retour

Les sages-femmes affirment avoir été oubliées par le Ségur de la santé

Elles dénoncent avoir été les oubliées du Ségur de la santé. Elles, ce sont les sages-femmes. Pia est l'une d'elles. Aujourd'hui, elle est désabusée.

Ségur de la santé : les sages-femmes demandent à être reconsidérées

Dans une lettre ouverte, elles affirment avoir été exclues des négociations et assimilées à des professions paramédicales. Le message fort de Pia Laborde, sage-femme à l’hôpital Foch de Suresnes.

« Dans l’imaginaire collectif, on est des accoucheuses, et j’aimerais faire passer le message qu’on n’est pas que ça », déclare Pia Laborde, sage-femme à l’hôpital Foch de Suresnes. Dans une lettre ouverte, sa profession dénonce avoir été oubliée par le Ségur de la santé. Les sages-femmes affirment avoir été exclues des négociations et demandent à être reconsidérées.

« La revalorisation est appuyée sur des tableaux de professions paramédicales, alors qu’on est une profession médicale »

« La revalorisation qu’on a eue grâce au Ségur de la santé est de 183 euros. Elle est appuyée sur des tableaux de professions paramédicales, alors qu’on est une profession médicale. On aurait aimé une revalorisation bien au-dessus de celle qui nous a été proposée », dénonce Pia Laborde.

En cause, selon elle, une méconnaissance du métier de sage-femme. Car Pia s’occupe de « toutes les femmes, tous les couples, quel que soit l’âge et quel que soit l’état. Pas forcément enceinte, pas forcément sur le point d’accoucher, juste quelqu’un qui a besoin de conseils ». Les sages-femmes ont aussi des cabinets et font des consultations pour prendre en charge la sexualité, la contraception, la ménopause, les mammographies, les échographies…

Cinq ans d’études nécessaires

« Les femmes découvrent pour la plupart notre métier le jour où elles accouchent, parce qu’elles découvrent qu’on peut venir ensuite chez elles à domicile s’occuper du nouveau-né, le peser, aider pour l’allaitement, qu’on peut vacciner les enfants, qu’on peut faire des soins d’urgence sur les nouveau-nés », déplore Pia Laborde.

En France, on compte 23.000 sages-femmes. Pour exercer cette profession, cinq ans d’études sont nécessaires. Pia Laborde regrette que ce métier soit mal connu, alors que c’est une profession médicale, au même titre que les dentistes ou les infirmiers.

Grâce à cette vidéo, la sage-femme espère qu’un début de prise de conscience pourra opérer quant à l’importance de son métier, et au niveau de compétences requis. « C’est rare que je me retrouve face à une caméra. C’est beaucoup plus simple de se retrouver devant un couple, une femme qui a mal, un accouchement… Mais j’avais besoin qu’on nous entende, et j’espère que le message pourra circuler. Prendre soin des sages-femmes, c’est prendre soin des femmes et des couples. »

28/07/2020 18:25mise à jour : 29/07/2020 15:04
  • 117.5k
  • 119

34 commentaires

  • Lili M.
    28/07/2020 19:13

    Live reveillez-vous!

  • Martsil N.
    28/07/2020 19:12

    Les sages-femmes c'est la vie

  • Florent H.
    28/07/2020 19:10

    Ahahahahaha et on parle de techniciens de laboratoire ? Même pas les gens de l'hôpital ils savent ce que c'est

  • Nour D.
    28/07/2020 19:09

    vive les sages femmes :) heureusement que vous êtes là !

  • Celine M.
    28/07/2020 19:08

    Bravos à vous c est grâce à vous que nos enfants sont en vie aujourd'hui merci à toutes les sages femmes

  • Benjamin M.
    28/07/2020 19:07

    😬

  • Sophie Z.
    28/07/2020 19:06

    Bon courage à vous mais le gouvernement ne fait rien pour personne à part pour lui et sa taupe. Vivement que celà change. C'est urgent. Je suis de tout coeur avec vous.

  • Michele J.
    28/07/2020 19:06

    Malheureusement il n'y a que les infirmières qui arrivent à se faire entendre

  • Serge D.
    28/07/2020 19:04

    De tout cœur avec vous mesdames s'il faut se bouger pour vous, j'en serais même en province. Courage.

  • Charlotte J.
    28/07/2020 19:02

    « Au même titre que les dentistes ou les médecins » petite coquille à corriger svp 😉

  • Chloé D.
    28/07/2020 19:00

    Merci ! Et Merci Brut de nous mettre en lumière !

  • Sonia V.
    28/07/2020 18:59

    Méré 😘

  • Nina H.
    28/07/2020 18:58

    Moi, je n'oublierai jamais la sage-femme qui m'a assisté pendant 5h pour accoucher, elle était très douce et très patiente. Vous faites un beau métier, glorieux ! Qui a-t-il de plus beau d'aider les mamans a donné naissance à leurs enfants. Merci et Bravo ! 💖💖💖

  • Adrien F.
    28/07/2020 18:58

    cc

  • Lucie H.
    28/07/2020 18:58

    Bonjour je ne savais même pas la moitié des informations que vous venez de nous donner merci beaucoup

  • Coco P.
    28/07/2020 18:55

    Faux brut !!!! Infirmière profession paramediacale et non medicale !!! Sage femme profession MEDICALE au meme titre que les medecins et chirurgiens dentistes. Merci de corriger, c'est a cause de discours pareil que nous ne sommes pas reconnus. Merci pour ce reportage tout de même, dont cette sage femme expose bien le problème qui perdure depuis des années

  • Ginette V.
    28/07/2020 18:55

    Que ce métier soit réservé aux hommes ! Ils sont bien plus humains et compétents !

  • Nicole P.
    28/07/2020 18:55

    MACRON EN A RIEN À FOUTRE DES FRANÇAIS

  • Sophie B.
    28/07/2020 18:52

    Une erreur s'est glissée, profession médicale au même titre que les dentistes et les médecins...

  • Jeanne A.
    28/07/2020 18:52

    😘

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.