retour

3 espèces de poissons de retour à Paris

Après des décennies d'efforts, ils reviennent peupler les eaux de la Seine. 3 espèces de poissons de retour à Paris.

Poissons parisiens, le retour

Plusieurs espèces de poissons font leur retour dans les eaux parisiennes. Ils avaient disparu à cause de l’industrialisation et commencent à revenir, petit à petit.

Avant, on pouvait pêcher dans Paris, mais ça, c’était avant. Néanmoins, l’activité reprend, puisque quelques poissons commencent à revenir. « Avec l’industrialisation, l’eau est devenue de plus en plus polluée et il y a eu de moins en moins de poissons », explique Bill François, auteur scientifique sur le milieu marin. Depuis, trois espèces de poissons reviennent à Paris : l’alose, le silure et le brochet.

L'alose disparu de la Seine depuis 120 ans

Cette année, l’alose a fait un petit passage dans la Seine. Il s’agit d’un poisson migrateur, comme le saumon. Il vit et grandit en mer puis se reproduit en eau douce. Il avait disparu de la Seine depuis 120 ans. À cause des barrages installés sur place, il ne pouvait pas remonter pour se reproduire. Entre temps, des dispositifs ont été mis en place pour simplifier le passage de ces poissons.

Quant au silure, il vit dans un habitat très peuplé. Récemment, à Maisons-Alfort, un silure de 2,40 mètres a été pêché, puis relâché. C’est sûrement l’une des plus grosses espèces trouvées dans la Seine, selon Bill François. Ces poissons vivent une trentaine d’années et ne cessent de grandir. « Les pêcheurs sportifs se sont mis à en introduire, parce que c’est un poisson qui régule l’écosystème dans la Seine », indique l’auteur scientifique.

Enfin, il y a le brochet. De nombreux poissons de cette espèce vivent dans le canal Saint-Martin. Ils s’y reproduisent de plus en plus ces dernières années. La présence de cette espèce est un avantage, puisqu’elle protège d’autres poissons.

Les ravages de la pollution plastique

À partir des années 1980, de gros efforts d’assainissement de l’eau ont été faits à Paris. Pourtant, il reste encore beaucoup à faire. Bill François parle notamment de la pollution plastique : il y en a énormément dans la Seine. « Dans l’idéal, ce qu’il faut, c’est ne pas consommer de plastique, parce que ça finit toujours dans l’eau à un moment ou à un autre », affirme-t-il.

30/09/2020 14:44mise à jour : 30/09/2020 16:54
  • 616.7K
  • 357
Brut - Le livre

246 commentaires

  • Fabien D.
    06/10/2020 20:23

    Beaucoup d'erreurs dans cette vidéo

  • Matthieu K.
    06/10/2020 11:55

    Le silure bioregulateur??? Pourquoi pas mais assez surprenant comme approche!

  • Nathan V.
    05/10/2020 20:42

    Silure de 3m 🧐

  • Jacques B.
    05/10/2020 18:16

    S! S

  • Michel B.
    05/10/2020 11:37

    De toute façon je ne suis pas pêcheur mais je crois que le maquereau n est pas en voie d extinction à Paris il viennent même de pays où il n’a pas d eau!! MDR

  • Geoffrey S.
    05/10/2020 07:09

    pour

  • Fabrice R.
    04/10/2020 17:26

    Jacques Chirac avait promis de si baigner ...

  • Fabrice R.
    04/10/2020 17:24

    Alose...oui, j ecoute ...

