La réalité sur le tamponnage utilisée par la police anglaise

En Angleterre, les policiers ont le droit de “tamponner” les deux roues afin de les arrêter. Voici comment.

“Il faut autoriser le contact tactique comme à Londres ! Ça va bien les calmer, ces voyous”

Tamponner, c’est une technique utilisée par les policiers anglais pour arrêter les deux-roues. En France, certains réclament la généralisation de cette technique pour lutter contre le “rodéo urbain”. En Angleterre, le "tamponnage" est utilisé par les unités "scorpions”, spécialement formées au “contact tactique”. Cette technique n’est pas utilisée pour lutter contre le “rodéo urbain", mais pour faire face à l'augmentation du vol à l’arraché en deux-roues. Fin 2018, année de mise en place du “tamponnage”, les délits à scooter ont baissé de 36 % par rapport à l’année précédente. Pourtant, son utilisation reste rare : entre avril 2020 et avril 2021, la police londonienne a réalisé 17 tamponnages sur des deux-roues et 48 sur d’autres véhicules. Etre policier aujourd'hui en 2021

En France, le cadre juridique est plus strict et la responsabilité des policiers est engagée en cas de chute du conducteur. Depuis 2018, le “rodéo urbain” est passible d’un an de prison et 15 000 euros d’amende. En 2021, 1383 condamnations ont été prononcées pour des faits de “rodéo urbain”. “Je veux dire ma totale désapprobation et ma grande fermeté devant ce phénomène que je qualifie de criminel. Je souhaite qu’il y ait 10 000 opérations de contrôle à partir d’aujourd’hui sur tout le territoire national pour lutter contre ces actes criminels de gens qui prennent la route pour leur route”, avait déclaré Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur. En Colombie, la police tire à balles réelles sur les manifestants

avatar
Brut.