Le dégriffage : une opération lourde de conséquences

Faire dégriffer un chat, c'est comme se faire amputer tous les doigts d'une main jusqu'à la première jointure. Et c'est encore pratiqué dans plusieurs régions du monde.

Le dégriffage des chats ou "onyxectomie", une torture égale à une amputation.

Amputer tous les doigts jusqu'à la première jointure, c'est ce que représente un dégriffage pour un chat.

Maria Mammoliti, Militante pour la cause animale : "Ils enlèvent la première phalange. C'est écœurant de ce qu'ils font à ces chats. Et tout ça pour protéger ses meubles."

Cette pratique appelée l'onyxectomie est dénoncée par de nombreux specialistes qui la qualifie de "chirurgie cruelle". L'onyxectomie n'est, en effet, pas du tout nécessaire d'un point de vue médical et peut laisser de grave séquelles chez les chats, physique comme psychologique.

Les chats ayant été amputés de l'extrémité de leurs doigts ne peuvent plus se mouvoir comme avant et développeraient des problèmes de dos et des troubles du comportement. Si aujourd'hui, le dégriffage est interdit dans une quarantaine de pays à travers le monde, dont 24 pays européens ayant signé une convention sur les animaux de compagnie, elle est toujours pratiquée dans de nombreux pays.

En Amérique du Nord, cette pratique est relativement répandue. Aux États Unis, 25 % des chats ont subi une onyxectomie. Souvent effectuée pour éviter que les animaux n'endommagent le mobilier et les murs, certains bailleurs privés aux États-Unis n'acceptent de louer leurs appartements uniquement si les chats sont dégriffés. Refuser de louer un appartement pour ce critère est aujourd'hui totalement interdit dans les États de Rhode Island et de Californie, mais est légal dans le reste du pays.

Linda B. Rosenthal Élue à l'Assemblé de l'État de New York : "Si vous ne voulez pas d'un chat dont le comportement implique de se gratter et de s'étirer avec ses griffes, alors ne prenez pas de chat, parce que cela est inhérent à un chat."

Malgré des lois autorisant le dégriffage, plusieurs véténiraires refusent aujourd'hui de pratiquer l'onyxectomie.

avatar
Brut.
18 mai 2019 08:36