retour

En France, tous les 4 jours, un enfant est tué par ses parents

Depuis le début du confinement, sept enfants sont morts sous les coups de leurs parents.

Depuis le début du confinement, sept enfants ont été tués par leurs parents

Le numéro 119 d'appel d'urgence a enregistré une augmentation de 89 % du nombre d'appels par rapport à avril dernier.

Le 20 avril 2020, le journaliste Mohamed Bouhafsi confiait avoir été battu par ses parents au micro de Jean-Jacques Bourdin. « J'ai eu la chance d'avoir des voisins, à Saint-Denis au Franc-Moisin, qui sont intervenus. Nadir est descendu plusieurs fois. Aïda m'a sauvé en préparant des repas. Elle me disait de venir chez elle si j’avais des soucis avec mes parents. »

Daoudja, 6 ans, tué par son père le 27 mars

Mohamed Bouhafsi rappelait ainsi que son cas était loin d’être isolé : en France, près d'un enfant meurt tous les quatre jours sous les coups d'un de ses parents. Rien que depuis le début du confinement, sept enfants ont été tués par leurs parents. Mais en tant que voisin, on peut toujours agir pour sauver la vie d’un enfant.

Dernière victime en date : Daoudja, 6 ans. Le 27 mars, le petit garçon a reçu trois gifles de son père pour avoir oublié « un document » à l'école. Daoudja est tombé, son crâne a heurté une table. Il en est mort. « Il y avait eu effectivement des alertes sur le père. Le petit Daoudja, lui, était arrivé récemment en France, sauf erreur », indique à Brut Adrien Taquet, secrétaire d'État chargé de la Protection de l'enfance.

« Ça peut arriver dans toutes les familles »

« Il faut une grande vigilance sur les cas connus. Pouvoir suivre les familles où on sait qu'il y a des difficultés et dès que l'enfant est en danger, pouvoir l'en retirer, ajoute Adrien Taquet. Il faut aussi avoir une politique de prévention bien plus importante que ce que l'on a aujourd'hui. Il faut mieux déceler en amont les difficultés familiales que peuvent avoir un certain nombre de familles. »

Les signalements de violences contre des enfants ont explosé pendant le confinement : le numéro 119 d'appel d'urgence gratuit qui fonctionne 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 a enregistré une augmentation de 89 % du nombre d'appels par rapport à avril dernier. « La violence ne répond pas qu'à un milieu social donné, ça peut arriver dans toutes les familles. Si on n'a pas ça en tête, on passe à côté de situations dramatiques », rappelle le secrétaire d'État chargé de la Protection de l'enfance.

« Appelez le 119 ou le 17, c’est pas grave de se tromper »

Aussi appelle-t-il à « une société de vigilance ». Car sans l’action de chacun – proches, voisins – l’action des pouvoirs publics restera incomplète, selon Adrien Taquet. « Dans le moindre doute, il faut appeler le 119 ou le 17. C'est ce que les Français semblent avoir fait pendant le confinement. C'est un réflexe qu'il faut garder une fois que nous en serons sortis. C'est pas grave de se tromper. Je préfère qu'on se trompe parce que si on ne se trompe pas, c'est la vie d'un enfant que l'on sauve. »

14/05/2020 18:05mise à jour : 14/05/2020 18:14
  • 901.3K
  • 524
Brut - Le livre

452 commentaires

  • abdulbaki baser
    11/09/2020 20:04

    J’me fesait patate part mon père et j’en suis pas mort mdrrr

  • Shisen G.
    28/07/2020 21:19

    Moi j'ai préparé la pâte de pizza j'ai mis partout la sauce tomates sur la pâte jai mis du jambon des champignons et je rajoute du fromage fondu je les 180° 12mn je ferme les yeux et je mange elle est bonne 😭

  • Thierry F.
    27/07/2020 21:09

    Parents qui tue leurs gosses homme ou femme une bal dans la tete et au suivant !

