Le Parlement européen dénonce deux projets de Total

Le Parlement européen dénonce le projet EACOP en Ouganda et Tilenga en Tanzanie, qui sont deux projets du géant pétrolier Total. Voici ce qui est reproché.

“Jusqu'à 34 millions de tonnes d’émissions carbone par an”


Dans une résolution d'urgence qui vient d'être adoptée, le Parlement européen se dit “vivement préoccupé par les violations des droits de l'homme” liés à des projets pétroliers en Afrique de l'Est. Les principaux projets visés sont le forage Tilenga prévu par Total Energies au nord-ouest de l’Ouganda et EACOP, un projet d’oléoducs de plus de 1400 km visant à acheminer ce pétrole jusqu’aux côtes tanzaniennes.
AG de Total : la colère des militants écologistes


Depuis plusieurs années, Total Energies réfute les accusations des opposants. “Ces projets constituent des projets industriels majeurs pour ces deux pays. Projets pétroliers à faible intensité carbone, création de valeur pour les pays et les communautés locales, gain net en matière de biodiversité, tels sont nos engagements” déclarait Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies en mai 2022.
Total : Des activistes ougandais manifestent en France


Plus de 100 000 personnes qui pourraient être "déplacées”


Le positionnement du Parlement européen fait suite à un séjour cet été en Ouganda de 4 députés de différents partis. Voici 4 points dénoncés dans la résolution adoptée en plénière : “les incidences graves et délétères pour les populations” que pourraient avoir les projets notamment sur les ressources en eau ; “plus de 100 000 personnes courent le risque imminent d’être déplacées sans véritable garantie d'une indemnisation suffisante”.
Réchauffement climatique : dès 1971, Total savait mais n'a rien fait


Troisième point : “jusqu'à 34 millions de tonnes d’émissions carbone par an sera engendré par le pétrole extrait, si on inclut l’utilisation finale”. Et dernier point : “les arrestations, les intimidations et le harcèlement judiciaire” qui vise des militants locaux et des journalistes. Les Parlementaires pointent du doigt les risques sur le climat mais aussi sur les populations locales.
Elle alerte contre le nouveau projet de Total en Afrique du Sud


Cette résolution est avant tout symbolique car Tilenga et EACOP sont soutenus par les gouvernements ougandais et tanzanien. Mais ils pourraient notamment être utilisés dans le cadre d’action en justice contre ces projets. Leur mise en service est actuellement prévue pour 2025.
Montée des eaux : la Camargue déjà menacée


avatar
Brut.