduise pas, soit une mycose qui a créé des dommages et qui rend la vie sexuelle extrêmement douloureuse”.
Endométriose, vaginisme, fibromes… Juliette libère la parole sur la santé intime des femmes

Il existe de nombreuses solutions pour soulager les patientes souffrant de vaginisme : “des solutions physiologiques auprès de gynécos, de kinés spécialisés en rééducation périnéale”. Mais également un accompagnement psychologique pour prendre conscience de son corps et “de prendre soin de soi, d’être joyeux d’être soi”. “Certaines vaginiques préféreront aller parler à un psychologue parce qu’on sera à bonne distance de ce sexe et que ça permettra petit à petit d’aller le rencontrer, en son temps, en son heure et tranquillement chez soi. Et puis d’autres préféreront l'accompagnement physique avec quelqu’un qui a la connaissance de ce corps et qui peut accompagner dans la lecture de ce corps, directement sexuellement, et là, ça sera plutôt chez des gynécos psychosomaticiens ou chez des kinés qui seraient spécialisés en rééducation périnéale” précise Catherine Blanc. L'endométriose : ce que les autres pays ont à nous apprendre

avatar
Brut.