retour

C'est quoi, les Idols ?

"Nous ne sommes que des produits..." Au Japon, ces jeunes filles sont au cœur de la pop culture. Ce sont les Idols. Akika était l'une d'entre elles. Elle raconte.

Les idols, symboles de la culture pop japonaise

Ce sont des symboles de la culture pop japonaise, mais aussi des produits de consommation. Les idols sont de jeunes artistes féminines dont l’exposition est controversée.

Connaissez-vous les « idols » ? Ces artistes de musique pop, le plus souvent des jeunes filles, sont formatées par des agences pour séduire des fans de tout âge. Elles sont fréquemment décrites comme des produits commerciaux. « Une idol doit consoler son public en lui offrant une sorte de relation intime, mais imaginaire », explique Chujo Chiharu, post-doctorante en études japonaises.

Une carrière éphémère

Les carrières des idols sont relativement courtes. Après un certain âge, généralement après 20 ans, elles sont remplacées par d’autres idols. Un groupe d’idols peut ainsi durer dans le temps : c’est le cas du groupe SDN48 dans lequel évoluait l’ancienne idol, Akiko.

SDN48 a vu trois générations d’artistes. « Danser et chanter, c’est bien tant qu’on est jeune, les paillettes ne durent qu’un temps », raconte Akiko. La jeune fille espérait devenir actrice. Aujourd’hui, elle est autrice. « Si vous n’avez pas de succès florissant sur scène, cette expérience servira sûrement dans un domaine différent, elle vous apportera un autre type d’épanouissement », assure-t-elle.

Un système controversé

Le système des idols est fortement critiqué, notamment pour la sexualisation des (très) jeunes filles. « Je sais que pour certaines personnes, qui viennent à un concert comme celui-ci, c’est à peu près la même chose que d’aller dans un club d’hôtesse », témoigne Soichiro Seki, un fan d’idols.

D’après Angélique Mariet, traductrice et ancienne fan d’idols, certaines boîtes de production sont même « très axées bikinis ». Elles engagent parfois des filles de moins de 15 ans dans l’optique de les voir grandir. « C’est un sujet très houleux », assure Angélique Mariet.

De plus, les idols n’ont pas le droit de se montrer en couple. « Une idol doit se dévouer et appartenir à cette communauté de personnes qui la soutient », indique Angélique Mariet. « Malheureusement, c’est un produit de consommation. Et elle est faite pour plaire au public masculin », ajoute la traductrice. Mais pour elle, ce système est en train de changer.

30/11/2020 20:12mise à jour : 01/12/2020 08:05
  • 704.5K
  • 107

71 commentaires

  • Benoit G.
    19/01/2021 17:08

    Intéressant. Mais quand je vois cette sexualisation de filles mineures, ultra médiatisées (je vis au Japon et je sais que je peux voir ça tous les soirs à la télé sur les chaînes nationales) je me demande toujours : quel effet sur les pédophiles ? Quel effet sur la demande de contenu pornographique incluant des mineures ? Peut être aucun lien, mais peut être pas. Et j'espère que cette jeune française aura l'occasion de creuser ce sujet sociologique qui touche à la protection de l'enfance

  • Akiko O.
    12/01/2021 01:58

    J'apprécie tout particulièrement la démarche de Brut pour ce chapitre, vous avez consacré une partie importante de la vidéo à des interview des 3 personnes qui ne manquent pas de vision objective sur le sujet, sans nous "déshumaniser" contrairement à beaucoup d'autre médias jusqu'aujourd'hui. Vous avez donné la parole à une doctorante japonaise qui maîtrise le sujet, à une ancienne idole qui a décidé elle-même de prendre la parole pour sa dignité, et à une fan d'idols qui sait parfaitement analyser ce sujet plutôt qu'à un "envoyé spécial" de truc et machin (avec une compréhension limitée et vision coloniale). Souvent les médias français (classiques en général), de droite ou de gauche, pour satisfaire leur sentiment de supériorité par rapport à la culture extra-occidentale, se servent des pays comme le Japon en manipulant plus ou moins les informations. (Quand on vit en France, il peut être étonnant de savoir qu'"au Japon les partis politiques de gauches existent", même quand on est cultivé) Les médias ne montrent pas nos manifestations, n'accordent pas la parole à des gens qui savent réellement analyser les faits, car ils évitent de nous humaniser pour préserver leur valeur (la valeur de ? La France, sûrement). Cela contribue à l'hypersexualisation à caractère raciste que nous subissons, aux préjugés qui nous mettent dans une case. Donc, j'étais presque émue en regardant cette vidéo de Brut (malgré le sujet sensible qui risque d'atteindre à la dignité des femmes japonaises), un des premiers médias qui ont abordé le racisme anti-asiatiques bien avant l'apparition du Covid, j'ai même trouvé que c'était : Révolutionnaire.

