En Afghanistan, ils marient leurs enfants pour survivre

“Je l’ai mariée par désespoir”. Comme d’autres familles en Afghanistan, ce père a été contraint de marier sa fille pour sauver ses autres enfants.

“Mes parents m’ont donnée, ils étaient obligés”

“Ma famille était affamée. Elle a été obligée de me donner à un mari” raconte une fillette. Afin de protéger leurs enfants de la misère, en Afghanistan, certains parents font le choix de les vendre.

“Mon père m’a mariée. Il était obligé parce qu’on n’avait rien à manger et qu’on avait des dettes” raconte une jeune femme. Avec le retour au pouvoir des talibans, il y a cinq mois, des millions de parents ont plongé dans la pauvreté.

“Je n’ai pas le luxe d’avoir des sentiments, j’ai agi par nécessité. À cause de tous ces malheurs, je n’ai pas eu le choix” explique un père.

Voici 7 dates pour comprendre l’Afghanistan d’aujourd’hui.

“Je l’ai mariée par désespoir”

“En la vendant, j’ai pu sauver mes autres enfants. Sinon, je n’aurais jamais fait ça. Qui marie ses enfants à l’âge de 11 ans ?” explique une mère.

“C’est ma petite sœur, elle a à peine 11 ans. J’aimerais qu’elle étudie, qu’elle fasse institutrice ou docteure. Mon père est dans une situation difficile, mais il n’était pas obligé de la marier.”

Depuis le retour au pouvoir des talibans, les écoles pour filles sont également fermées.

A 14 ans, cette jeune fille afghane est menacée d’expulsion en France. Elle avait fui en 2018 son pays en guerre.

En 2021, avant l’arrivée des talibans, l’Unicef déclarait que 28 % des jeunes femmes du pays, âgées entre 15 et 49 ans, avaient été mariées avant 18 ans.

avatar
Brut.
30 avril 2022 09:00