  • Agnes D.
    22/07/2020 09:28

    Ce mot <<encore beaucoup trop ne devrait pas être mentionné >>merci

  • Nathalie N.
    10/07/2020 22:41

    C'est pas grave pour les parents, mais une claque où raclée peu tuer un enfant. Une fois au restaurant j'ai vu 2 gamins qui courait pour s'amuser, mais des deux gamins à reçu une gifle du pere et je peu vous que la gamine est resté figée plusieurs minutes avant qu'elle revienne à elle même. J'ai fais aussi un ceau dont je ne m'y attendais pas. En partant du restaurant la petite de 7 à 8 ans était debout et je suis passée à côté d'elle en lui disant au revoir et courage ma bichette. J'ai regardée le père très méchamment. Si le père voulait du calme dans un restaurant-, il avait qu'a pas en faire point final.

  • Sa S.
    09/07/2020 18:58

    Je comprends mieux maintenant pourquoi tu as trouve ta voie à B F M

  • Thélio C.
    07/07/2020 11:09

    Comment on peut tué des enfants qu'on aime enfin bref le monde me dégoûte 😱

  • Maria D.
    02/07/2020 01:29

    Il est des gens qui sont des mâles et femelles avec des gamins... parfois j’ai envie de voir comment réagissent-ils avec des adultes! Punaise je hais les gens qui croit que les fessees, les baffes et autres sévices sont des moyens d’éducation !!! Quel horreur !!! Pauvre gamin!

  • Brahim G.
    30/06/2020 15:21

    A mon avis, déjà il faut instaurer une loi sévère envers le couple qui bât son enfant et secundo je pense que le travail et claire. Comment ? : les services d'intervention doivent se mettre en contact avec les mairies pour établir un fichiers des couples avec enfant pour faire des visites imprévu à ces familles bien sûr avec l'autorisation du tribunal.Ou bien former des enquêtes discrète au niveau des écoles en questionnant les enfants suspects d'être frappé par ses parents, afin d'éviter toute catastrophe.Ce n'est que mon point de vue.

  • Benedicte E.
    30/06/2020 14:21

    Certains parents n'ont pas le comportement des humains envers leurs enfants et ils y a des vidéos que ces individus postent dans Facebook. Je me demande pourquoi les gens qui reconnaissent ces malfrats ne font rien.

  • Édith L.
    25/06/2020 18:36

    Nous avons tous notre histoire...

  • Mbb M.
    23/06/2020 16:30

    Protection de l enfance cause nationale. Plus de moyens, plus de formation, plus d educ et d assistance sociale...

  • Yves L.
    14/06/2020 12:51

    il faut condamner les parents

  • Ba L.
    14/06/2020 10:54

    Mdr les fesses n’ont jamais tués personne pendant esclavage vos grands parents ont coupés les mains de mes grands parents fouette ballonné comme des animaux

  • Denis M.
    14/06/2020 06:29

    Bien sûr qu’il faut surveiller mais la aussi pas de moyen et peu d’éducateurs qui aiment leur métier, l’ase mélange les enfants victime de violence et les primos délinquants, J’ai vécu ca plus un éducateur qui m’as enfoncé la tête au même titre que mes parents , normal c’était un électricien reconvertit ..... Bref monde de tarés !

  • Rachelle S.
    11/06/2020 12:46

    😭😭😭😭😭

  • Janick R.
    09/06/2020 09:25

    Qui parle de cette horrible honte ,personne les femmes battues les associations mais les enfants dans tous ce chaos que l'on vient de vivre c'est tous les jours et en première page des médias que l'on devrait en parler.

  • Maxime D.
    05/06/2020 05:46

    Un tout les 4 jours quand même c’est fou !

  • Benedicte S.
    04/06/2020 19:00

    Ces enfants et enfants et ces femmes intéressaient personne de leur vivant et seront que des statistiques une fois morts

  • Carine C.
    04/06/2020 13:53

    J'ai connu ca avec la code electrique, du bois etc... des coupes de points et de pied

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.