retour

La moitié de la population mondiale sera obèse dans 10 ans

Dans 10 ans, 1 être humain sur 2 sera obèse, affirme l'OMS. Voilà pourquoi il y a de plus en plus d'obèses, et pourquoi les plus pauvres sont les premiers touchés… (avec ARTE)

Documentaire Arte : dans le monde, 2 milliards de personnes obèses ou en surpoids

La moitié de la population mondiale sera obèse dans 10 ans, affirme l’Organisation mondiale de la Santé. Arte a enquêté sur un phénomène sociétal mondialisé.

« On peut parler d’épidémie mondiale d’obésité : tous les pays sont touchés par l’obésité, dans des proportions variées. Auparavant, c’était plutôt le fait des pays développés, occidentaux. Depuis le début des années 2000, on voit que les grands pays émergents sont de plus en plus touchés par l’obésité. Notamment le Brésil et la Chine. Et même les pays en développement », constate Anthony Fardet, chercheur en alimentation préventive.

« On a fabriqué des fake foods »

Le pays le plus touché, c’est les États-Unis. 38 % de la population d’obésité. Suit le Mexique, avec 32 %, puis la Nouvelle-Zélande, avec 31 %. À l’avenir, les pays plus touchés par l'obésité seront les plus pauvres, essentiellement parce qu'ils sont les plus exposés aux aliments ultra-transformés. Ces produits coûtent en moyenne 60 % moins cher que les produits frais.

« On a fabriqué des fake foods, des aliments qu’on a artificialisé au niveau des qualités sensorielles : goût, couleur, arôme et texture. Cela nous pousse à consommer plus que de raison. Mais la question de fond, ce n’est pas la transformation, car on mange transformé depuis la nuit des temps. La vraie question, c’est quel degré de transformation est acceptable pour la santé ? », analyse Anthony Fardet.

« L’obésité n'est pas la conséquence d'un seul manque d’exercice physique »

L’obésité n'est donc pas la conséquence d'un seul manque d’exercice physique, malgré les discours culpabilisateurs omniprésents dans la pub et dans les médias. « Il existe ce qu’on appelle des déserts alimentaires. Les industriels ne sont pas forcément responsables, mais dans certains endroits, les snacks, ce ne sont que des distributeurs de produits ultra-transformés. Dans la restauration collective, parfois, 50 % de l’offre est ultra-transformée. Et puis vous avez des zones urbaines, d’où le rôle des architectes, qui fait qu’on peut se promener pour faire ses achats pendant plusieurs kilomètres sans trouver d’offre de produits frais », développe Anthony Fardet.

« Un environnement obésogénique »

Aujourd’hui, avec l'épidémie de Covid-19, les personnes obèses sont d'autant plus vulnérables. Anthony Fardet explique : « On vit dans des environnements de plus en plus obésogéniques. Un environnement obésogénique, c’est un environnement qui a plusieurs dimensions favorisant l’obésité. Le pilier numéro un, c’est la mauvaise alimentation. Ensuite, la baisse de l’activité physique. Puis la pollution environnementale, le stress, le manque de sommeil et la génétique. »

Aujourd’hui, Anthony Fardet espère que la crise du Covid-19 entraînera une prise de conscience sur l’importance de l’alimentation et son impact sur la pandémie d’obésité. « J’espère que ça permettra d’avancer plus vite pour des systèmes alimentaires plus durables et surtout le respect de la biodiversité. »

***Arte diffuse *Un Monde obèse*, la nouvelle enquête de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade le mardi 14 avril à 20h50. Disponible en replay ici : https://www.arte.tv/fr/videos/083970-000-A/un-monde-obese/. ***

14/04/2020 18:37mise à jour : 14/04/2020 18:37
  • 1.1m
  • 2.6k

280 commentaires

  • Sophie A.
    09/06/2020 13:06

    Et ils font comment en Inde , dans d’autres pays asiatiques ??? C’est bizarre ils sont pauvres aussi non ! Et pourtant pas obèses 🤔🤔 Alors arrêtez de nous prendre pour des nouilles ... c’est la surconsommation... manger à sa faim ne veut pas dire s’empiffrer , se goinfrer de fast-food, de plats préparés ... c’est ce qu’il y a de plus cher !!!

