retour

Aide à domicile, un métier qui souffre d'un manque de reconnaissance

Pendant le confinement, ils restent au contact des plus fragiles. Voici leur quotidien.

Pas de confinement pour les aides à domicile

Malgré l’épidémie de Covid-19, elles restent au contact des plus fragiles. Brut les a suivies.

« Aujourd’hui on parle beaucoup des soignants, des pharmaciens, on les applaudit à 20 heures… Mais les aides à domicile sont un petit peu les oubliées », constate tristement Aurore Delreux, aide à domicile dans le Nord. Bruit l’a rencontrée, ainsi que plusieurs de ses collègues. Pendant l’épidémie de Covid-19 et le confinement, elles comptent parmi les uniques relations sociales des personnes âgées et dépendantes.

20 % des aides à domicile sont en-dessous du seuil de pauvreté

Aide à domicile est un métier à part entière, principalement exercé par des femmes. Quotidiennement, elles aident les personnes dépendantes à se lever, à se coucher, à se déplacer, à se nourrir, à faire leur toilette et à prendre leurs médicaments. « Pendant cette crise du coronavirus, elles ont une place singulière. Les personnes âgées sont aujourd’hui les premières victimes du Covid-19, et les aides à domicile ont un rôle clé », estime Guillaume Quercy, président de l'Union Nationale de l'Aide, des soins et des services à domicile (Una).

97 % des aides à domicile sont des femmes, selon l’Union syndicale de branche de l'aide à domicile. Leur salaire tourne autour du SMIC horaire, et 89 % d'entre elles sont à temps partiel. 20 % des aides à domicile sont en-dessous du seuil de pauvreté. Les aides à domicile ont par ailleurs perdu 13 % de pouvoir d'achat en 10 ans.

Environ 800.000 personnes âgées en perte d’autonomie à domicile

« Nous estimons à 800.000 le nombre de personnes âgées en perte d’autonomie à domicile. Et dans le cœur de la crise, on pense que 60 à 70 % d'entre elles continuent de bénéficier de cet appui au quotidien », indique Guillaume Quercy. Qui tempère toutefois : « La plupart du temps, lorsque l'appui est maintenu, il est lui-même réduit en termes de temps passé auprès des personnes. Mais dans cette situation, ce que l'on observe surtout, c'est que ces chiffres sont très différents d'un territoire à l'autre. »

Ces inégalités territoriales sont dues aux différentes politiques menées par les conseils départementaux, principaux financeurs des services d'aides à domicile. « Dans cette crise, les inégalités peuvent s'accroître. Tout simplement parce que l'État a demandé aux départements de poursuivre leurs financements à même niveaux pendant la crise des services d'aide à domicile », explique Guillaume Quercy.

65 % des aides à domicile continuent de travailler pendant le confinement

65 % des aides à domicile continuent de travailler pendant la crise sanitaire. Aussi les services ont-ils été réorganisés afin d’assurer les interventions prioritaires. Un problème subsiste cependant : le manque de matériel sanitaire. « L’affaire des masques est terrible. Il fallait aller récupérer le matériel, les masques dans une pharmacie, qui avait de tous petits stocks, et qui devait également en délivrer aux médecins et infirmiers libéraux. L’aide à domicile était la dernière roue du carrosse », se souvient Guillaume Quercy.

Pourtant, les aides à domiciles jouent un rôle social et sanitaire essentiel. « Sans ces professionnelles, les solutions pour les personnes âgées seraient plus que limitées : hospitalisation, Ehpad, solidarité familiale, donc épuisement des aidants. Ce sont des métiers d'utilité publique », résume Guillaume Quercy. À l’heure actuelle, nombreuses sont celles qui considèrent que le gouvernement les a oubliées.

28/04/2020 06:30
  • 3.5M
  • 2.1K

1596 commentaires

  • Vtt F.
    10/09/2021 13:42

    Courage ma mère aussi à eu cette maladie c est pas évident prenez soin de votre épouse et de vous même

  • Valerie L.
    09/09/2021 15:35

    Valorisez notre métier Remunerez nous,correctement,honnêtement Payez,nos frais kilométriques à ça juste valeur Et,vous trouverez main d oeuvre

  • Aline C.
    02/09/2021 16:55

    Merci vous Mr de nous soutenir oui on a pas de reconnaissance

  • Pascale M.
    02/09/2021 15:24

    Bravo a ce métier très difficile et pas assez payé

  • Thérèse A.
    29/08/2021 10:48

    .

  • Anne M.
    08/08/2021 18:01

    Si ells pouvaient travailler au moins au lieu de rester 1h devant leur café

  • Anne M.
    08/08/2021 17:58

    Il y a pas une autre blouse à mettre encore !?n importe quoi

  • Annickou F.
    24/07/2021 16:48

    Augmentation des salaires

  • Jeannine X.
    24/07/2021 13:31

    Tout à fait d accord avec ces personnes le salaire ne suis pas

  • Nicole B.
    21/07/2021 09:29

    Oui je l ai fait des années et pour être payé vraiment au smic c’est honteux mais moi j’aimais ce travail

  • Elisabeth M.
    27/06/2021 15:25

    Elles ont bien du mérite.

  • Valerie D.
    16/06/2021 02:59

    Bravo à vous

  • Nicole A.
    31/05/2021 17:24

    Pas asse payee merde

  • Sandrine B.
    12/05/2021 14:47

    1 an après ce reportage rien n a changé. La prime covid non donnée à tous et toutes....un gros manquement. Beaucoup on démissionnes.....se sentant dépourvus non soutenus non reconnus. Une grosse hypocrisie gouvernementale.....

  • Jacqueline B.
    29/04/2021 07:40

    Alors monsieur vous devez la remercier et lui donner un petit billet en plus elles sont très mal payé les aides à domicile ne sont pas formé pour faire les toilettes

  • Alisa A.
    29/04/2021 06:05

    Dommage qu il n y ai pas assez de reconnaissance dans ce métier si humble au plus proche de la personne aidée Mal.paye Mais heureusement qu elles sont presente pour ses personnes car parfois c est la seul personne qui leur rend visite Bravo au accompagnant

  • Julie M.
    28/04/2021 10:35

    Mon métier que j'adore

  • Mickey M.
    26/04/2021 19:11

    Bon courage à vous les aides soignante

  • Bélaine C.
    22/04/2021 19:16

    Faut être humaine pour faire cet métier,il faut beaucoup de patience et du courage faut savoir se mettre à la place de l'autre car un jour ou l'autre on passera tous par là peut importe ton statut ton grade etc

  • Michelle F.
    22/04/2021 12:33

    Et rien n'as changé croyez moi depuis cette date. L'état laisse faire toute ces associations comme bon leur chante, ça les arrange bien. Il faut savoir que dans ces associations 90% des salariés sont des maman isolé, des gens dans une situation precaire etc.. Un travail très difficile où les arrêt de travail sont très très nombreux. On demande souvent aux aides à domicile, aux avs de faire du social..et bien souvent, vue la situation de leur vie familiale elle se retrouve épuisé et leur vie familiale en patie Croyez moi. Rien ne change et j'ai bien peur que cela dure. Ce métier je l'ai fait avec passion, aide à domicile à avs. Mais malheureusement vu les conditions de travail j'ai pratiquement perdu cette passion. Je souhaite à toutes et tous qui font un métier EXTRAORDINAIRE que les choses vont changer.