L'hippocampe pygmé, un as du camouflage

Au milieu de ce récif de corail, se cache un minuscule animal. C'est l'hippocampe pygmée. 🔬

À la découverte de l’hippocampe pygmé

Il est plus petit qu’un trombone et c’est un pro du camouflage !

Il est plus petit qu’un trombone et se cache au milieu de ces coraux : c’est l’hippocampe pygmé. Cet animal d’environ 2 cm est un as du camouflage ! L’appellation hippocampe pygmé regroupe différentes espèces, décrites entre 1970 et 2020, dont l’Hippocampus bargibanti, l’Hippocampus denise ou l’Hippocampus pontohi.

Ils peuvent adapter leur couleur pour la faire correspondre au corail

Ces hippocampes, qui vivent dans le bassin indo-pacifique, sont très difficiles à observer à cause de leur taille et de leur habilité à se camoufler. « Il n'est pas surprenant que trouver ces créatures insaisissables dans l'agitation d'un récif de corail soit plus difficile que de trouver une aiguille dans une botte de foin », affirme l’Université de Leeds, en Angleterre.

Afin de se protéger des prédateurs, les hippocampes pygmés passent toute leur vie d’adulte sur des alcyonacea, des coraux dans lesquels ils se fondent en imitant leur forme et leur couleur : jaune, rose, violet… En laboratoire, les chercheurs ont a découvert qu’en grandissant, un hippocampe pygmé juvénile pouvait adapter sa couleur pour la faire correspondre au corail qui lui était fourni.

Aujourd’hui, les données dont disposent les scientifiques sont insuffisantes pour établir un inventaire des populations et des dangers qui pèsent sur elles. Mais les pressions exercées sur les coraux, dont elles dépendent, comme l'acidification des océans et la destruction des récifs, pourraient affecter les différentes espèces.

avatar
Brut.
June 14, 2020 6:19 AM