Le dugong, un mammifère marin menacé

Brouter sous l'eau, c'est son activité préférée. Si bien qu'il laisse derrière lui des traces de tondeuse à gazon. Voici le dugong.

Connaissez-vous le dugong ?

Aussi appelé « vache de mer », ce mammifère marin, le seul à être totalement herbivore, est aujourd’hui menacé.

Cet animal passe plusieurs heures par jour à brouter sous l’eau. Avec ses trois mètres de longueur et ses 300 kg, il engloutit quotidiennement entre 30 et 40 kg d'herbes marines, soit 8 à 10 % de son poids. C'est le dugong, et il est menacé.

Il laisse des traces ressemblant au passage d’une tondeuse à gazon

Sa routine lui vaut le surnom de « vache de mer ». Il s’oriente et repère sa nourriture grâce à des poils, appelés vibrisses, localisés sur son dos et autour de sa bouche. Toutes les quatre minutes, il doit interrompre son repas pour aller respirer à la surface. Il laisse derrière lui des traces ressemblant au passage d’une tondeuse à gazon. C'est le seul mammifère exclusivement marin à être totalement herbivore.

Comme son cousin d'eau douce, le lamantin, il appartient à la famille des siréniens, un nom hérité d’une légende. Les marins l'auraient longtemps confondu avec les sirènes en raison de sa forme et de son chant séducteur.

Son espérance de vie est de 70 ans

Cette espèce atteint la maturité sexuelle vers 9 ans. La femelle a peut mettre bas tous les 5 ans, le nouveau-né pèse  entre 20 et 30 kg et mesure 1 m à 1,50 m. Il est allaité pendant environ 18 mois.

Son espérance de vie est de 70 ans, mais aujourd’hui, sa survie est mise en péril. Son aire de répartition s’étend de l’Afrique de l’Est jusqu’au Vanuatu. L’espèce se cantonne aux zones côtières et est donc particulièrement vulnérable aux pressions humaines. Parmi les menaces : la disparition des herbiers marins, les blessures causées par les hélices des bateaux, la pollution, la chasse…

avatar
Brut.