retour

Vie scolaire et grande pauvreté, le témoignage d'une mère de famille

Une mère de famille raconte comment la grande pauvreté bouleverse la vie scolaire de son enfant. Un témoignage édifiant, lu en pleine commission parlementaire.

07/02/2018 00:00
  • 1.3m
  • 85

53 commentaires

  • Annie B.
    14/02/2018 00:55

    WOW !

  • Anne-claire L.
    14/02/2018 02:10

    👏🏻👏🏻👏🏻

  • Chantal L.
    14/02/2018 02:24

    👏👏👏👏

  • Josiane N.
    14/02/2018 02:28

    Je n'avais jamais pensé qu' un enfant qui se désintéresse de l'apprentissage à l'école puisse le faire par une sorte de solidarite avec ses parents qui ont fait un parcours scolaire médiocre. Cette enseignante qui a réussi à réconcilier cette maman avec l'image négative qu'elle avait de l'école mérite un grand respect. On a tous connus j'espère quelques professeurs extraordinaires qui nous ont donné envie d'apprendre. C'est une chance qui peut changer le cours d'une vie.

  • Alex R.
    14/02/2018 03:19

    Il faut donc aider Donald Trump à s'émanciper, à s'adapter au boboisme ambiant des couloirs de l'administration... Moi qui croyais qu'il était de mauvaise volonté !!!

  • Catherine E.
    14/02/2018 03:38

    Tellement vrai!!!

  • Lolo C.
    14/02/2018 05:27

    Tellement d’accord ! Merci

  • Therese T.
    14/02/2018 05:30

    Bonjour venant d un milieu modeste j ai eu la chance d entendre un autre discours a la maison ou l école avait tellement d importance et mes parents lisaient s informaient... quelle chance je le mesure encore

  • Car H.
    14/02/2018 05:53

    Facilitons les postes Adulte Relais École Famille qui favorisent la venue des parents dans l"école ☺

  • Louv L.
    14/02/2018 05:55

    Pour qu il puisse aimer l école et ce qui avec Déjà tomber sur des bons maitre(ses) Lui apprendre à lire compter et écrire Voilà Et éviter qu il reste à l écart ... Et à cette dame qui va ouvrir les yeux sur cette problématique

  • Marie M.
    14/02/2018 05:57

    C est tout à fait ça La loyauté parentale et cela va même jusqu a la culpabilisation. L enfant va inconsciemment reproduire le schéma qu' il a toujours vu/entendu. C est lorsqu' il aura réussi comme on dit a couper "le cordon" en fait être lui même une personne a part en tiers. Une personne capable de penser/reflechir/dire/croire/... de part lui même qu' il réussira à vivre. A trouver le bonheur. L ouverture aux autres et au monde extérieur ont cette vertue de nous noisy a être le meilleur de nous. Et à croire en nous, en nos capacités. Alors foncer! C est gratuit Ça ne mange pas de pain et ça fait un bien fou.😉👍👐

  • Simon C.
    14/02/2018 06:21

    L'approche de certains enseignants concernant l'éducation exclue les parents (nouvelles méthodes par exemple), quelque soit le milieu. Parfois nous avons des difficultés à assurer le suivi tant certains instituteurs nous demandent de laisser faire l'école tout en suivant notre enfant.Effectivement les personnes en difficulté peuvent avoir plus de mal à s'intégrer.

  • Déborah M.
    14/02/2018 06:37

    intéressant

  • Mystic F.
    14/02/2018 06:47

    Bon début de semaine à toutes et tous!!! Peace! New vidéo https://www.youtube.com/watch?v=Bjp84eKMVlY... … … … #bamako

  • Freddy G.
    14/02/2018 07:06

    Très très intéressant ce sujet

  • Karine D.
    14/02/2018 07:26

    Je suis tout à fait d’accord avec ce discours mais heureusement il y a des parents qui ont un autre discours à la maison, du coup l’enfant n’a plus cette culpabilité. Je l’ai vécu. Malheureusement je travaille dans un milieu où je vois beaucoup trop de situation comme elle le décrit, les orthophonistes sont pris d’assaut pour palier à ce problème, les parents s’accrochent à ça comme s’ils étaient la solution à la réussite de leurs enfants... alors que la réussite commence déjà à la maison

  • Kely S.
    14/02/2018 07:28

    Excellente vidéo.Elle met en exergue plusieurs aspects que j'ai pu rencontrer notamment celui relatif aux discours usités dans les écoles qui sont parfois à des centaines de lieux de ceux utilisés à la maison...Hélas certains enseignants sont figés dans des monolithes comportementaux propre à l'ancien monde...Le.plus curieux c'est qu'on voit cela même chez les jeunes profs alors que ces profs tiennent en leurs mains l'intelligence et l'âme des enfants comme disait Jean Jaurès.

  • Daniel V.
    14/02/2018 08:02

    Une vision bien monochrome et sans épices... J'ai cru être à l'église.

  • Christophe I.
    14/02/2018 08:07

    Amener la « vraie vie » dans l assemblée Nationale... voilà le sens de l engagement parlementaire. Par chance pour cette dame,en commission, les députés se tiennent , ne vocifèrent pas, ne conspuent pas, ne crient pas..

  • Olivier O.
    14/02/2018 08:27

    ça peut t’intéresser, à mettre en relation avec tes cours 😉