Avoir 16 ans à Denain, l'une des villes les plus pauvres de France

Avoir 16 ans dans l’une des villes les plus pauvres de France, ça ressemble à ça. A Denain, Brut a rencontré les Denaisiens entre motocross et foot américain.

“Même si c'est schlag à mort, tout le monde revient à Denain”

“J’ai commencé la moto, j’avais 9 ans. Ça fait longtemps que je lève. T’es énervé tu montes là dessus tu décompresses. J’ai de l’amour pour la bécane, comme si c’était ma meuf” explique Amine, 16 ans, qui vit à Denain, dans le Nord de la France. Denain, c’est l’une des villes les plus pauvres de France. Dans cette ville de 20 000 habitants, la moto et le foot américain fédèrent pas mal de jeunes. “Les Denaisiens, faut aller les chercher. Le sport c’est une manière de s'émanciper", explique le coach de football américain, Clément. A Marseille, Brut est allé à la rencontre des jeunes de Bassens, l’un des quartiers nord

Denain, c’était une ville ouvrière où le taux de chômage avoisine les 35 % et c’est bien au-dessus de la moyenne nationale. “Il y a 40 ans, les industries métallurgiques, à savoir Usinor, ont fermé. Ça a eu un effet dévastateur. La ville ne s’en est toujours pas remise complètement. Les cafés ont fermé, les bars ont fermé…” décrit Clément. Le coach compte sur le sport pour encadrer les jeunes de la ville. Certains ont même pu voyager jusqu’au Canada grâce au football américain. La bikelife, ça se passe aussi à Paris

avatar
Brut.
14 mai 2022 09:00