retour

Gérald Darmanin "s'étouffe" quand il entend "violences policières"

"Quand j'entends le mot 'violences policières', moi, personnellement, je m'étouffe." Voici les propos du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur les violences policières.

Quand il entend le terme « violences policières », Gérald Darmanin « s’étouffe »

Les mots choisis par le nouveau ministre de l'Intérieur ont fait polémique, car ils rappellent les dernières paroles de Cédric Chouviat lors de son interpellation par la police, le 3 janvier dernier.

« Quand j'entends le mot ''violences policières'', moi, personnellement, je m’étouffe. » : Les mots choisis par le nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 28 juillet devant la Commission des lois Assemblée nationale ont choqué.

Et pour cause : ils rappellent les dernières paroles de Cédric Chouviat lors de son interpellation par la police, le 3 janvier dernier. Pendant un contrôle routier, l’homme avait subi un plaquage ventral et une clé d’étranglement. Victime d’un malaise cardiaque, il était mort deux jours plus tard. 

« L'idée même de violences policières me paraît être totalement antinomique »

« La police exerce une violence, certes, mais une violence légitime. C'est vieux comme Max Weber. Après, elle doit le faire de manière proportionnelle, elle doit le faire d'une manière encadrée… Que quelques personnes le fassent en dehors des règles déontologiques, la sanction doit être immédiate », a poursuivi Gérald Darmanin.

Pour le ministre de l’Intérieur, « il est normal que les policiers et gendarmes soient armés, interviennent par la force pour que justement, la force reste à la loi de la République, et pas à la loi des bandes ou des communautés. Donc par principe, l'idée même de violences policières me paraît être totalement antinomique. »

 ### « Il y a des anomalies et des dérapages policiers »

Sur le fond, il s'inscrit dans la lignée du gouvernement précédent et de la majorité depuis plusieurs mois. Le 4 novembre 2019 déjà, Sibeth Ndiaye, alors porte-parole du gouvernement, affirmait qu’elle « récusait » le terme de violences policières.

Le 10 janvier 2020, Christophe Castaner, alors ministre de l’Intérieur, déclarait : « Il y a des anomalies et des dérapages policiers, j’en ai constaté quelques-uns. »

Deux jours plus tard, Édouard Philippe, alors Premier ministre, affirmait que « quand il y a un usage disproportionné de la force, quand on ne respecte pas les règles d'engagement, alors il doit y avoir enquête. »

« Des comportements qui ne sont pas acceptables »

Le 14 janvier, Emmanuel Macron embrayait : « Il y a, aujourd’hui, des affaires sur lesquelles je ne veux pas me prononcer. Elles sont devant la justice. Des comportements qui ne sont pas acceptables. »

Le lendemain, enfin, Gabriel Attal, alors secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, déclarait : « Moi, je ne parle pas du terme de "violences policières" parce que je ne veux pas laisser le sentiment… Il y a des dérives qui sont inacceptables. »

29/07/2020 12:21mise à jour : 29/07/2020 12:35
  • 698.8k
  • 4.4k

1869 commentaires

  • Cedric C.
    10/09/2020 07:44

    Violence macronistes ça me parle

  • Joel J.
    20/08/2020 17:28

    J'ai oublier de dire c'est un con

  • Diego A.
    08/08/2020 21:25

    Si ça pouvait être vrai

  • Franck G.
    07/08/2020 17:16

    Il devrait s’étouffer pour de vrai et ne plus respirer ça nous ferait des vacances

  • Patrick B.
    06/08/2020 15:33

    Moi C'EST qu'en je vois Darmanin que je m'etouffe....

  • Olivier L.
    05/08/2020 11:48

    "Il est normal d'intervenir par la force" dit il !!! Ce ministre est un concentré de débilité profonde et d'irresponsabilité. C'est à cause de personnages comme celui-là que la violence augmente.

  • Carmen P.
    05/08/2020 11:02

    Qu'il s'étouffe pour de bon ce crétin

  • Domino H.
    05/08/2020 06:43

    Étouffe toi gros con un ministre ça ? Un sinistre débile oui !!!!

  • Djamel S.
    04/08/2020 21:45

    Et quand tu pointes?????

  • JP S.
    04/08/2020 21:16

    Si t as rien à te reprocher et que tu acceptes de te faire controler sans fuir comme une fiotte, tu verras que les policiers se comportent bien avec toi. Les mecs ils insultent, menacent et après ça pleure que les flics sont violents.

  • Sergio L.
    04/08/2020 17:25

    Can il parle il mange de la bouillir

  • Jean L.
    04/08/2020 15:26

    À mais tout s explique ne pas voir certaines violences policières peut être ne pas voir la différence entre consentement et viol!!!!!!

  • Hakim N.
    04/08/2020 14:22

    Vous avez perdus la France depuis 2007 aujourd’hui un deuxième état d’Israël en France infiltrations des leurs communautés terroriste pour portege les intérêts d’Israël

  • Hakim N.
    04/08/2020 14:21

    Comme leur trafiquants de drogue prostitution alcool viole sur les femmes

  • Jean-Pierre P.
    04/08/2020 14:19

    Darmanin est un con

  • Peeter S.
    04/08/2020 13:57

    faut les tués ces gens la.

  • Karima M.
    04/08/2020 00:26

    Je voudrais bien te voir à terre le genoux sur le cou ! Après on verra si violence rime avec légitime ! Encore un castaner 2

  • Georges H.
    03/08/2020 23:29

    Qu'il crève, cette ordure

  • Frederic D.
    03/08/2020 20:23

    un gros con c est tout !🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮🤮

  • Matilde P.
    03/08/2020 19:25

    La violence qui violé le famme

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.