Une vie : Gloria Steinem

Elle a inspiré toute une génération de féministes. À 84 ans, Gloria Steinem continue de lutter pour défendre la cause des femmes. En 2020, la série Mrs America retrace son parcours.

Gloria Steinem, icône féministe

La figure américaine des droits des femmes, militante et journaliste majeure des années 1970, apparaît dans la série « Mrs America » sous les traits de l’actrice Rose Byrne.

L'icône féministe qui a inspiré plusieurs générations de femmes, dont l’actrice Emma Watson, c'est Gloria Steinem.

Elle passe deux ans en Inde et découvre l’activisme de Gandhi

Gloria Steinem naît dans l'Ohio en 1934. Jusqu'à ses 11 ans, elle ne suit pas une scolarité régulière. Une chance, a-t-elle admis a posteriori : « En y repensant, je pense que c'est plutôt une bonne chose, parce que j'ai évité un certain nombre de lavages de cerveau, surtout en ce qui concerne le genre. »

Après le divorce de ses parents, elle est contrainte de s'occuper de sa mère qui souffre de troubles mentaux. En 1956, après avoir obtenu son diplôme universitaire, elle passe deux ans en Inde, où elle découvre l’activisme de Gandhi et travaille comme journaliste pigiste.

Elle milite pour légaliser l’IVG

À 29 ans, elle se fait embaucher dans un club Playboy de New York et publie une enquête dénonçant les conditions de travail des « Bunny Girls ».

À 38 ans, elle lance la revue Ms.. Dans le du magazine, elle cosigne avec 52 femmes une tribune intitulée « Nous avons subi un avortement et nous demandons que la loi change ». Elle-même confie avoir mis du temps à pouvoir évoquer sa propre IVG : « Ça s'est passé en 1957 et je n'en ai pas parlé jusqu'en 1972. »

En 2005, elle cofonde le Women's Media Center

En 2005, elle cofonde avec l’actrice Jane Fonda le Women's Media Center, une organisation qui milite pour une plus grande représentation des femmes dans les médias. À 79 ans, elle reçoit la médaille de la Liberté, plus haute distinction américaine, des mains de Barack Obama. Deux ans plus tard, elle mène un groupe de militants pacifistes à la frontière entre les deux Corée pour promouvoir la réconciliation entre les deux pays.

En janvier 2017, elle prend la parole à la Women's March de Washington : « Nous sommes ici et partout dans le monde pour une plus grande démocratie qui dit que nous ne nous tairons pas, nous ne serons pas contrôlés »

« *L'un des avantages à être là depuis un moment, c'est que vous vous rappelez l'époque où ça a été bien pire »

La même année, elle livre sa lecture de l'affaire Weinstein : « C'est une question de pouvoir, et c'est de cela que nous devons sortir et comprendre que notre voix, notre sexualité, il s'agit de libre arbitre et de coopération et d'égalité, de hiérarchie folle. »

Gloria Steinem, c'est une vie de combats féministes, qu'elle poursuit encore aujourd'hui, à 84 ans. « L'un des avantages à être là depuis un moment, c'est que vous vous rappelez l'époque où ça a été bien pire. Alors, je suis vraiment pleine d'espoir », assure-t-elle en riant.

avatar
Brut.