retour

Qui sont les "juicers" qui rechargent les trottinettes électriques ?

5€ en moyenne, c'est ce que gagne Pierre par trottinette rechargée. 🛴 Après sa journée de travail de boulanger, il sillonne les rues de Lyon pour recharger des trottinettes en libre-service. Brut l'a suivi dans sa tournée.

Qui sont les "juicers" qui rechargent les trottinettes électriques ?

5 € en moyenne, c'est ce que gagne Pierre par trottinette rechargée. Après sa journée de travail de boulanger, il sillonne les rues de Lyon pour recharger des trottinettes en libre-service. Brut l'a suivi dans sa tournée.

Pierre a 21 ans et vit à Lyon. Il est boulanger la journée et « juicer » le soir. Son deuxième métier s’appelle parfois « hunter » ou « chargeur ». 3 termes qui désignent en fait les personnes qui rechargent les trottinettes électriques. Ce travail, Pierre le voit « comme un complément » : « Ça me permet déjà d'économiser pour la suite, pour différents projets, pour partir en vacances, pour payer des loisirs. Vraiment pour un confort supplémentaire ».

Aux alentours de 16 h, Pierre termine son travail de boulanger et endosse le rôle de « juicer ». Pour trouver les trottinettes à recharger, il consulte la carte sur l’application. Il décide alors quelles trottinettes électriques il va aller chercher et dans quel ordre. Une fois la trottinette récupérée, il la scanne et continue sa tournée, une trottinette supplémentaire calée sur le guidon de la trottinette qu’il conduit.

Parfois, Pierre se fait doubler par un autre « juicer » : « C'est un petit peu un jeu, il faut être le premier à arriver auprès de la trottinette. Mais on va pas se mettre en danger, ça n'en vaut pas la peine » estime Pierre. Comme la plupart des « juicers », Pierre est auto-entrepreneur. « Le seul inconvénient que je vois, c'est que bien évidemment ce sont des horaires… Il faut avoir la motivation je pense pour le faire » lance le « juicer ».

Autour de 19 h, Pierre rentre chez lui pour charger les trottinettes. Le « juicer » les laissera charger toute la nuit et les « redéploiera » le lendemain matin. Et sa journée commence très tôt : dès 4 h. Il commence le déploiement des trottinettes sur des lieux prédéfinis par les marques. Une heure plus tard, le « juicer » a terminé sa tournée : « Ma mission est terminée, maintenant, je vais me recoucher environ 2 à 3 heures pour me relever un peu plus tard pour enchaîner ma journée de travail en boulangerie, tout simplement » conclut Pierre le « juicer ».

29/06/2019 07:01
  • 1.1m
  • 1.7k

427 commentaires

  • Fabien T.
    29/06/2019 07:01

    bon complément sur lyon

  • Adri F.
    29/06/2019 07:07

    Société uberisée

  • Zaborowski I.
    29/06/2019 07:07

    Les nouveaux Esclaves ????

  • Ludo L.
    29/06/2019 07:08

    Au secours

  • Alex L.
    29/06/2019 07:08

    Il a du courage en tt cas !

  • Ric R.
    29/06/2019 07:08

    Vive l'esclavage...

  • Bixente P.
    29/06/2019 07:09

    Quel esclave du capitalisme...abusif

  • Minh T.
    29/06/2019 07:10

    vazy on fait ça 😂

  • Sochon Y.
    29/06/2019 07:10

    courageux malgré tout les inconvénient !!

  • Kevin L.
    29/06/2019 07:10

    Et qui paye sa facture d'electricité ?

  • Villemain P.
    29/06/2019 07:10

    Pourquoi juicer hunter plutôt que chargeur chasseur qu'on pourrait éventuellement abréger en cha cha ?? Certes les Termes français sont plus longs à écrire mais pas à dire....

  • Greg B.
    29/06/2019 07:14

    Donc le gars touche 5 balles pour allez les cherchée les rechargée et les redéposée.. Mais c'est une arnaque sans nom. Le temps passé ça doit faire un taux horaire ridicule

  • Maquessime G.
    29/06/2019 07:14

    Chapeau, y faut du courage !

  • Milla R.
    29/06/2019 07:14

    Ouiii...et ceux qui ont créer des statuts auto entrepreneur pour se lancer là dedans avec accord des entreprises... bien entendu ,qui ont achetés le matériel (fourgon pour certains, chargeurs etc) et qui n’ont jamais était pris finalement les démarches aboutis il y a trop de demandes donc « finalement on aura pas besoin de vous ? » on en parle?

  • Monique H.
    29/06/2019 07:15

    Bien courageux ce jeune homme . Beaucoup de jeunes devraient prendre modèle . 😀

  • Laeti S.
    29/06/2019 07:15

    Quand on deduit son temps, son manque de sommeil, et sa facture edf bien augmentée avec les trottinettes ce jeune perd de l'argent avec son " pseudo complément de revenus" 😱😡 abusé !

  • Francis R.
    29/06/2019 07:17

    Dangereux, mal payé. L’uberisation de la société est de plus en plus puante.

  • Geoffrey J.
    29/06/2019 07:17

    pigeon !

  • Guillaume G.
    29/06/2019 07:18

    4 ou 5€ de taf physique, pour 25€... Sans compter la facture EDF... sérieux... arrêtez de vous faire exploiter... marchez les gens... Ou roulez à vélo, vous savez le truc qui donne de beaux mollets...

  • Tom M.
    29/06/2019 07:18

    5€ par trottinette rechargé ? Donc tu compte le temps passé + ton électricité... pas super rentable quand même...