retour

Icône du féminisme, Gloria Steinem raconte son histoire

Elle a infiltré un club Playboy en 1963 pour exposer les conditions de travail des "Bunny". À 86 ans, elle poursuit son combat pour la cause des femmes. Pour Brut, l'icône du féminisme Gloria Steinem raconte son histoire.

Gloria Steinem : l’histoire d’une icône féministe

Elle se bat pour l'égalité des femmes depuis plus de 50 ans. Elle est co-fondatrice du premier magazine féministe national des États-Unis. C’est Gloria Steinem

Gloria Steinem naît en 1934 à Toledo, dans l’Ohio. Elle a une sœur aînée. Sa famille voyage à travers le pays car son père gagne sa vie en faisant des brocantes.

À 22 ans, tout juste diplômée de l'université Smith pour femmes, elle rompt ses fiançailles et se rend en Inde. Elle y apprend les techniques de résistance non-violente développées par Gandhi.

« Cela m'a permis d'avoir un avortement sûr »

Lors d'une escale à Londres, elle se fait avorter illégalement : « J’ai envisagé toutes sortes de choses folles : faire du cheval, me jeter dans les escaliers. J'avais des idées totalement irréalistes. Et la chance de ma vie, c'est que j'ai trouvé dans l'annuaire téléphonique un médecin qui était près de chez moi », raconte Gloria Steinem.

Elle poursuit : « Je suis allée le voir et il m'a dit “Je vais vous recommander une femme qui le fera. Mais vous ne devez jamais dire à personne mon nom.” Et, vous savez, je ne l'ai fait que bien des années plus tard quand je lui ai dédié un livre. Mais cela m'a permis d'avoir un avortement sûr et ça a complètement changé ma vie. Ça m'a permis d'aller en Inde pour finir ma formation et de mener ma vie. »

Son infiltration au Playboy Club

À 29 ans, dans le cadre de son travail de journaliste à New York, elle infiltre le Playboy Club habillée en Bunny. Par la suite, elle écrit un article très remarqué pour le magazine Show. Elle y aborde le harcèlement sexuel subi par les femmes employées du club.

« J'ai découvert qu'elles devaient passer un examen médical. On nous a dit que leur état de santé était une condition pour ce travail, ce qui était ridicule. Il s'agissait simplement de s'assurer que les femmes qui étaient alors encouragées ou forcées à avoir des relations sexuelles n'avaient pas de maladie vénérienne », rapporte Gloria Steinem.

Son combat pour la légalisation de l’IVG

Frustrée par le manque de possibilités d'écrire de manière significative sur la libération des femmes et en particulier sur le droit à l’avortement, elle co-fonde le magazine Ms. Elle le crée à 37 ans avec sa collègue féministe Dorothy Pitman Hughes. C’est le premier périodique créé, détenu et géré entièrement par des femmes.

Dans le premier numéro, Gloria Steinem et 52 autres femmes (autrices, athlètes, artistes de renom) déclarent, dans une lettre, avoir eu recours à des avortements. Le numéro se vend à 300.000 exemplaires en une semaine. Suite au succès de Ms. magazine, Gloria Steinem voyage pratiquement tout le temps pendant 20 ans en tant que conférencière et organisatrice de conférences.

Un an plus tard, une décision de la Cour suprême, l'arrêt Roe v. Wade, encadre le droit à l’IVG. Gloria Steinem est l'une des premières à défendre l'amendement sur l'égalité des droits, l’ajout de l'égalité des genres à la Constitution américaine, à témoigner devant le Sénat en 1970 et à marcher sur Washington pour exiger son adoption en 1978.

Octogénaire toujours militante

En 1972, elle fait campagne pour Shirley Chisholm, la première femme noire à se présenter à la présidentielle américaine. Elle continue à plaider en faveur de l'intersection du féminisme avec les droits des personnes noires, latino-américaines, natives américaines et LGBTQ+.

En 2000, à 66 ans, elle épouse David Bale, un entrepreneur et un défenseur des droits des animaux. La cérémonie est célébrée par la cheffe de la nation cherokee, Wilma Mankiller. En 2005, elle crée, avec Jane Fonda, le Women's Media Center pour promouvoir les femmes aux postes de pouvoir dans les médias. À 79 ans, elle reçoit la médaille présidentielle de la liberté de la part de Barack Obama.

Elle soutient ensuite Hillary Clinton lors des élections présidentielles de 2016. Le lendemain de l'investiture de Donald Trump, elle prend la parole lors de la Marche des femmes à Washington. Aujourd'hui octogénaire, elle défend inlassablement l'égalité au mariage, le mouvement #MeToo et la protection du droit à l’avortement. Tout ceci fait de Gloria Steinem une source d'inspiration pour les nouvelles générations de féministes.

07/12/2020 11:13
  • 515.2K
  • 123

84 commentaires

  • Muriel N.
    13/04/2021 23:24

    Quelle belle personne Quelle femme exceptionnelle Mille merci pour tout ce que vous avez accompli

  • Karen D.
    10/04/2021 12:05

    Femme incroyable !!! Et SI elle défend AUSSI les hommes, qui ont l’impression d’avoir choisit leur vie alors que pas du tout et d’ailleurs depuis tout petit on impose aussi aux garçons l’autorité du père, le mythe de la virilité et la violence, et un mépris d’eux même, de leurs droits et sentiments, le mépris et l’ignorance de la femme juste bonne à être mère ou objet. Les êtres humains sont nés libres et non programmés. Les femmes ET les hommes devraient avoir le droit de disposer de leur corps et de leur vie. Le patriarcat impose une supériorité de sexe et de race. ET les statistiques sont là, on peut mesurer le niveau de démocratie et violence dans un pays en fonction des libertés et violences faites aux femmes. L’Europe n’échappe pas à tout ça, c’est enraciné dans nos lois, notre gouvernement...

