retour

Le textile est l'industrie la plus polluante après le pétrole

"Aujourd'hui, on porte nos vêtements comme des préservatifs. On les met une fois puis on les jette." Lutter contre la "fast fashion" et son impact écologique grâce à un système de prêt de vêtements, c'est ce que fait cette boutique australienne.

02/09/2018 09:07
  • 201.9k
  • 120

56 commentaires

  • Laureen R.
    02/09/2018 09:23

    ;

  • Auberi F.
    02/09/2018 09:29

    pense à la planète lors du prochain réassort Sézane 🙈

  • Mo C.
    02/09/2018 09:38

    p

  • Christel P.
    02/09/2018 09:42

    Victoria

  • Laura G.
    02/09/2018 09:42

    😉

  • Oli V.
    02/09/2018 10:09

    j emprunte tes fringues direct. Plus besoin d’aller chez Cos

  • Delphine P.
    02/09/2018 10:10

    , pas mal aussi comme concept

  • Elisa H.
    02/09/2018 10:27

    Ce n'est pas nous qui allons polluer , j'achète presque tout d'occasion quand je peux

  • Elora R.
    02/09/2018 10:47

    vas y on fait ça

  • Richard G.
    02/09/2018 11:08

    rdif

  • Nathy O.
    02/09/2018 11:13

    Il faut interdire “Les reines du shopping” !!!

  • Isabelle L.
    02/09/2018 11:15

    quand est ce que tu ouvres la tienne à Genève ? ;)

  • Marine O.
    02/09/2018 11:17

    pour nous

  • Timothée H.
    02/09/2018 11:23

    Loue ton swag

  • Régina P.
    02/09/2018 11:40

    Très bonne idée.

  • Florence A.
    02/09/2018 11:40

    faux, moi je les garde 10 ans

  • Loïs M.
    02/09/2018 11:56

    "Aujourd'hui, on porte les vêtements une fois et on les jette, comme des préservatifs" Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier, il se trouve qu'il y a des gens qui n'ont pas les moyens de racheter tout le temps des habits...

  • Simon H.
    02/09/2018 12:03

    quest ce que je disais hier lol

  • Alexis B.
    02/09/2018 12:04

    Ah bon les préservatifs s'utilise qu'une fois..... Oups (😜)

  • Morgane l.
    02/09/2018 12:06

    Et ben a la campagne, nous on a un comptoir a fringues. Gratuit. On a un hangar, chacun y amene ce qu il ne met plus, et une fois tous les 2 mois environ, on ouvre et chacun vient prendre ce qu il veut... sans abonnement... et on a trop de trucs...