Urgence climat : Camille Etienne a un message pour Emmanuel Macron

“Monsieur le président…” Face à l’urgence climatique, l’activiste écologiste a un message pour le président Emmanuel Macron, au lendemain de sa réélection.

“Monsieur le président de la République, j’ai un message pour vous”

Camille Etienne, militante écologiste, a voulu faire passer un message au président de la République réélu hier, dimanche 24 avril 2022 face à Marine Le Pen. Voici son message.

“Monsieur le président de la République, maintenant que vous êtes réélu, j’ai un message pour vous.

Pendant votre quinquennat, vous n’avez pas tenu vos propres promesses sur l’interdiction du glyphosate, mais aussi sur la Convention citoyenne pour le climat que vous avez balayé d’un revers de main”.

Glyphosate : ces Ariégeois ont décidé de porter plainte.

“Les solutions sont à votre portée”

Selon l’activiste, chaque année en France à peu près 50 000 personnes meurent de la pollution de l’air, “par exemple, des enfants qui commencent à développer des maladies respiratoires parce qu’ils vivent trop près des routes.”

“Les canicules et les inondations se succèdent, dans la vallée de la Roya, bientôt partout ailleurs. Tout ça tend à s'intensifier si on n’agit pas maintenant.”

La jeune femme évoque le dernier rapport du GIEC 2022 : “Face à cette urgence, le constat, il est très, très clair : on a les solutions pour agir, on sait ce qu’il faut faire, les solutions sont à votre portée. Il suffit d’une volonté politique forte et franche.”

Victime de la pollution de l’air, Clothilde a lancé une procédure contre l’Etat. Voici son histoire.

“Parmi les mesures que vous pourriez mettre en place, il y a l’ISF climatique”

Parmi les mesures qui pourraient être mises en place selon l'activiste, “il y a par exemple l’ISF climatique. C’est très simple, ça part du principe qu’il y a 63 milliardaires français qui émettent autant de CO2 que 50 % de la population par leurs placements.

Et à l’inverse de la taxe carbone que vous vouliez mettre en place, qui faisait peser l'effort sur les plus précaires, cet ISF climatique, il permettrait de faire payer le prix de la transition sur ceux qui sont le plus responsables, et chacun en fonction des ses moyens.”

“On pourrait interdit les vols intérieurs et financer massivement le train”

La seconde mesure concrète qu’évoque l’activiste, c’est “de décarboner nos transports, parce que leurs émissions ont stagné pendant votre quinquennat et c’est le plus gros secteur de la France en termes d’émissions.

Concrètement, si vous voulez une petite idée, par exemple : on pourrait vraiment arrêter les vols intérieurs, les interdire et financer massivement le train pour qu’il puisse devenir enfin accessible à toutes et à tous.

Et puis n’hésitez pas à passer le mot à votre prochain Premier ministre, qu’il n’aille plus voter en jet.”

L’EACOP pointé du doigt par la militante écologiste

La troisième mesure mise en avant par l’activiste concerne les énergies fossiles.

“La science, elle est très, très claire là-dessus : il faut laisser les énergies fossiles dans le sol. Et refaire un projet pétrolier en 2022, c’est tout simplement suicidaire pour l’humanité.

Alors pourquoi est-ce que vous avez écrit une lettre au président Ougandais pour le féliciter du projet EACOP ?

Pour rappel, EACOP, c’est le East African Crude Oil Pipeline, c’est un projet de Total, une entreprise française qui veut créer une pipeline aussi grande que la distance entre Madrid et Bruxelles, donc c’est gigantesque, et ça ferait déplacer des centaines de milliers de personnes de leurs terres, ça entraînerait 34 millions de tonnes de CO2 par an supplémentaires, c’est simplement impossible !”

Des activistes ougandais ont manifesté en France contre Total et le projet EACOP. Retrouvez leurs témoignages.

“On vous demande d’arrêter par exemple le chalutage en eaux profondes”

“Et un dernier sujet qui est vraiment primordial, c’est les océans. Parce que la France, on est quand même la deuxième puissance maritime mondiale, et donc notre rôle et votre pouvoir dans la matière de l’océan, il est énorme.

Donc je vous demande, on vous demande avec plein d’autres activistes d’arrêter les financements aux pratiques destructrices comme par exemple le chalutage en eaux profondes. Vraiment, c’est quelque chose qui n’est plus possible aujourd’hui.

En fait, vous avez le pouvoir de décider qu’est-ce qu’on finance ou pas, où est-ce qu’on met notre argent, nous contribuables. Donc on va potentiellement détruire et condamner des espèces qu’on n’a même pas encore rencontrées.”

“Sachez qu’on sera intransigeants. On sera là. Et on sera très nombreux.”

“Vous pourrez rester dans l’histoire comme le président de l’inaction climatique ou comme celui qui a essayé d’écouter les cris d’alarme. Et ça, ça dépend de vous.

Sachez qu’on sera intransigeants et qu’on sera là pour vous le rappeler. On sera là. On sera là pour vous le rappeler. Et on sera très nombreux.

Et puis surtout, on ne va pas vous attendre. Donc on va continuer à se battre dans la rue, on va continuer dans les urnes, aux législatives, pour que cette urgence soit traitée comme une urgence, parce qu’il s’agit de nos vies.”

Activiste engagée pour l’environnement, Camille Etienne a interpellé le gouvernement et la justice à de multiples reprises afin de les faire réagir sur la crise écologique que rencontre actuellement la planète.

En exclusivité pour Brut et Le Monde, la militante Camille Étienne et l'eurodéputé Pierre Larrouturou annonçaient porter plainte contre 5 ministres pour inaction face au dérèglement climatique.

Certains électeurs, notamment la jeune génération, ont regretté que l’écologie et le réchauffement climatique n’aient pas été pour certains des candidats à la présidentielle 2022 placé au cœur des débats.

avatar
Brut.