retour

Placée car ses parents voulaient un garçon : Sofia Aouine raconte

Ses parents voulaient un garçon. Parce que c'était une fille, elle a été placée à l'Assistance publique. Son histoire lui a inspiré un roman : Rhapsodie des oubliés. Sofia Aouine raconte.

24/12/2019 07:05
  • 845.8K
  • 257

89 commentaires

  • Fazia Y.
    01/05/2021 06:53

    Bravo pour votre réactivité et votre courage. Bonne continuation

  • Mila B.
    30/04/2021 18:57

    C'est les géniteurs qui devraient avoir honte.

  • Tatiana L.
    16/04/2021 08:21

    Je vais bientôt avoir un loulou de L ASE et je trouve sa super que un enfant puisse exprimer a travers un livre son parcours, cela peut permettre en tant que assistant familial d'acquérir des outils afin de mieux accompagner et mieux comprendre l'enfant, mais également permettre à l'enfant de comprendre qu'il peut évoluer dans sa vie ,malgré une enfance difficile 😀

  • Francoise D.
    06/03/2021 14:45

    Heureusement que le sexe fort existe le feminin

  • Nikita C.
    14/12/2020 21:26

    Je vous trouve très touchante, beaucoup de sensibilité et de force se dégagent de vous. Votre histoire ainsi que l’analyse que vous en faites, et la manière dont vous l’avez transformée, « sublimée », est très intéressante ... je n’ai pas lu votre livre mais je trouve que votre style de parole est très agréable, vous vous exprimez avec bcp de fluidité et de finesse, et je suis percutée par l’intelligence de votre réflexion sur votre passé. Merci pour votre témoignage que j’irai lire, c’est sur !

  • Maria L.
    09/11/2020 21:21

    Elle a eut de la chance d'avoir perdu ces salopards de parents. Elle vaut mieux que eux.

  • Yasmine C.
    06/11/2020 18:04

    Françoise Dolto fut ta bonne marraine comme dans Cendrillon 💖

  • Lamia H.
    26/10/2020 22:12

    Ce sont les parents qui devraient avoir honte! Bravo pour le courage et la dignité de cette femme

  • Hélène B.
    15/10/2020 11:30

    Bravo mademoiselle 👍

  • Françoise A.
    17/09/2020 11:05

    J’ai beaucoup aimé ce livre difficile à lâcher Belle écriture bravo

  • Patricia F.
    09/09/2020 19:19

    Bravo pour votre résilience après un tel traumatisme et bravo pour votre travail sur la culture et je vous souhaite la réussite. Je vais essayer de trouver votre livre

  • Marylise P.
    01/09/2020 19:38

    C'est triste des parents qui te rejettent parce que tu n'es pas ce qu'ils veulent!!!

  • Maja N.
    31/08/2020 18:05

  • Hélène M.
    14/08/2020 20:41

    toi qui aime lire.

  • Sylvie K.
    14/08/2020 11:17

    Bravo pour votre engagement , des choses horribles il fait en témoigner, votre style est alerte et vif , très agréable

  • Zineb M.
    10/08/2020 00:34

    Perso j'aurai préféré qu'on m'abandonne... Quand on déteste les filles c'est le mieux à faire !

  • Nathalie M.
    27/07/2020 15:44

    Merci pour ton temoignage . Pour moi il n'y a pas de réson d'avoir honte car tu n'as pas choisis ton lieu de vie lorsque tu étais enfant et vraiment j'ai beaucoup de respect pour toute les personnes qui on vécu des expériences de vie difficile .Par experience les personnes avec un passé difficile en on beaucoup a nous apprendre sur la résilience, sur le courage et sur la débrouillardise pour s'adapter à notre société et trouver l'équilibre malgré toute leurs blessures.Bravo d'avoir écrit ton livre je vais essayé de le trouver en belgique pour te lire.tu est quelqu'un de bien car tu as su resté debout malgré tout c'est super le bonheur est aussi pour toi continue à le construir

  • Nanou L.
    26/07/2020 20:45

    Un jour j'irais lire aussi mon dossier de placement pour le moment je n'en suit pas prête. 7ans de ma vie la bas . +2 ans de pensionnat. En placement à la maison.

  • Laurent M.
    23/07/2020 05:10

    Elle dit vrait ? La plus. Part des gens qui travaillait dans ses centre, aide à l'enfance, était non former à ses professions,. ( c'était des maquelle avec des deviences sexuelles, et maquereaux pédophiles !) ou ( des repris justice, des déserteurs avec deviences sexuelles, des frustuer de la guerre, des kapo qui roulait pour les bosh. C'était sa! l'aide à l'enfance. Maintenant c'est des pseudo professionnels ce dont l'état leurs octroient. Ils l'ont pas l'esprit à ce genre de tâche . Ils sont pas parents pour la plus-par. Ils ce. Mettent à leurs portées. Expérience étant enf, un temps.

  • Marlene T.
    18/07/2020 18:54

    Ou sommes nous avec des parents indignes une fille un garçon ou est le problème ABRUTIS D'HUMAINS BRAVOOO RESPECT à vous MADAME SOYEZ HEUREUSE ENFIN