retour

L'écrivain et génie Daniel Tammet décrit sa synesthésie

"Quand j’étais enfant, je me sentais beaucoup comme le nombre 24." Associer une émotion à un chiffre, un mot à une couleur… C'est la synesthésie. L'écrivain Daniel Tammet vit avec au quotidien. Il raconte.

Daniel Tammet, écrivain synesthète

Daniel Tammet présente une synesthésie, un phénomène neurologique qui associe des sens qui ne sont pas habituellement connectés. Il attribue par exemple des couleurs aux mots. Rencontre.

« Le mot “love” a une couleur. Bien sûr qu’il a une couleur. C’est la couleur bleue. Parfois, je regarde un nombre et je me dis : “Le 24, c’est 4 x 6, et le 6 est triste, mais le 4 est timide“. C’est comme quand j’étais enfant. Je me sentais comme le nombre 24, parfois. J’étais à la fois triste parce que je ne m’intégrais pas, j’étais différent des autres gamins, et timide. Donc j’étais un peu comme le nombre 24. » L’écrivain Daniel Tammet, né avec le syndrome de l'autisme savant, est également synesthète, une particularité neurologique associant des sens qui ne sont pas habituellement connectés. Brut l’a rencontré.

« La première fois que j’ai vu la neige tomber, je me disais : « C’est le nombre 89 » »

Depuis notre toute petite enfance, les connections dans le cerveau se développent différemment, de manières inhabituelles, entre les différentes cellules, de sorte que les mots forment des couleurs, les nombres peuvent avoir des formes et des textures, et les sons peuvent parfois avoir des couleurs et des émotions.

La première fois que j’ai vu la neige tomber, j’étais enfant, à Londres. J’ai dit à ma famille : « Ah, regardez, il neige, c’est de la neige. » Mais dans ma tête, je me disais : « C’est le nombre 89, c’est 89. » Je ne sais pas pourquoi je fais ces associations, pourquoi 10 est comme un miroir, je ne saurais vous le dire. C’est quelque chose qui arrive spontanément, dès nos plus jeunes années. Et on n’a aucun contrôle conscient dessus.

« La première fois que je suis allé à New York, je me souviens de m’être senti entouré du chiffre 9 »

Certaines personnes me disent que les mots ont aussi des couleurs pour eux. Parfois, on a les mêmes couleurs, mais très souvent, non. C’est très personnel. La première fois que je suis allé à New York, je me souviens d’avoir regardé les gratte-ciels et de m’être senti entouré du chiffre 9, parce que les neufs sont si grands pour moi. Ils sont comme l’immensité. 

Enfant, je passais beaucoup de temps à jouer avec les nombres premiers parce qu'ils m’aidaient à comprendre comment les nombres marchent. Comment leurs schémas fonctionnent. Et ça me faisait beaucoup de bien de comprendre que les nombres étaient à l’intérieur d’autres nombres, qui étaient à l’intérieur d’autres nombres, qui étaient à l’intérieur d’autres nombres, qui étaient à l’intérieur d’autres nombres… Ça semblait durer éternellement. C’était le début d’une aventure. Avec les mots, c’était pareil. Je pouvais passer des heures sur un dictionnaire à démonter les mots et jouer avec et ça semblait durer éternellement. C’était magique.

« Quand j’écris une phrase, je dois m'assurer que les couleurs vont ensemble »

  Nabokov, qui a écrit Lolita, était synesthète. Il voyait des mots et choisissait les mots en fonction des couleurs qu’il voyait. Lolita était comme les ailes d’un beau papillon. Il adorait les papillons. Et c’est une expérience similaire pour moi. Les mots sont physiques, tangibles. Ils ont une vie, comme les nombres. Quand j’écris une phrase, je dois peser les mots presque littéralement dans mon esprit, m'assurer que les couleurs vont ensemble, le sentiment, la forme, la texture… Et ce que j’adore dans l’écriture, c’est l’idée que, le temps qu’une personne passe sur un de mes livres, elle devient synesthète aussi. 

