Tout comprendre au rapport sur le climat du GIEC 2021

"Il y a de quoi être pessimiste. Dans les faits, rien ne s'est amélioré." Vagues de chaleur, tempêtes, inondations... Avec l'accélération du réchauffement climatique, ces événements extrêmes vont encore s'intensifier. Ce sont les conclusions du dernier rapport sur le climat du GIEC. Voilà ce qu'il contient.

Tout comprendre au dernier rapport sur le climat du GIEC

"Il y a de quoi être pessimiste. Dans les faits, rien ne s'est amélioré." Vagues de chaleur, tempêtes, inondations… Avec l'accélération du réchauffement climatique, ces événements extrêmes vont encore s'intensifier. Ce sont les conclusions du dernier rapport sur le climat du GIEC. Voilà ce qu'il contient.

L’inaction politique au cœur de ce rapport

Idéalement, il aurait fallu agir beaucoup plus tôt et on aurait pu éviter ce genre d'événements.” explique Sonia Seneviratne, climatologue. La conséquence : le rapport révèle que l’Accord de Paris et la limite d’un réchauffement à 1,5°C d’ici 2050 ne seront pas respectés. Cette hausse des températures va entraîner des sécheresses plus fortes et plus fréquentes. La France ne sera pas épargnée.

Des phénomènes variant suivant les zones du globe

L’Arctique est la zone la plus critique : les températures y progressent 2 à 4 fois plus vite que la tendance mondiale. La fonte des glaces entraîne une montée des eaux, un phénomène qui menace les îles du Pacifique, des Caraïbes et toutes les zones côtières, comme la Camargue. Le réchauffement climatique impacte aussi nos alliés naturels qui captent le carbone : les océans, les forêts ne jouent plus aussi efficacement leur rôle.

Ce rapport servira de base de travail aux dirigeants du monde entier, réunis en novembre prochain à la COP26 à Glasgow, en Écosse, pour définir les objectifs climatiques des prochaines années.

avatar
Brut.