retour

Les "Maldives" de Sibérie ?

En Sibérie, ce lac d’un bleu presque irréel est devenu le paradis des instagrammeurs. Mais la réalité est tout autre...

Les "Maldives" de Sibérie ?

En Sibérie, ce lac d’un bleu presque irréel est devenu le paradis des instagrammeurs. Mais la réalité est tout autre…

« Quand on le regarde, c'est beau, on peut entendre les mouettes, c'est rafraîchissant. Mais c'est probablement mieux de ne prendre aucun risque » lance Alyona, photographe. Ce lac sibérien est devenu un lieu privilégié par les instagrammeurs. Mais en réalité, ce n’est même pas un vrai lac… C'est le déversoir d'une centrale électrique voisine. Derrière, ce bleu parfait : des oxydes métalliques et des sels de calcium, entraînant un pH très élevé.

Situé en Sibérie, près de la ville de Novossibirsk, le lieu est surnommé les "Maldives" locales. Pourtant, il sert simplement à évacuer la cendre de charbon que la centrale produit. Pour éviter de relâcher dans l'air ce déchet issu de la combustion, la centrale le mêle à de l'eau dans ce lac artificiel.

Si la centrale insiste sur le fait que l'eau n'est ni toxique ni radioactive, elle met néanmoins les gens en garde. « Ne nagez surtout pas dans ce lac d'évacuation. L'eau qu'il contient est hautement alcaline (…). Le contact de la peau avec cette eau peut provoquer une réaction allergique (…) ! Le fond du lac est boueux ! Sortir seul du réservoir est presque impossible. Par conséquent, nous vous demandons de faire attention à ne pas tomber. C'est le principal danger » prévient un communiqué.

Au cours du seul mois de juin 2019, plus de 1000 publications Instagram du lieu ont été publiées.

12/07/2019 17:26
  • 242K
  • 113
Brut - Le livre

23 commentaires

  • Sara B.
    21/10/2019 23:59

    Just like the one in Spain I think

  • Dominique B.
    21/10/2019 11:04

    Allez donc à Touverac, en Charente, où d'anciennes carrières de kaolin, ont laissé place à trois étangs bleus... Promenade magique en pleine campagne...

  • Paul P.
    20/10/2019 00:40

    De l’eau translucide peut-être ..mais sûrement aucune faune , ni flore.. seul indice universel !!

  • Yapaklos K.
    19/10/2019 17:27

    Pourquoi est-ce qu'au fil du temps "instagrameur" s'est converti en synonyme d'imbécile ? Ce culte de l'image par une majorité d'iconoclastes dépourvu de sens esthétique (pour la majorité) transforme un outil qui était prometteur en une Babylone de la médiocrité et de la faute de bon goût ! Dommage...

  • Evelyne B.
    19/10/2019 16:30

    Bonjour pour la nappe freatique !!

  • Corinne D.
    19/10/2019 15:38

    Instagram, où tout n'est que mensonge et poudre aux yeux

  • Maxence X.
    19/10/2019 13:45

    Direction Croatie c'est moins toxique! 😛😉

  • Marlène H.
    19/10/2019 11:35

    Pauvre planète

  • Christine L.
    19/10/2019 11:23

    comme quoi tout ce qui semble naturel n'est pas nécessairement sain

  • Sophie-Marie G.
    19/10/2019 08:46

    La seule différence avec la France, c'est que chez nous, cela serait clôturé tout autour, et surveillé.....

  • Guigui Q.
    19/10/2019 07:18

    Au contraire, laissez les se passer le mot ! Qu'ils aillent tous là bas et foutent la paix aux VRAIS beaux endroits 🙂

  • Michelle F.
    19/10/2019 06:56

    Honte honte

  • Nicole D.
    19/10/2019 06:44

    Beurk !

  • Laura G.
    19/10/2019 06:05

    sélection naturelle! Qu’ils plongent dedans! 😂

  • Alain D.
    19/10/2019 04:59

    Le vice-caché.

  • Alain D.
    19/10/2019 04:32

    Les apparences restent trompeuses ! Tout ce qui brille n'est pas or...

  • Flo C.
    19/10/2019 02:21

    😵😵😵😵

  • Rémi S.
    19/10/2019 01:34

    L'homme n'arrête pas d'empoisonner la Terre notre mère nourricière !!!

  • Joel D.
    18/10/2019 23:59

    Bah, évidemment, pour se fournir en minerai, on n'exploite plus les mines françaises, mais les les polluants sont les mêmes. A Salsigne, on a arrêté de creuser, Mais les instagrammeuses peuvent venir, non ?

  • Marie J.
    18/10/2019 23:56

    😱😱😱😱😱☠☠☠💀💀💀

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.