retour

Anna Roy, sage femme : "Oui, on est maltraitants"

"Monsieur le président, je voudrais vous parler des conditions dans lesquelles les femmes accouchent, en France, en 2020."

Le message d’une sage-femme au président

Anna Roy est sage-femme. Elle souhaite révéler les failles du système de santé français, notamment dans les maternités. Dans son message, elle s’adresse au gouvernement.

« Monsieur le Président, je voudrais vous parler des conditions dans lesquelles les femmes accouchent, en France, en 2020 », commence Anna Roy, sage-femme. La professionnelle de santé dénonce le manque de personnel dans les maternités.

« On est maltraitants »

« En salle d’accouchement, quand vous avez trois femmes en travail plus les urgences à gérer, vous êtes dans la maltraitance, vous ne pouvez pas faire autrement. Parfois, heureusement, il y a des gardes calmes et on arrive à faire notre travail correctement. Mais la plupart du temps, c’est l’horreur puisqu’on est pris entre quatre feux. On est maltraitants. »

D’après Anna Roy, la maltraitance arrive très vite. « L’exemple typique, c’est : “Je reviens dans deux minutes.” Et en fait, je reviens trois heures après, si je reviens. Et parfois, c’est sur des choses importantes », rapporte la sage-femme. Elle assure que les femmes ne méritent pas d’attendre des heures aux urgences et que leurs choix doivent être respectés.

Elle s’explique : « Une femme qui a envie d’accoucher sans péridurale a le droit d’avoir une sage-femme avec elle, qui la masse, qui lui sussure des mots doux, qui la soutient, qui l’encourage. C’est son droit le plus strict. » Cependant, Anna Roy est persuadée qu’en l’état actuel des choses, la dignité de la personne n’est pas respectée.

Une sage-femme par salle d’accouchement

Lorsqu’elle a enfilé sa blouse et endossé le rôle de sage-femme, elle avait le désir d’aider les autres. « Et pour ça, j’ai accepté de ne plus avoir de soirées d’été, j’ai accepté de ne pas avoir de Noël, j’ai accepté d’être payée au lance-pierre », témoigne la professionnelle de santé. Anna Roy souhaite qu’il y ait une sage-femme par salle d’accouchement. Cette mesure serait déjà appliquée en Angleterre, en Finlande et dans d’autres pays. « Il suffit d’un décret » affirme-t-elle.

« C’est pas négociable, je n’ai pas envie de négocier sur des choses qui sont évidentes. On ne va pas passer notre vie à enfoncer des portes ouvertes. Là, les maternités sont exsangues, les professionnels de santé qui y travaillent sont exsangues et les femmes qui y accouchent, les parents qui viennent et les bébés qui viennent au monde sont exsangues. Donc stop », s'insurge Anna Roy.

18/11/2020 17:54
  • 1.9M
  • 1.5K

1205 commentaires

  • Joëlle L.
    10 heures

    Mes respects Madame

  • Hadjazi-Simon T.
    un jour

    Bien parlé !! Vous avez complètement raison !

  • Hadjazi-Simon T.
    un jour

    En effet, c’est une honte qu’il n’y ait pas assez de sage-femmes (homme ou femme) pour s’occuper correctement d’une future maman.....

  • Roxane R.
    2 jours

    Merci pour votre témoignage c’est important 🙏❤️

  • Helene L.
    2 jours

    C'est vrai, j'ai pleuré car la péridurale ne marchait plus, un soupire de la sage femme et hop gaz hilarant. Et la poussée ils étaient à trois entrain d'appuyer sur mon ventre. Mais le pire c'est après, déjà j'ai sentie que je faisais chier à vouloir descendre avec le lit plutôt qu'en fauteuil parce que mes jambes ne répondaient plus de rien, et dans la chambre j'arrive t'as l'infirmière qui me dit faut pisser tout en discutant avec l'infirmière qu'elle en avait marre de travailler 😑 et quand je voyais tous ces beaux reportages dans les maternelles comme le bain, bah moi c'était 3 secondes dans l'eau et hop hop on se dépêche sans parler de la vieille sage femme qui est entrée sans dire bonjour à éteind la télé alors que je pouvais enfin me reposer 5 minutes à ce moment là et qui a soupiré en levant les yeux quand elle arrivait à dire le prénom de ma fille et que je l'ai reprise... Dès que j'ai pu je suis vite partie ! Le covid a bon dos.

