retour

Comment des entreprises exploitent notre recherche du plaisir

Certaines entreprises exploitent notre recherche du plaisir pour nous rendre accros à leurs produits. C'est ce qu'affirme l'endocrinologue américain Robert Lustig. Il raconte comment.

Comment les entreprises nous rendent accros

Vous avez l’impression d’être accro à quelque chose ? Une entreprise fait peut-être exprès de vous rendre dépendant…

Les entreprises exploitent notre recherche du plaisir, affirme le Dr Robert Lustig, endocrinologue pédiatrique. D'après lui, elle jouent sur la libération de la dopamine, le neurotransmetteur du « plaisir ». C’est, en quelque sorte, ce qui fait dire à notre cerveau qu’on en veut toujours plus.

Le neuromarketing change la façon dont nous percevons le monde

Les entreprises savent donc comment « pirater » notre cerveau. Pour le Dr Lustig, au cours des 50 dernières années, les Américains seraient devenus plus «gros, malades, stupides, fauchés, dépendants et dépressifs ».

En jouant avec les circuits de récompense et du stress de notre cerveau, le neuromarketing change ainsi la façon dont nous percevons le monde et ce que nous achetons. Cela déclenche des comportements obsessionnels. Les enfants et les adolescents sont particulièrement vulnérables, puisque ce cycle stimulé par l’anxiété peut endommager le cerveau.

01/07/2019 19:22
  • 1.8m
  • 964

337 commentaires

  • Jony D.
    02/09/2020 20:06

    Franchement j'ai pas tout compris rapport ventes publications entre le plaisir et le bonheur ? J'espère que vous pouvez m'expliquer plus clairement. Merci. 😉

  • Sylvie B.
    04/08/2020 19:26

    Bin evidemment!!! ça fait une éternité qu on sait qu on nous tiens par les glandes..

  • Maria L.
    10/06/2020 18:21

    ,

  • Irén S.
    11/02/2020 12:18

    Par le système piramidal oui !!!!

  • Thomas H.
    03/02/2020 12:39

    ,

  • Mure L.
    24/01/2020 21:59

    😉

  • David B.
    09/01/2020 03:18

    Les neurones ne sont pas détruites... L'accoutumance augmente les seuils... Il vous donc + pour que le cerveau délivre

  • Jean-Pierre B.
    06/01/2020 15:47

    On appelle cela le capitalisme

  • Jo B.
    06/01/2020 06:48

    Trop de plaisir ..plus de bonheur ..j'avais remarqué...certaines personnes qui ont absolument TOUT finissent par déprimer ..grave ..j'ai des exemples

  • Ivan-martin C.
    07/11/2019 16:31

    bises à bientôt ton cousin qui t'aime

  • Louis J.
    28/10/2019 17:55

    "Certaines entreprises". C'est mignon.

  • Marie V.
    17/10/2019 16:46

    ( j avoue. .que assez isolée. .pr x raison ( prie conscience cette année suis tombée ds l accumulation compulsive. ..cmme le chocolat. .😉.pr compenser des manques. !! ...j ai travaillé ds le commerce de la mode ...le parfum ..les rayons de mises en avant ...tout tout est etudier pr ns pousser a consommée ..himoral ..oui le plaisir et bonheur ...une grande différence. .merci pr se reportage. .!! .il y a tant a dire !! .

  • Xanarkan K.
    17/10/2019 09:27

    Très bonne vidéo à compléter avec la séries de documentaire sur la dopamine qu’Arté a mis en ligne.

  • Henriette A.
    14/10/2019 12:47

    Ok merci pour vos esplication maina je veu bien m'éscrir

  • Annie S.
    01/10/2019 09:08

    Cette distinction est extrêmement importante et la notion de plaisir devient prépondérante à défaut d'atteindre le bonheur !

  • Edith B.
    27/09/2019 23:35

    Pour une fois une bonne pub que je n'ai pas sollicitée! Des pub comme ça il peuvent m'en mettre plein la vue! Mais comme par hasard je ne peux ni la copier ni la partager??

  • Anita F.
    27/09/2019 10:18

    Intéressant!!

  • Glen P.
    26/09/2019 23:13

    Il oublie de mentionner que le cortex prefrontal est notoirement plus développé chez les mâles que chez les femelles. C'est pour cela que les premiers anticipent mieux les difficultés et sont plus aptes à prendre des décisions.

  • Séléna M.
    24/09/2019 05:32

    et

  • Léa S.
    23/09/2019 09:44

    Bon tout ça , on le savait déjà sinon ?

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.