26/02/2020 09:53mise à jour : 26/02/2020 12:34
  • 1.9M
  • 1.8K

969 commentaires

  • Eléonore G.
    26/10/2021 21:04

    Trop de synesthésie donne Nausées, migraines , vertiges, hyper sensorialité qui impose repos et même isolement parfois 😔 ou alors une véritable ivresse à la moindre exposition à un sens qui invite à un autre etc.

  • Christophe C.
    06/10/2021 00:15

    Talk about 201 TA and R 18... Le 13, le 23 ER MAI LCH ÈME AV sont aussi des nombres premier, le 19 est lié au comput ecclésiastique (révision du reste d'une division euclidienne) , le rapport 2/3 est sans fin, on peut réduire 18/24 en 3/4, on peut compter de 2 en 3 qui font 5 plus 2 ou 3 qui font 7 ou 8...Dans l'espace intersynaptique, le neurotransmetteur peut se modifier à chaque passage . Question de Cervelet et de gaine de myéline ! Thalamus Hypothalamus!! Je peux en tant qu'artiste aspergé ! Je maîtrise l'anticipation des événements et des déplacements, la synchronisation avec le trafic routier, ferroviaire et aérien, interprète les augures de la nature et je suis télépathe de classe 7...ect exceller à... Ding Dong King Kong https://images.app.goo.gl/xBJ1ui4Tiw9fPBqL8

  • David F.
    19/09/2021 07:47

    look

  • Mikaël V.
    18/09/2021 19:03

    Je donnais la couleur bleu sombre à la douleur que l'on ressent quand on grandi quand on est gosse...

  • Lucie E.
    17/09/2021 18:39

    Cet homme fait gravement penser vers l'hypothèse que nous vivons dans une simulation par ordinateur, comme dans Matrix !!!! ^^

  • Laurence G.
    17/09/2021 17:57

    😉

  • Rêveries D.
    16/09/2021 16:33

    Je pensais que c'était normal de voir les chiffres et les mots en couleur. En tout cas c'est comme ça pour moi.

  • Florence D.
    16/09/2021 05:48

    😍

  • Sophie M.
    15/09/2021 22:17

    Amande Dumont ça me fait bcp penser a Loris. Jme souviens d'une conversation avec toi ou tu me racontais ce qu'il voyait (interprété) en regardant les chiffres du radio réveil.

  • Laure M.
    15/09/2021 18:06

    avec tes histoires de couleurs selon les jours de la semaine, tu n'es pas folle 😂

  • Lisa F.
    15/09/2021 12:54

    !

  • Alex C.
    15/09/2021 09:44

    🙂

  • Céline L.
    15/09/2021 06:05

    , me suis trouvée un copain pr echanger chiffres et couleurs, me sens moins seule 😋

  • Lisa T.
    14/09/2021 21:36

    😘

  • Fabien K.
    14/09/2021 17:31

    J'ai découvert que je l'étais en 2013. Les chiffres, les mots ont des couleurs, des odeurs. Les musiques ont des formes, des matières. Je déteste le 9 mais j'adore le 23 et le 4. Les mois de l'année sont en spirale. Les maths sont colorées, agréables ou au contraire désagréables. Quand on sait vivre avec c'est bien, quand on ne sait pas que l'on est synesthéte, ça peut créer des sacrés problèmes d'apprentissage !

  • Alex G.
    14/09/2021 17:07

    super pouvoir chelou

  • Jess' P.
    14/09/2021 15:45

    😘

  • Hennie C.
    14/09/2021 15:41

    I do understand. And 25 is sadness. The A note, I see it black When G ils green, ans Il don't know why. I spend my Time reducing numbers and count everything. Though I know I ain't crazy...

  • Victoire L.
    14/09/2021 10:35

    ptn vs êtes deux

  • Perrine G.
    14/09/2021 08:56

    regardez qui est sur brut !!!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.