  • RICO NEVES
    12/12/2020 18:40

    Super reportage ! 👍🏼

  • Lilie K.
    05/12/2020 01:49

    La culture Japonaise et son hyper patriarcat....la libération féminine n'a pas eu lieu au Japon...pas de mouvement historique de féminisme japonais, une intense marchandisation des femmes et surtout elles ne se rendent pas vraiment compte de la culture dans laquelle elles baignent vu qu'elles y sont habitués mais aussi vu que le peu de voix qui s'élèvent contre sont aussitôt muselés ou ridiculisés...

  • Julien B.
    04/12/2020 08:57

    Les amateurs de kpop j'ai jamais pigé...

  • Olivier D.
    04/12/2020 07:47

    voila notre avenir...

  • Hachemi G.
    04/12/2020 07:27

    Kambatte koudasai.....

  • Anna F.
    04/12/2020 06:27

    Que font les parents? Si mon enfant veut devenir chanteuse, elle change tout en cultivant sa personnalité. Idem pour une actrice et des cours de théâtre...

  • Katarina S.
    03/12/2020 17:59

    Je sais pas ce qui me fait le plus de peine Est-ce que ce sont les mecs de 50 ans qui se tripote sur ça et s'imagine qu'elles sont leur pette amie Est-ce que c'est le fait que ces gens soient souvent malheureux malgré le succès et finissent souvent depressifs ou parfois se suicide Ou est-ce que c'est la meuf fan de tout ça qui se rend meme pas compte que c'est completement pété et malsain et que ces idoles s'en tape de sa tronche ? jsais pas en plus l'idolatrie c'est un mot vachement fort

  • Samantha S.
    03/12/2020 06:39

    Mdrrrr ils ont vraiment dit "SDN quarante huit" ? x) On dirait vraiment les vieux japonais qui n'acceptait pas AKB... Sinon je trouve ce genre de documentaire toujours hyper ridicule 🙄 C'est juste tellement loin de la réalité

  • Karim R.
    02/12/2020 23:20

    boombayah

  • Flore C.
    02/12/2020 21:16

    Marianne Chagnon !! 😂

  • Marie F.
    02/12/2020 19:58

    C'était très joli Steve, merci

  • Sam D.
    02/12/2020 15:08

    Nicolas Mlt pourquoi ça me fait penser à toi ? ^^

  • Laura T.
    02/12/2020 14:46

    c’est ce que tu me disais hier mais par rapport à la Corée ! Ça a pas l’air mieux au Japon xD

  • Yusuke H.
    02/12/2020 14:19

    Pathétique encore une fille sans cerveau elle a cru qu'elle était intéressante et qu'elle avait du talent mais non non tu étais juste comme une capote usagée qu'on jete après usage 😂😂😂

  • Mee Y.
    02/12/2020 10:54

    Voir la vidéo de Tev de https://youtu.be/7ovHrNtBkHM

  • Violette L.
    02/12/2020 08:43

    « Celles qu on desire mais qu on ne peut pas toucher » =fantasme Jusque là pas de pb mais quand elles ont 10ans - 15ans et sont le fantasme d’hommes plus âgés ca choque personne?

  • Dex A.
    02/12/2020 07:20

    Une belle connerie comme la K pop. Je met tout ça avec le monde de la télé-réalité qui est à vomir

  • Lu L.
    02/12/2020 05:16

    Ces jeunes femmes le savent très bien lorsqu'elles s'engagent sur cette voix Rien de nouveau la gloire les strass et les paillettes les font rêver ! C'est un peu facile de venir s'en plaindre par la suite. Toutes ne deviendront pas des grandes stars, c'est ainsi que ça fonctionne ... Même si cela reste dégradant, elles savent ce qui les attends ...

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.