Italien, il est resté à Kaboul pour réparer les mutilés

Malgré le retour des talibans, cet Italien a choisi de rester à Kaboul. Son travail : réparer les blessés et les mutilés. Et Alberto Cairo n'imagine pas quitter son centre de la Croix-Rouge, une enclave de paix au milieu du chaos…

avatar
Brut.
26 novembre 2021 19:40