Adrien Quatennens condamné à 4 mois de prison avec sursis

Le 4 mars, Adrien Quatennens a été condamné à 4 mois de prison avec sursis pour *“violences sans incapacité commises par conjoint”* et *“envoi régulier et malveillant de messages”*. Il devra également verser 2000 € de dommages et intérêts à son épouse, Céline Quatennens.

“Des violences physiques et morales” de la part d’Adrien Quatennens


Le député du Nord a plaidé coupable pour ces faits commis contre sa compagne entre octobre et décembre 2021 (violences) et août et septembre 2022 (messages). En septembre 2022, il reconnaissait avoir “giflé” son épouse “dans un contexte d’extrêmes tensions et d’agressivité mutuelle” lié à une annonce de séparation.
Éric Dupond-Moretti réagit aux affaires Bayou-Quatennens


En novembre 2022, Céline Quatennens estimait que “son mari minimisait les faits” et évoque “des violences physiques et morales” de la part de son mari “depuis plusieurs années”, niant tout “contexte d'agressivité mutuelle”.
Un député LFI victime de propos racistes à l’Assemblée nationale


“J'ai voulu le divorce à trois reprises. A chaque fois sous la pression, je suis revenue en arrière” avait déclaré sa conjointe. Après avoir déposé deux mains courantes, elle a finalement déposé plainte contre son mari pour les mêmes faits fin septembre 2022.
Témoignage : elle a subi des violences conjugales de ses 15 à 18 ans


avatar
Brut.