  • Caroline M.
    3 jours

    👏👏👏👏👏

  • Anouk N.
    3 jours

    TERRIBLE 😣

  • Morgane P.
    3 jours

    Merci de dénoncer sa ! À mon second accouchement on s'est beaucoup moins occupée de moi alors que c'était un déclenchement juste parce que c'était mon second bébé donc je savais comment faire. Merci les surcharges. Pauvres sages femmes qui sont si réconfortante dans ses moments là

  • Lü N.
    4 jours

    Merci encore merci beaucoup pour le discours

  • Lazé D.
    4 jours

    Vraiment merci mille fois saite braves femme à tout die

  • Jasmine N.
    6 jours

    BRAVO ! C'est un coup de gueule nécessaire et applicable dans tout les domaines de soin. Comment peut on se prétendre civilisés si l'on a aucun respect pour la plus stricte dignité humaine ?! LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT

  • Mini C.
    7 jours

    Tu a raison

  • Cora L.
    7 jours

    En tout cas toi tu es une femme en or 🥰❤️merci a toi de te battre pour nous les femmes 💪💪♥️🥰

  • Candice B.
    14/01/2021 22:02

    Anna roy ou la sage femme qui m'as fait rêver sur cette rencontre avec mon fils que j'attendais impatiemment, je suivais ses merveilleux conseils, sur les réseaux, sur LMDM, je passait des heures au lit à l'écouter et boire ses paroles, et ce que j'ai toujours aimé chez cette femme c'est sa franchise. Et le jour ou j'ai rencontré mon bébé je me suis retrouver a me faire disputer par la sage femme qui faisait des allées et venues interminable qui ne savais pas si mon bébé allais bien ou non, qui nous a laisser dans le doute avec mon conjoint pour faute de monito mal placé, qui n'as pas voulu appeler l'anesthésiste car "j'en faisait trop et je n'avais aucune gestion de la douleur selon elle" qui nous a laisser dans une salle d'accouchement pas prête avec mon conjoint et mon fils qui pointait le bout de son nez et qui a dit je reviens qui en revenant m'as fracturé un pied sur l'étrier, qui me disais que je n'y mettait pas du mien que j'allais effrayé les autres femme et qui lors des soins m'as dit que le prénom de mon fils était "étrange enfin je veux dire original " et à côté je n'arrive même pas à lui en vouloir car qui sais ce qui se passait derrière, elles n'était pas assez ce soir là et il y avais des urgences avec des bébés qui avaient besoin de soins particuliers, mais si elles avaient été en nombre suffisant j'aurais pu vivre ce qui reste pour moi le plus beau jour de ma vie avec plus de "magie" encore mais malheureusement on est encore trop dans ce cas la, nous avons besoin de personnel médical. Nous avons besoin de cet accompagnement, et elle ont besoin de pouvoir ce concentré, et pouvoir vivre le moment elle aussi et pas faire du travail à la chaine comme ce jour là, c'est dur pour elles, c'est dur pour nous... mais ça ils ne le comprennent pas.

  • Hachem N.
    14/01/2021 15:25

    Viens voir l'Algérie c'est un film d'horreur,vs ne pouvez pas y assistez

  • Marise A.
    14/01/2021 02:47

    Madame merci pour le combat que vous menez, le droit de la femme au moment de l'accouchement. C'est le stricte vérité tous ce que vous avez dit. Les femmes qui donnent la vie ou les bébés doivent bien être recevoir de bons soins . Encore une fois merci.

  • Rymel S.
    13/01/2021 22:40

    Merci madame pour votre franchise j'ai ma copine qui a accoucher en 1998 elle ne s'est jamais remise de sa maltraitance par un personnel hystérique et mal traitant.

  • Helene G.
    13/01/2021 07:26

    Merci !

  • Natalie A.
    12/01/2021 23:31

    Merci de ne pas oublier vos auxiliaires de puériculture qui sont vos bras droit en salle d accouchement, elles aussi doivent être respectés car sans elles pas d approvisionnement du nécessaire médicamenteux,du linge ,du nettoyage des salles qui parfois sont faites de façon sommaire car la aussi manque d effectif et du au déclenchement fait a partir de 9h après le staff donc c l après midi que les femmes accouchent et pour ca il y a une auxiliaire pour 4 salles d accouchement donc le boulot est .....on fait du mieux que l on peut aussi de notre côté et c pour que l on doit avoir une équipe très soudé

  • Anne M.
    12/01/2021 18:44

    Très captivant ton point de vue

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.