L'extraordinaire histoire de Rima Ayadi, championne de boxe WBA

Rima Ayadi a commencé la boxe à 26 ans. Après 4 ans de pratique, elle est devenue championne de France. Brut a rencontré la sportive française.

“J’ai 26 ans, je n’ai aucune expérience mais je veux devenir championne”

Elle a commencé la boxe tard, à l’âge de 26 ans, par hasard. Elle est depuis devenue l’une des meilleures boxeuses de la planète. Voici le parcours de Rima Ayadi.

Avec 20 kilos en trop, et des souci de santé dans sa famille, la jeune femme se tourne vers la salle de sport.

“J’ai vraiment besoin de me défouler à ce moment-là. Au premier coup de poing dans le sac, c’est une libération. Je sens que ces émotions sortent enfin.”

C’est la révélation pour la jeune femme : “Je passe d’un extrême à l’autre. Je passe de la nana qui déteste le sport à ‘Comment on fait pour en faire tout le temps ?’”.

Elle décide de plaquer son travail pour se mettre au chômage et s’entraîner matin et soir.

“J’ai pas le choix parce que je commence à 26 ans, je sors d’un régime de moins 20 kg. Je n’ai aucune expérience mais je veux devenir championne” explique la jeune femme.

Brut a rencontré Souleymane Cissokho, le champion de boxe qui transmet ses valeurs.

Elle devient championne de France catégorie super-plumes

Après deux mois d’entraînement, elle fait son premier combat. “Je me dis : ‘Si je vais et que je gagne, on va me respecter.’”

La jeune femme enchaîne les compétitions et les gagne toutes. “Au bout d’un an seulement, je me fais repérer par le sélectionneur de l’équipe de France. Au bout de deux ans d’équipe de France, je me lance le challenge de passer professionnelle.”

Très vite, la jeune femme fait le choix du club des Mureaux, “parce que c’est le meilleurs de France”. Le covid frappe, la sportive décide de préparer le championnat de France.

“Avec mes deux coachs, on fait une préparation de titans. Ce championnat de France, on le prépare comme si c’était un championnat du monde. Et c’est le 19 décembre 2020 que je deviens championne de France, catégorie super-plumes.”

A 14 ans, elle boxe dans le quartier le plus dangereux de Caracas. Voici le portrait de Serlyanis.

Elle vise les qualifications des JO 2024

“La boxe, ça m’a complètement changé ma vie. J’ai décidé de partager cette expérience aux plus grands nombres” explique la sportive.

La sportive a décidé de créer l’association ‘Premier round’ dont le but est de “développer un maximum la pratique de la boxe dans les quartiers, notamment auprès des jeunes mais aussi des femmes”.

A l’avenir, elle vise le titre mondial pour les professionnels et la qualification des Jeux Olympiques 2024. “Après, je pense qu’on pourra dire qu’on a bouclé la boucle” ajoute la sportive.

Découvrez la nouvelle vie de Sadaf Khadem, première boxeuse iranienne.

avatar
Brut.