L'appel de SOS Méditerranée aux dirigeants européens

104 migrants ont été sauvés en pleine mer par un navire de SOS MEDITERRANEE France. Théo est marin sur le bateau, bloqué depuis 10 jours au large de la Libye. Voilà son message pour les dirigeants européens.

Ocean Viking, un navire de sauvetage bloqué en pleine mer

Le 18 octobre 2019, le navire Ocean Viking avait secouru 104 migrants naufragés, près des côtes libyennes. Parmi eux, 41 mineurs et 2 femmes enceintes. L’Ocean Viking affrété par SOS Méditerranée et en partenariat avec Médecins Sans Frontières, est à présent bloqué, depuis une dizaine de jours, en pleine mer. Ces deux ONG interpellent aujourd’hui les dirigeants européens.

Les ONG veulent pouvoir débarquer les migrants dans un port aux infrastructures dédiées aux personnes naufragées. “Nous les avons sauvées dans des conditions assez difficiles, (…) elles ont échappé à la mort”, raconte Théo, marin-sauveteur à bord du navire Ocean Viking. Les ONG ont demandé l’accès à un port de sûreté en Europe “pour pouvoir débarquer ces personnes-là dans de bonnes condition”, explique Théo. Pour le marin-sauveteur qui avait participé au sauvetage de l’Aquarius l’année passée, “l’histoire se répète”.

La nécessité d’un mécanisme d’accueil pour les migrants secourus en mer

Pour faire face à ce problème, la France et l’Allemagne ont lancé, à l’été 2019, un projet de répartition automatique des rescapés en Europe. Le 23 septembre 2019, lors d’une réunion à la Valette, les deux pays étaient parvenus, avec l’Italie et Malte, à un “pré-accord” afin d’organiser l’accueil des émigrés naufragés. Cependant, le 8 octobre 2019, à Luxembourg, une nouvelle réunion a prouvé que les pays européens ne sont pas tous prêts à s’engager. Pourtant, cette année, près de 692 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée.

avatar
Brut.
29 octobre 2019 07:39