  • Maria-Diana P.
    05/03/2021 20:17

    Inspiring woman 👩🏼 👏🏻 merci 🙏🏻

  • Cécé G.
    06/02/2021 08:01

    je ne me souviens plus si tu en avais parlé quand tu as parlé de toutes ces femmes méconnues...

  • Mo N.
    09/01/2021 14:34

    EDGAR CAYCE DISAIT MÉFIEZ-VOUS DE TOUS LES MOTS DONT LA TERMINAISON EST EN I S M E

  • Lucia M.
    04/01/2021 20:10

    Une guerrière une femme extraordinaire nous lui devons beaucoup !! Merci à vous Madame 💖

  • Delphine S.
    04/01/2021 06:41

    Inconnue et le combat sera gagné quand le féminisme ne sera plus !

  • Irfan A.
    24/12/2020 09:01

    Pas de sperme le reve Femen accomplis

  • Valérie J.
    20/12/2020 04:32

    Je suis une femme de 50 ans. J'ai été une petite fille des années 70, le début de la pilule en France, du droit à l'avortement. A priori née de parents plus ou moins ensemble, ayant plus ou moins été un projet...je me suis souvent senti libre en tant que femme et un jour je suis tombée des nues. J'ai compris que j'avais été instrumentalisée au fond, et très soumises aux diverses injonctions parentales et sociétales. Alors je ne ma suis pas mise à déprimer pour autant sur mon sort, car très vite j'ai retrouvé cette petite fille très pragmatique avec sa lucidité et ses questions interminables, j'ai aussi retrouvé l'adolescente et son énergie, pour que l'adulte puisse comprendre et ne surtout pas avoir de regrets par ce biais. Mais ce qui me laisse pantoise, c'est cette naïveté des femmes à ne pas savoir comment on fait les enfants. Que personne ne se fâche de mon propos...je n'ai pas terminé. Pourquoi avoir besoin d'embrouiller ses hormones et mettre sa santé en danger ? Pourquoi prendre le risque de tomber enceinte et d'imaginer un chute dans l'escalier ? Pourquoi ne pas être capable d'abstinence ? Je crois que nous sommes faites pour nous faire avoir par l'espèce des reproducteurs convaincants. Les sentiments sont un leurre dont ils savent user quand d'autres sont doués pour sentir l'opportunité si je puis dire. Parce que naturellement, nous sommes capables de ne pas procréer. Et notre espèce déjà à l'époque de cette femme avait besoin de décroitre pour subsister. Alors c'est peut-être un peu tiré par les cheveux pour certains, mais la "nativité" n'a rien de mystérieux pour d'autres. La fertilité dépend de pas mal de gênes, alors que certains n'en ont pas pour agir à nos dépends mesdames. Ce qui fait notre différence est notre naïveté à croire que nous sommes égaux. Notre naïveté c'est de nous dévoiler et déculotter trop facilement. Mais pour cela aussi, les hommes ont pu trouver de solutions...la pilule du lendemain, aujourd'hui solution de fortune, ne peut pas être prise quand la soirée fut sous le signe de l'hypnose ou d'une bière aux saveurs chimiquement amères.

  • Carole B.
    15/12/2020 19:16

    Une grande dame. Je suis ravie d'avoir regardé cette vidéo

  • Anne L.
    13/12/2020 21:30

    Gloria Steinem

  • Elodie H.
    12/12/2020 14:24

    Un modèle, une source d'inspiration. Elle a clamé haut et fort son désir d'être indépendante et de ne pas vouloir entrer ds les "codes" d'une société ou pr être considérée il fait être mariée et aussi mère. Elle a tjs milité pr que les femmes puissent avoir le choix. Elle a été jugée et critiquée car étant une belle femme elle n'était pas mariée (ce qui a aussi prouvé qu'on pouvait être belle ET féministe). A un journaliste qui lui a demandé pr la 1000 ème fois pourquoi elle n'était pas mariée elle a répondu "Je n'arrive pas à m'accoupler en captivité." Magique.

  • Marie D.
    12/12/2020 07:30

    Des femmes comme gloria , il en faut tous les jours pour nous défendre, et nous faire-valoir nos droits , bravo d avoir donné du temps à cette cause , nous les femmes , merci pour cette liberté .

  • Djamel U.
    11/12/2020 19:36

    Hi

  • Djamel U.
    11/12/2020 19:36

    Apppelsexxx

  • Max M.
    11/12/2020 09:16

    Quel homme !

  • Anaïs D.
    10/12/2020 22:25

    💪

  • Bërlīn S.
    10/12/2020 18:33

    Top

  • Charlotte V.
    10/12/2020 14:39

    cette femme incroyable

  • Tekila C.
    10/12/2020 11:02

    Une personne exceptionnelle, au dessus de toutes espérances ! Merci pour tout Gloria, ce sont les femmes comme vous qui ouvrent les yeux du monde :)

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.