Le champion de boxe thaï Samy Sana raconte son histoire

La boxe, c’est ce qui l’a sauvé. Samy Sana raconte son enfance et l’importance que sa discipline a eu dans sa vie.

“Le moment le plus dur de ma carrière, c'est vraiment quand on ne croyait pas en moi”

Avec plus de 150 combats à son actif, Samy Sana est aussi cinq fois champion du monde de kick-boxing et de boxe thaï. Avant d’entamer sa carrière de sportif, le jeune homme est passé par plusieurs étapes compliquées. “La veille de mon premier entraînement, on était très jeunes, on avait treize-quatorze ans, on s'était battus à porte de Saint-Cloud avec des skinheads à l'époque. C'était une très grosse bagarre, avec des coups de chaise, et en sortant de ça, je me suis dit : il faut vraiment que je trouve… que je trouve quelque chose pour me calmer”. L'extraordinaire histoire de Rima Ayadi, championne de boxe WBA

À peine un mois après son inscription dans un club, il réalise son premier combat et sa première performance. Il met son adversaire KO dès le premier round. “À partir de ce moment-là, j'ai vu que c'était fait pour moi et je me voyais déjà être un grand champion. Donc j'avais un objectif dans la tête qu'il ne fallait pas que je lâche, je pense que ça m'a sauvé.” Sur le ring et dans sa vie de tous les jours, le sportif explique avoir un très grand cœur. “Ma qualité première, je pense que c'est le mental, sur le ring ou dans la cage, j'ai un très, très grand cœur. Ça veut dire que je ne lâche pas du début jusqu'à la fin.” Désormais, il transmet la philosophie de son sport ainsi que ses techniques lors de séminaires ou masterclass qu’il effectue auprès des jeunes. Le premier combat MMA d'Assia, 19 ans

avatar
Brut.