retour

Du cuir avec des peaux de saumon !

À Lyon, Benjamin récupère les peaux de saumon qui devaient finir dans les poubelles des restaurants de sushis pour en faire du cuir. Voilà comment ça marche.

Du cuir avec des peaux de poisson

Dans une tannerie lyonnaise, des artisans fabriquent des cuirs destinés à l'industrie du luxe avec un produit qui devait finir dans la poubelle des restaurants de sushis : des peaux de saumon.

4 à 5 tonnes par an. C’est le poids de peaux de saumons que récupère Ictyos, une tannerie lyonnaise. Le but ? En faire des cuirs destinés à l'industrie du luxe. « L'idée du cuir marin, c'est de remplacer les cuirs exotiques, les cuirs de crocodile… Enfin tous les cuirs des animaux qui sont élevés pour leur peau », explique Benjamin Malatait, cofondateur d'Ictyos. Petit plus : ça ne sent le poisson.

« Une alternative éco-responsable, intelligente et made in France »

Une peau est travaillée pendant deux semaines avant de devenir du cuir. La matière est ensuite vendue entre 30 et 40 euros à des maroquiniers, des horlogers ou des marques de chaussures. « Un peu comme la fourrure par le passé, le crocodile va être de plus en plus secoué. On a déjà vu des marques qui arrêtaient d'utiliser des cuirs exotiques. L'idée, c'est de proposer une alternative éco-responsable, intelligente et made in France », poursuit Benjamin Malatait.

Cette technique est pratiquée depuis des siècles dans les pays nordiques. Elle est pourtant peu répandue dans le monde, car l'industrie privilégie les peaux de bovins ou d'animaux exotiques. Depuis un an, les artisans d’Ictyos transforment environ 2.000 peaux de saumon par mois. « La principale étape, c'est dans un foulon. Un foulon, c'est un tambour rotatif dans lequel on va ajouter les peaux et des tanins qui vont se transformer progressivement », explique le confondateur de la tannerie.

« On peut faire des nuances assez intéressantes avec le relief de l'écaille »

Après ces deux semaines, on obtient un stain, un cuir nature un peu blanc. « Il n'a pas encore ses propriétés, il ne va plus pourrir dans le temps. On peut le transformer en cuir à n'importe quel moment », développe Benjamin Malatait. Certains cuirs sont ensuite teintés en bleu, d’autres en orange… Puis les artisans travaillent les finitions. « On peut faire des nuances assez intéressantes avec le relief de l'écaille », note Benjamin Malatait.

Pour lui toutefois, cette initiative n’est qu’un début. Il convient à chacun de prendre conscience de ses modes de consommation et de les rendre plus éthiques. « On doit repenser le monde dans lequel on vit. C'est à notre génération de prendre les devants. Il faut arrêter d'attendre que ce soient les grands groupes qui ont des moyens qui le fassent. Il suffit d'un peu de courage, d'une bonne idée et de beaucoup d'énergie. »

09/07/2020 18:49
  • 8.2M
  • 4.4K

2688 commentaires

  • Med L.
    11/07/2021 15:42

    C'est du génie

  • Céline M.
    26/05/2021 21:26

    Trop belle la peau bleu turquoise à la fin 🤩

  • Louis C.
    16/05/2021 02:51

    Sais trai bien penser! Felesitation!

  • Laurent D.
    14/05/2021 11:20

    intéressant

  • Florian B.
    03/05/2021 14:51

    Je valide

  • Marie C.
    30/04/2021 20:20

    En Afrique,le cuire de poisson est chose commune.

  • Marie C.
    30/04/2021 20:19

    Génial

  • Elma-Tila P.
    28/04/2021 06:33

    Formidable ! C'est une forme de recyclage ! Et puis c'est quand même magnifique comme innovation ! Bravo et Félicitations !👋👋💞👍🐝🐝

  • Ibrahima G.
    27/04/2021 05:50

    Added me please im looking for job

  • Darrell C.
    25/04/2021 00:45

    That is a very creative idea. I would never have thought of this in a million years. Thanks for the idea

  • Martine T.
    24/04/2021 19:03

    Bravo pour cette initiative! Très bonne idée et en plus le résultat est parfait.

  • Anne R.
    20/04/2021 18:46

    Depuis plus de trente ans je travaille dans l'agro alimentaire saumons et truites fumées..... Lorsque vous avez sur vos tables aux fêtes de fin d'année, du bon saumon élevé soir en Norvège, Irlande, écosse ou Bretagne, le produit fini laisse une peau à chaque filet travaillé.... Merveilleux, enfin d'en faire profiter la maroquinerie ou autre. Sinon poubelle.... Ne pas oublier que les arêtes et têtes font profiter "friskies" pour nos matous 😉😅

  • Amine H.
    18/04/2021 22:50

    Mais le cuir de poisson existe depuis au moins 150 ans ! Pour des détails fins dans les voitures (volants, levier de vitesse) ou la maroquinerie fine. De plus, louer cette idée de recycler la peau d'animaux consommés... mais vous croyez que les autres cuirs proviennent de quoi ?

  • Marie C.
    16/04/2021 02:27

    check cest beau!!

  • Jackye D.
    07/03/2021 12:00

    GÉNIAL

  • Theo F.
    23/02/2021 23:18

    ses se qu'on parler la dernière fois

  • Jean-Philip D.
    11/01/2021 16:04

    regarde ca

  • Nicolas G.
    08/01/2021 13:37

    ca dont je te parler

  • Mikl D.
    06/01/2021 18:51

    saumon recup

  • Johanne L.
    03/01/2021 10:53

    Excellente idée!!!