retour

Ces maladies du cerveau liées à l'alimentation

Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaque... Plusieurs maladies neurologiques seraient liées à notre alimentation selon Sophie Yvon. Voilà comment.

L’alimentation influence notre cerveau !

Sophie Yvon, chercheuse en neurogastrologie et nutrition, nous explique comment l’alimentation influence les maladies du cerveau.

« Moi, ce que je vous conseille, c’est de conserver autant que possible un esprit sain, non pas dans un corps sain, mais dans un ventre sain », affirme Sophie Yvon, chercheuse en neurogastrologie et nutrition. Pour Brut, elle décortique les mécanismes qui lient l’intestin au cerveau.

Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques : et si l’alimentation changeait quelque chose ?

L’Alzheimer, Parkinson et la sclérose en plaques sont des maladies neurologiques. Mais aujourd’hui, de nombreuses études suggèrent que l’intestin a un rôle important à jouer dans l’évolution de ces pathologies.

Pour comprendre cela, il faut imaginer que nous avons plein de bactéries dans le ventre. Ces bactéries sont normalement contenues à l’intérieur de notre intestin. Toutefois, la barrière n’est pas complètement imperméable. C’est la raison pour laquelle il y a du passage de nutriments, de bactéries et de molécules qui arrivent directement dans le sang.

Dans certaines pathologies, l’intestin va être un peu plus ouvert, c’est-à-dire qu’il laissera passer plus de bactéries. Ces bactéries passent alors de notre ventre à la circulation sanguine. “Et qui dit circulation sanguine dit que qu’elles peuvent arriver à votre cerveau. Ces molécules que vont produire l’intestin aura un impact direct sur le cerveau !”, détaille Sophie Yvon.

L’Alzheimer, une maladie multifactorielle

Cette modification de l’équilibre intestinal peut alors favoriser l’apparition de troubles neurologiques. L’Alzheimer, par exemple, est une maladie qui se caractérise notamment par l’augmentation de certaines protéines - les protéines amyloïdes et les protéines Tau - qui forment des plaques dans le cerveau du patient. Or, certains types de bactéries localisées dans l’intestin peuvent influencer la synthèse de ces protéines. On observe que dans le microbiote intestinal de ces patients qui souffrent d’Alzheimer, certaines bactéries sont augmentées et d’autres sont réduites.

Il faut cependant garder à l’esprit que l’Alzheimer est un maladie multifactorielle. Il n’y a pas que le ventre qui entre en jeu, mais également le système immunitaire et système nerveux central, par exemple. Aujourd’hui, on est incapable de soigner ces maladies. En revanche, certaines études affirment que la modification de l’alimentation permet de ralentir la progression de la maladie, voire de la stabiliser. Pour les personnes en bonne santé, adapter son alimentation permettrait de limiter le risque de la développer.

Vitamine B6, oméga-3, flavonoïdes et anthocyane dans nos assiettes

Sophie Yvon recommande des aliments riches en vitamines B6. On en trouve dans les abats comme les foies, les cervelles… Pour les personnes qui ne mangent pas de viande, on peut les retrouver dans les graines de chia, les graines de lin, dans certaines huiles ou dans les noix.

La chercheuse en neurogastrologie conseille également de manger des aliments riches en oméga-3. Par exemple, le poisson a la réputation d’être bon pour la mémoire et pour le cerveau. Pourquoi ? Parce qu’il est très riche en acides gras polyinsaturés, et donc en oméga-3. Ce sont ces acides gras qui stimulent le cerveau.

Enfin, elle encourage à consommer des plats riches en flavonoïdes et en anthocyane. Ils se retrouvent dans certaines légumineuses, comme le soja, les pois lentilles ou les haricots, ou dans certaines crucifères comme les choux de Bruxelles, les brocolis et le chou-fleur. Enfin, tous les aliments rouges ou noirs comme les mûres, framboises, cerises et fraises sont riches en anthocyane.

