#TBT : un an après son appel pour la considération des sourds, Eozenn raconte

Lycéenne, Eozenn est sourde. En 2018, elle manifestait pour être considérée comme une "vraie citoyenne". Un an après, Brut l'a retrouvée. Elle raconte sa rentrée chaotique.

Le message d'Eozenn, jeune sourde

Le 16 juin 2018, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Paris pour les droits des sourds et malentendants. Les manifestants réclamaient “une reconnaissance citoyenne”. Eozenn, jeune sourde, participait à cette manifestation. Un an plus tard, Brut l’a retrouvée… Eozenn raconte sa rentrée chaotique.

Cette année Eozenn est rentrée en première générale. Dans sa classe, c’est la seule personne sourde. Lors de son inscription dans ce lycée en juin dernier, sa famille avait demandé la présence d’interprètes, afin qu’Eozenn puisse suivre les cours convenablement. L’établissement avait répondu favorablement. Cependant, à la rentrée, rien ne s’est passé. Ensuite, il y a eu un enchaînement de personnes qui essayaient de lui transmettre les cours, mais ce n’étaient pas des gens formés pour cela. “Depuis 3 semaines il ne se passe rien”, confiait Eozenn. Donc comment faire pour avoir accès au cours?

"Dans ma classe je suis une plante verte, je suis assise au fond de la classe et je ne comprend pas ce qu’il se passe"

Eozenn continue d’aller en cours, mais elle n’en a plus envie. Elle est démotivée. Il y a un réel manque de dispositifs pour les élèves sourds. “On existe, on est là et on est en colère”, affirme-t-elle. Née sourde dans une famille sourde, Eozenn s’est toujours identifiée ainsi et elle est fière de son identité. Cependant, selon Eozenn, aujourd’hui en France les sourds ne sont pas reconnus comme des citoyens à part entière. Si elle se bat aujourd’hui, c’est pour avoir la même reconnaissance que les autres citoyens. Elle aimerait que “le gouvernement se réveille et qu’il arrête d’être indifférent”. Néanmoins, quelques jours après cet interview, son lycée a réussi à trouver une interprète à temps complet.

avatar
Brut.