  • Sebbane A.
    05/06/2020 01:39

    Je vais devoir me moquer de la moitié de la population mondiale...

  • Nadia G.
    07/05/2020 15:12

    J apprecie beaucoup vos reportages. Clairvoyant. Éducatif. C est l education au plus jeune âge qui serait primordial. Apprendre à manger ds une société de consommation ss état d âme . En tant que prof de sante je fais de l Etp obésité diab.maladie cardiovasculaire par l intermédiaire d une association financée par L Ars. Mais honnêtement c est déjà trop tardif..merci

  • Onuwdiwo B.
    05/05/2020 08:16

    Please Come Back To God. Come Back To The Holy Spirit, And Pray For God To Give You The Love That Will Break All The Prejudice Out Of Your Life. Amen..55-03-11.. THE SEAL OF THE ANTI CHRIST.. Shalom.

  • Onuwdiwo B.
    05/05/2020 08:16

    Jesus Christ Our God, Our Creator and Our Savior only can save us from death. Isaiah 9: 6, Revelation 1: 8, John 1:10, 5: 21-25,40 6: 23-48, 51-58, 63, 8: 51. 11: 25-26. 1 Corinthians 15:22. Jesus Christ is coming soon.

  • Onuwdiwo B.
    05/05/2020 08:16

    I don't care what you've done, how black your sins are, how smutty your life is; Jesus Christ is knocking at your heart's door to forgive you, no matter who you are.

  • Bahaji M.
    04/05/2020 21:40

    Notre santé n'a pas de prix il faux prendre conscience de ce que nous mangeant !!!

  • Paré C.
    02/05/2020 17:27

    En Afrique ils ont pas ce probléme d'obésité ?

  • Véronique V.
    02/05/2020 16:43

    L'OMS est une saloperie à l'origine de tous c maux : ils sont de mèche avec les lobbies et surtout big pharma c eux les campagnes contre nature pour surconsommer des produits laitiers surconsommer la viande rendre adictifs au sucre .... et après refiler des médicaments qui camouflent les symptômes mais ne guérissent surtout pas et font la guerre aux médecines naturelles qui elles soignent ! Et si c t pas clair que l'OMS n'est qu'une vicieuse machine à fric c qu'elle autorise les pesticides les métaux lourds et les aditifs alors que c du poison 😤

  • Jonathan S.
    02/05/2020 14:23

    Le sucre est la pire drogue qu’il soit autant addictif que la cocaïne et ça l’industrie agro-alimentaire là bien compris

  • Audrey H.
    27/04/2020 19:52

    Alimentation de merde 💩💩💩à cause de ces foutus multi entreprises qui cherchent au moins cher et en mettant que de la M..... C'est hallucinant

  • Isabelle J.
    23/04/2020 01:50

    Bien d'avoir mentionner la pollution environnementale !

  • Valentin D.
    21/04/2020 08:20

    J'croyais qu'il sévit y avoir des famine dû à des pénuries de bouffe moi.

  • Gabrielle B.
    20/04/2020 20:18

    La nourriture c est comme le reste : une question d intelligence !

  • Chris T.
    20/04/2020 09:33

    Le maître reste le consommateur, c'est nous qui achetons, qui choisissons, mais nous sommes conditionnés des l'enfance, les pseudo gâteries en pseudo chocolat ou autre que l'on nous vante à longueur de journées, le fast food présenté comme récompense pour les enfants, même mon infirmière qui dit oh c'est sympa Mac Machin ça fait tellement plaisir à mes enfants; etc etc

  • Francis H.
    18/04/2020 18:56

    Et aujourd'hui 1 sur 1 se fait baisé

  • Cécile L.
    18/04/2020 18:52

    Édifiant quant à l’utilité d’être informé sur ce qu’on mange... en évitant de culpabiliser ceux qui souffrent de surpoids. Regarder « Manger autrement » aussi sur Arte. Pédagogique pour nos ados et leurs parents bien sûr!

  • Laurence D.
    18/04/2020 17:12

    Pourtant de manger sain et simplement coute bien moins cher

  • Frédérique G.
    18/04/2020 13:22

    Très bon reportage sur un sujet qui touche toutes les couches de population.

  • Beatriz D.
    18/04/2020 13:00

    Excelente émission

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.