  • Patrick M.
    04/10/2020 16:57

    Joyeux anniversaire ...... > > Elle a actuellement 83 ans, et dans seulement quelques jours : 84 ! > > Cela ne dérange personne, donc on continue ! On a bien dit 84 ans ! > > Ça fait bien plaisir de voir que les personnes âgées ne sont pas abandonnées par l’État… > > Surtout après un travail harassant de seulement 11 mois comme Premier ministre ! > > Elle a 84 ans, et l’État a d'infinies douceurs pour Elle... et aussi pour quelques Autres ! > > L’ÉTAT dépense annuellement 43 000 € pour le salaire du personnel et les déplacements d’Édith CRESSON, 29 ans après son départ de MATIGNON. > > Vous vous rappelez d’Édith CRESSON ? > > Elle a été Première ministre en dessous de François MITTERRAND en 1991… 11 longs mois. C’était il y a 29 ans ! > > Aujourd'hui âgée de 84 ans, elle est bien évidemment à la retraite. > > Et pourtant, en tant qu'ex ancien Première Ministre, l'État prend en charge le coût de sa voiture de fonction et le salaire d'une assistante. > > C'est ce qu'a révélé MEDIAPART en février dernier, dans l'indifférence générale > > L’ÉTAT FINANCE tous les anciens 1er ministres ENCORE VIVANTS : > > -AYRAULT Jean-Marc (68 ans) > > -CAZENEUVE Bernard (55 ans) > > -CRESSON Édith (84 ans) > > -FILLON François (64 ans) > > -De VILLEPIN Dominique (65 ans) > > -JUPPÉ Alain (73 ans) > > -JOSPIN Lionel (81 ans) > > -RAFFARIN Jean-Pierre (70 ans)> > > > -BALLADUR Édouard (89 ans) > > -VALLS Manuel (56 ans) > > -FABIUS Laurent (72 ans) > > C'est le secrétariat général du gouvernement, un service dépendant de MATIGNON, qui gère les petits privilèges des anciens Présidents de la République et anciens Premiers ministres. > > Au nom de la transparence et du droit d'accès aux documents administratifs, garanti à tous citoyens par une loi de 1978, MEDIAPART a obtenu le détail de ces frais. Non sans mal !!! > > La demande a été faite au secrétariat général du gouvernement en janvier 2015, et sans réponse positive de sa part, MEDIAPART a dû saisir la CADA (Commission d'accès aux documents administratifs), laquelle a rendu un avis Favorable à la transmission de ces documents . > > Une voiture et une assistante pour Édith CRESSON ! > > S'agissant seulement d’Édith CRESSON, l'État a dépensé pour l'année 33 817 € pour rémunérer une assistante. (Pour quoi faire ?) > > Elle dispose également d'une voiture de fonction, d'un montant de 44 467 €. Pas vraiment le coût d'une Twingo !! > > Quant aux frais d'entretien de sa voiture de fonction, l’État a déboursé 4 233 € en 2014, ainsi que plus de 5 189 € de carburant et 541 € pour l'assurance. > > Au TOTAL, hors coût d'achat du véhicule, l’État a dépensé 43 780 €. > > Sachant qu'elle touche aussi toutes les RETRAITES liées à tous ses mandats (maire, député, commissaire européen), est-ce bien raisonnable de continuer à financer une voiture et une assistante à une personne de 84 ans, sous prétexte qu'elle a été Premier ministre pendant seulement 11 mois !!! il y a 29 ans ? > > Et c’est PAREIL pour tous les anciens Premiers Ministres. > > C’était le 1/4 d'heure de vérité pour vous aider à mieux comprendre comment est utilisé votre argent et pourquoi il en faut tant… et où passent vos impôts ! > > Voilà peut-être pourquoi il faut augmenter la CSG sur les retraites et augmenter vos impôts !! !!!

  • Jordan P.
    04/10/2020 14:28

    Mr l’auteur scientifique Marin, la cause est bonne et les intentions aussi. Mais n’allez pas trop loin dans vos interprétations. Raconter que « les silures mesures jusqu’a trois mètre et dire que ça va grandir parce qu’ils ont été introduit y a 30 ans nananinana... » arrêtez. Limiter vous a ce que vous connaissez... C’est aberrant Dire qu’il ne restait que 3 espèces de poisson dans la Seine non mais vous vous foutez de la gueule de qui ? Dire que les brochets et les silures reviennent alors qu’ils sont là depuis des années... Arrêtez franchement ! vous rigolerais au nez. Quand on ne sait pas exactement de quoi on parle, mieux vaut se taire que de raconter n’importe quoi.

  • Caroline S.
    04/10/2020 14:04

    😊

  • Christelle H.
    04/10/2020 08:17

    C’est bien dommage que les médias ne parle pas plus de ce genre de bonnes nouvelles.

  • Marco L.
    04/10/2020 07:33

    C'est nouveau ça que le brochet avait disparu de la Seine 🤦🤦🤦 ça fait 35 ans que mon oncle en pêche quotidiennement 🤦 putture vous publiez de la merde depuis un moment...

  • Samy S.
    04/10/2020 05:29

    C'est vrai que de ce que j'en ai entendu le silure commence à poser problème, au point que certains serait même capables de gobé de petits animaux, ( chien de compagnie notamment ) les pêcheurs les redoutes car il sont devenus endémique et en effet comme certains le rappelle il n'ont jamais disparu de la Seine... du moins il y 30 ans on en trouvait déjà sur Paris, pour info le silure adultes est pas très bon car imprégné d'un goût de vase, mais les silures plus jeunes sont réputés être un met délicat !

  • Charles L.
    03/10/2020 20:48

    précurseur

  • Yves S.
    03/10/2020 20:17

    Le colombin tacheté, la capote percé et le mac Habé

  • Victor C.
    03/10/2020 17:29

    ...

  • Ronan M.
    03/10/2020 16:27

    Des bitures pas des fritures

  • Decaux P.
    03/10/2020 14:22

    Pauvre Monde .le silure n'est qu'une saloperie de poisson qui s'adapte partout, et bouffe tout. . Et quand vous n'aurez plus de carpes, de brochets, de tanches de gardons a pêcher , ne venez pas vous plaindre . Ce poisson n'aurai jamais être dû être introduit dans nos eaux.....vous raconter n'importe quoi

  • Martial V.
    03/10/2020 12:40

    Après le marché tu vas chopper des silures

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.