08/09/2020 16:21
  • 1.8M
  • 893

459 commentaires

  • Mimosa D.
    05/08/2021 12:40

    Effectivement notre cerveau est dans notre intestin

  • Mumu B.
    17/07/2021 04:57

    C'est très intéressant. Mais tu décris là des symptômes. Remonte à la source du mal et tu trouveras. Les personnes atteintes d'Alzheimer cherchent à oublier leurs traumatismes les plus insupportables. C'est du côté psychologique qu'il faut aller. Ce que tu décris, d'ailleurs très justement , ce sont les conséquences des ondes de chocs impactant l'organisme(les intestins),à la suite de l'impact traumatique, Ces personnes perdent la mémoire pour ne pas avoir à être dévastés par le chagrin. C'est un chagrin qui a fait du chemin, lentement mais sûrement, pendant de longues années. (Sais-tu que les intestins humains ,si on les déploie, peuvent se dérouler sur des kilomètres de longueur), le temps rejoint ,ici, l'espace. Le traumatisme initial est en lien avec le choc d'un abandon, sur lequel aucun mot n'est venu exprimer la douleur. Ces personnes se retrouvent sans défenses, sans immunité, symboliquement.Amicalement. Murielle.

  • Gervaise A.
    16/07/2021 04:51

    Alzheimer, diabète de type III....

  • Alex D.
    16/06/2021 15:33

    Elle dit de manger du poisson gras qui est lui même contaminé par des métaux lourds et autres produits chimiques toxiques qui sont eux même responsable de ces maladies neurologiques lol

  • Martin D.
    15/06/2021 17:48

    ! L’importance du microbiote !

  • Madeby L.
    11/06/2021 17:26

    😉

  • Lily R.
    09/06/2021 10:49

    Bien à savoir mais que faire si on tout les aliments transformés sont mauvais ??

  • Marie C.
    07/06/2021 21:45

    Et la protéine Spike Alors elle peut se loger aussi dans le cerveau 🧠 ?

  • Nuray T.
    06/06/2021 07:04

    Doran Bielsa Guevara

  • Alex M.
    06/06/2021 01:52

    Et allez ! Encore une petite vidéo angoissante et culpabilisante… sympa 😒

  • Liluou M.
    05/06/2021 09:32

    👎

  • Vanes M.
    23/05/2021 21:20

    Et pour la vue ! mon patron préconise des compléments mais les patients rigolent et savent mieux… pour eux pas besoin, ils veulent juste des lunettes alors qu’ils ont des pathologies à soigner… les gens négligent leurs yeux, ils ne pensent pas au glaucome, Dmla, cataracte ect… et veulent jamais faire de fond d’œil car eux ils savent mieux que les ophtalmo ce qu’ils faut faire pour leurs yeux et quoi manger…Formidable.

  • Josée F.
    20/05/2021 11:09

    Cela paraît une évidence, il faut arrêter de se nourrir avec des produits remplis de chimie. Tout passe par l’intestin et se retrouve dans notre organismr

  • Marie D.
    18/05/2021 23:42

    Il n'y a aucune preuve scientifique à ce jour !

  • Annie C.
    15/05/2021 20:22

    Intéressant mais si on répétait moins du coup du coup,???

  • Imane R.
    12/05/2021 16:06

    ‎ ‎ ‎‏ ‎‏ ‎‏ ‎‏ ‎‏ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎ ‎

  • Maria D.
    06/05/2021 14:34

    Ha ça vient de là les COVIDIOTS LOBOTOMISÉS !!!

  • Ginette D.
    05/05/2021 21:29

    Il n'y a pas de causes favorisantes à ces maladies

  • Marie R.
    05/05/2021 11:27

    Très déçue de ce contenu, je pensai que Brut vérifiait un minimum ses sources. Très mauvais travail d'investigation sur un sujet beaucoup trop complexe pour être traité comme cela. Je me désabonne

  • Emeric Y.
    05/05/2021 07:22

    Trop de sucre, trop de pesticides (merci la ) = maladies !