retour

Fabrice Arfi raconte l'affaire Cahuzac aurait pu rester secrète

"Il s’en faut parfois peu pour que le mensonge devienne la vérité et la vérité, le mensonge." Fabrice Arfi raconte comment l’affaire Cahuzac aurait pu rester secrète.

L'affaire Cahuzac : Fabrice Arfi raconte son enquête

« Il s’en faut parfois peu pour que le mensonge devienne la vérité et la vérité, le mensonge. » Fabrice Arfi raconte son enquête et comment l’affaire Cahuzac aurait pu rester secrète.

À cause d’un « angle mort » dans l’affaire Cahuzac, Jérôme Cahuzac aurait bien pu ne jamais être traduit en justice. « M. Cahuzac aurait gagné cette histoire et nous, nous aurions été le pire du journalisme » imagine Fabrice Arfi, journaliste d’investigation à Mediapart.

Pour comprendre comment cela aurait pu arriver, il faut remonter au moment de la révélation des faits. François Hollande, alors président de la République, fait presque « sourde oreille, jusqu'à ce que le parquet, enfin, se saisisse du dossier et vienne, par son enquête judiciaire, confirmer nos faits » précise Fabrice Arfi.

Sauf que pendant que la justice enquête, Pierre Moscovici mène « sa propre enquête administrative secrète ». Pierre Moscovici est alors ministre de l’Économie et donc « ministre de tutelle de Jérôme Cahuzac ». Il est en plus l’un de ses amis, affirme Fabrice Arfi. Donc, « pendant que la procureure de Paris avait le monopole de l'enquête judiciaire sur les faits », Pierre Moscovici envoie, « dans le dos du procureur », « de mauvaises questions aux autorités suisses dont la réponse est revenue en France en disant: “M. Cahuzac n'a pas de compte en Suisse.” » précise le journaliste d’investigation à Mediapart.

Et lorsque Pierre Moscovici reçoit cette réponse, il la transfère « discrètement aux policiers et aux magistrats » raconte Fabrice Arfi. Pour le journaliste d’investigation à Mediapart, il s’agit tout simplement d’une tentative « de saborder l'enquête judiciaire ». « Nous, nous aurions été des accusateurs, des calomniateurs, des diffamateurs et (…) lui serait peut-être devenu Premier ministre » imagine Fabrice Arfi. « Malheureusement, eu égard à la faiblesse de nos institutions et à la faiblesse de l'indépendance de nos institutions, il s'en faut parfois peu pour que le mensonge devienne la vérité et la vérité, le mensonge » conclut Fabrice Arfi.

12/02/2018 00:00
  • 348.7k
  • 1.9k

23 commentaires

  • Mohamed N.
    12/02/2018 14:10

    C'est triste. Les donneurs de leçons de bonne gouvernance et de la transparence

  • MC C.
    12/02/2018 14:30

    Il tient au manque de rigueur et d’éthique de ceux qui ont des responsabilités dont ils ne connaissent même pas la signification

  • Anne-Marie P.
    12/02/2018 15:49

    Ce reportage est consternant sur la conduite de toutes les personnes nommées. Tous pourris mais toujours occupant des postes à Bruxelles ou ailleurs. Je suis dégoûtée!

  • Ann L.
    12/02/2018 15:52

    Merci. Très bien expliqué

  • Pierre G.
    12/02/2018 17:24

    Pas mal bisous 😊😊😊😊

  • Corinne J.
    12/02/2018 17:46

    C'était quand ça déjà ? 2,3,4 ans...

  • Yves Z.
    12/02/2018 17:48

    Mais la vrai question est la suivante pourquoi ce sont toujours des journalistes derrière ces enquêtes??? On a pas une police pour ça??? Il y a 80 milliard dehors chaque année volé par nos chère bourgeois et il tenvoi 30 flic dans une cité pour un dealer a 2000€ par mois... pourquoi les moyen ne sont pas les mêmes pour tout ces riches... a quand des décentes de grosses équipes à 6 h du mat ou on fracture des portes dans le 16eme ou à Neuilly??? Il serait temps de faire le ménage dans tout ça que ce soit en France ou en Europe!!!

  • Dominique D.
    12/02/2018 18:07

    Le moscovici. Un gros magouilleur..il devrait être inculpé pour complicité avec le cahuzac..

  • Doris W.
    12/02/2018 18:13

    Et si nous arrêtions de voter....!!

  • Mónica C.
    12/02/2018 18:22

    Hollande ne peut dire qu'il ne savez pas!Et il y à un journaliste,si je ne suis pas dans l'erreur,qu'avez dénoncé dejá Cahuzac à quelques années avant et que à été mit dans le placard!Ils l'ont fait la vie noire!Cette nouvelle enquête est venue innocenté le malheureux, que dans sa honnête raconter dejá lá vérité! Quelle máfia!

  • Slimène Z.
    12/02/2018 18:31

    Les sosalauds du gouvernement Hollande

  • Laurent F.
    12/02/2018 19:50

    Ça c'est du journalisme d'investigation. Bravo les gars 👏👏👏👏👏👏👏

  • Brut
    12/02/2018 20:15

    Le replay de l'interview intégrale :

  • M-b C.
    13/02/2018 04:49

    Moscovici sera t'il jugé complice..?.....et puni par la loi....?....c'est moins sûr. ....

  • Jean C.
    13/02/2018 06:01

    Quelle ordure ce Moscovici....

  • Walid Z.
    13/02/2018 07:38

    Très chaud

  • Nicole J.
    13/02/2018 07:47

    c'était vraiment un gouvernement minable à l'image de son Président 😡😡😡😡😡

  • Laurent M.
    13/02/2018 09:39

    tiens petit complotiste

  • Antoine C.
    13/02/2018 10:49

    tiens, c'est marrant le livre en arrière plan, on voit bien le titre mais pas bien le prix......

  • Nelly B.
    13/02/2018 12:00

    Pensée pour toi ! 😉