retour

Les jeunes marocaines prennent la parole dans la rue

Harcèlement de rue, homosexualité, viol, interdits : les jeunes marocaines prennent la parole et brisent les tabous. C’est le projet Marokkiat de Sonia Terrab. Et ça remue.

09/04/2018 07:44
  • 1.6m
  • 97

53 commentaires

  • Kenza A.
    27/06/2018 16:34

    Bravo!!

  • Fatima S.
    15/06/2018 12:39

    Bravo les filles,je suis contente de voir que vous vous exprimez librement ,battez vous et ne vous laisser pas faire.😗😗😗😗😗

  • Sophiejacques G.
    29/04/2018 18:44

    Maude Bulle

  • Jean P.
    24/04/2018 20:21

    Retourne au Maroc.

  • Sylvie V.
    23/04/2018 06:42

    👊🏼✨👌🏼

  • Apolline B.
    22/04/2018 22:47

    queens

  • Margarita M.
    22/04/2018 16:35

    Bravo !!!👍🌹🌷🌼🌺👍

  • Daniel F.
    22/04/2018 16:08

    Bravo !

  • Ghislaine G.
    22/04/2018 15:26

    la parole pour toute

  • Clo R.
    22/04/2018 13:25

    Bravo ! et courage à vous !

  • Flute L.
    22/04/2018 13:14

    quoi faire? éduquer les garçons ?commencer à harceler les garçons ? d'ou vient ce comportement primitif de certains malades qui voient la femme en objet?

  • Gabrielle P.
    22/04/2018 10:02

    :)

  • Sofia I.
    22/04/2018 09:15

    pourquoi ce chapeau?

  • Michelle A.
    22/04/2018 06:42

    Bravo les filles pour votre audace,la liberté personne ne vous la donnera alors prenez la, et le regard de la société sur vous changera

  • Nadir B.
    22/04/2018 02:29

    Bravo, les filles ! Ce sont vos actions qui sortiront nos sociétés de leur archaïsme !

  • Svetlana H.
    22/04/2018 00:35

    er

  • Lamine B.
    21/04/2018 23:06

    c'est cadeau

  • Meryem I.
    21/04/2018 21:30

    Bravo les filles... Y a quelques hommes qui ont besoin d'une meilleure éducation et ce partout dans le monde y a pas qu'au Maroc!

  • Hakima H.
    21/04/2018 19:57

    Les filles essayons de donner une bonne éducation à nos enfant si vraiment on veut changer les mentalités on doit élever nos filles et garçons à se respecter mutuellement

  • Claudine T.
    21/04/2018 18:35

    c'est courageux de dénoncer ces faits sordides, tant de pays où la femme est encore et toujours considérée comme un "sous-être"