retour

Les girafes, menacées d'extinction "silencieuse"

On en parle peu et pourtant, les girafes sont elles aussi menacées d'extinction. Les chiffres sont d'ailleurs inquiétants...

L’extinction « silencieuse » menace les girafes

Même si on en parle peu, les girafes sont elles aussi menacées d'extinction. Les chiffres sont d'ailleurs inquiétants puisque la population de girafe en Afrique a baissé de 40 % depuis 1985.

On sait que les éléphants, les lions et les ours polaires sont menacés, mais on entend moins souvent parler de l’extinction silencieuse qui menace les girafes. En Afrique, le nombre de girafes a diminué de 40 % entre 1985 et 2015. Pourtant, il aura fallu attendre 2016 pour que l'espèce soit classée comme « vulnérable ». La chute de population est causée par l'extension des terres agricoles, mais surtout par la chasse. Les girafes sont chassées pour leur viande, mais leur peau est également utilisée pour faire des médicaments.

La girafe : un animal méconnu et très peu étudié

La cause de cette prise de conscience tardive, c’est avant tout un désintérêt de la part du public et des chercheurs, plus concentrés sur la disparition d'animaux plus directement menacés. « Il y a eu beaucoup d'études faites sur les lions, les éléphants ou d'autres animaux. Mais en revanche, on sait très peu de choses sur la girafe, il existe très peu de recherches ou d’études sur elle » déplore Symon Masiaine, coordinateur d'un programme d'étude et de protection des girafes.

Il aura ainsi fallu attendre 2018 pour connaître la situation de certaines sous-espèces sur les 30-40 dernières années. Toutes les espèces sont touchées par la baisse du nombre de girafes : -56 % d’individus pour la girafe réticulée, -46 % d’individus pour la girafe du Kordofan, -97 % d’individus pour la girafe nubienne… Face à ces chiffres inquiétants, 6 pays africains, dont le Tchad et le Kenya, souhaitent réguler le commerce international de l'espèce. Une proposition a été étudiée lors d’une réunion tenue à Genève du 17 au 28 août 2019, par principe de précaution.

Problème : ce genre de restriction n'est habituellement pas appliqué à des espèces simplement classées comme « vulnérables ». Certains experts pensent qu'il est nécessaire d'en savoir plus sur le statut de l'espèce et ses menaces avant de légiférer sur sa protection. « Analysons d'abord l'ampleur de ce commerce. Est-il local ou est-il également international ? Quelle forme prend-il ? Est-il vraiment destructeur pour l'ensemble de la population ? Ce sont des questions auxquelles nous devons répondre avant de pouvoir mettre en place des mesures restrictives » estime Arthur Muneza de la Fondation pour la préservation de la girafe. Aujourd’hui, il reste environ 68 000 girafes adultes dans le monde.

21/08/2019 06:54mise à jour : 22/08/2019 08:05
  • 472.1k
  • 336

49 commentaires

  • Karine N.
    24/08/2019 07:52

    Dommage que l'homme ne soit pas une espèce en voie de disparition !

  • Maëva L.
    23/08/2019 05:45

    😳

  • Jamila B.
    21/08/2019 23:18

    Letre humain est cruel... il détruit tous sur son passage

  • Jean C.
    21/08/2019 21:16

    En fait je trouve beaucoup de rapports contradictoires sur le fait que l'ours polaire soit bel et bien en voie de disparition (Juste un fait)

  • Mehdi H.
    21/08/2019 20:40

    Je suis pour l'écologie l'Afrique ses animaux qui sont tué par des trafiquants et la nature africaine sans ses animaux sauvages est foutue les ours polaire aussi sont quasiment disparu à cause du réchauffement climatique mais vous êtes peut-être jamais poser la question ont est la à faire des débats sûr le réchauffement climatique mais nous participants aussi quand ont utilisé internet et les réseaux sociaux ..

  • Kaina S.
    21/08/2019 20:38

    Zarafa 😥

  • Mona M.
    21/08/2019 20:12

    Je croit qie tout les animaux sont menacer par l'homme a ce stade... et l'homme devient une menace pour lui même aussi , les années a venir vont êtres compliquer si ont change pas notre manière de vivre

  • Sandra F.
    21/08/2019 19:40

    Quand Homme disparaîtra, les animaux pourront enfin être tranquille, enfin si il en reste!😢

  • Ethno L.
    21/08/2019 17:01

    De magnifiques animaux, les générations à venir n'auront plus d'animaux.

  • Mathilde P.
    21/08/2019 16:02

    Rapport girafe/homme = 0,0000097...

  • Nicole R.
    21/08/2019 15:41

    J'ai presque envie de pleuré tellement je trouve sa exécrable. Les girafes non rien à foutre ds vos médicaments ou ds vos assiettes tout comme les autres aussi lion ect,

  • Christine J.
    21/08/2019 15:27

    Ils vont attendre encore combien de temps avant de vraiment réagir ? Ce que l'homme peut être stupide et ignoble

  • Lili D.
    21/08/2019 14:53

    Il faut arrêter ce massacre

  • Lili D.
    21/08/2019 14:53

    A qui la faute avec toi ces types qui vont les chasses c est pas étonnant

  • Natou R.
    21/08/2019 14:44

    Dommage que l humain ne se sente pas menacé d extinction... car à force de tirer sur la corde c est ce qui risque de lui arriver .... pauvre humanité...

  • Elodie P.
    21/08/2019 14:32

    snif

  • Sofiane Y.
    21/08/2019 13:59

    abattus en algerie

  • Judicaël B.
    21/08/2019 13:09

    Raisonnement du cynisme humain : « 68000 girafes ? C'est beaucoup et c'est rien comparé à des millions d'espèces vivantes ! On peut les chasser pour en tirer encore un peu plus de profit puis on les protègera quand on sera certain d'en comptabiliser 1000, non encore mieux 100 dans une réserve sinon ce sera trop coûteux de les surveiller, les vacciner ... ! Et tiens une centaine, c'est un bon chiffre à faire pleurer tout le monde qui s'en affectera et nous amènera quelques touristes et sauveurs de la planète ! Et puis à quoi ça sert une girafe en fait ? A rien, bon allons jusqu'à 0 et on entendra plus parler de cette espèce inutile ! » 😢

  • Guillaume L.
    21/08/2019 12:01

    Et pendant ce temps là les plus riches s'offrent des chasses privées sur des espèces en danger...

  • Jess B.
    21/08/2019 11:55

    😢