Beyond Meat : les steaks végétaux pour les amateurs de viande

En s'adressant à l'ensemble des consommateurs et pas seulement aux vegans, Beyond Meat a réussi à devenir l'une marques végétaliennes les plus célèbres au monde.

Connaissez-vous les Beyond Meat, les « faux steaks » aussi goûtus que les vrais ?

Goût, texture, couleur… Ces steaks végétaux ont été étudiés pour plaire aux consommateurs de viande. Rencontre avec l’un de leurs créateurs, Seth Goldman.   « Les gens attendent d'un burger un goût précis, un goût qui se marie parfaitement avec le ketchup, un goût de grillé. C’était important que nos produits se rapprochent au maximum de ces indices sensoriels. On va jusqu'à tester nos steaks végétaux pour voir comment ils réagissent à la pression, comme pour des steaks hachés, on va regarder s'ils sont bien juteux, on veut que ce soit pareil… Même pour le bruit ! On met nos produits sur un grill, à côté de steaks d'origine animale et on écoute pour voir les différences de son à divers moments. » Seth Goldman, directeur exécutif de Beyond Meat, est très fier de ses steaks. Et pour cause : il considère cette aventure comme un véritable « défi scientifique ».

Galettes, boulettes, saucisses…

« Ce dont on s'est rendu compte, c'est que les steaks hachés étaient constitués à 70 % d’eau. Pour le reste, c'est un ensemble d'acides aminés pour les protéines, et de lipides pour les matières grasses. On a voulu essayer de trouver les mêmes acides aminés dans les plantes et de les assembler de la même manière pour créer un produit novateur », poursuit Seth Goldman. Beyond Meat propose également d'autres substituts à la viande : boulettes de « bœuf », saucisses de « porc », « bœuf » haché… Preuve de leur succès, les revenus nets de la compagnie ont augmenté de 250 % en 2019.   « Les résultats ont été tellement bons qu'on a pu vendre nos produits au rayon boucherie des supermarchés, et encore une fois, ça amène une autre clientèle. Dans les principales enseignes américaines de supermarchés, plus de 90 % des gens qui achètent nos produits ont également de la viande dans leur panier. Ça, c'est une avancée énorme, parce que ça veut dire qu'on ne vend pas seulement aux vegans et aux végétariens, mais aussi aux consommateurs de viande », analyse Seth Goldman.

« Des partenaires comme Subway peuvent présenter le produit comme étant savoureux »

  Aujourd’hui, leurs produits sont vendus dans 30.000 points de distribution à travers le monde, incluant des collaborations avec plusieurs grandes enseignes de fast food, comme McDonald’s, Dunkin’, A&W ou Subway. « Si on dit à quelqu'un que c'est sain, alors il pense que ce n'est pas bon, donc on aime pouvoir travailler avec des partenaires comme Subway, comme Dunkin' Donuts, qui peuvent présenter le produit comme étant savoureux. Quand un consommateur peut trouver ça dans une enseigne et qu'il se régale, alors c'est le meilleur marketing possible », argue Seth Goldman.   Selon une étude de l'Université du Michigan, un Beyond Burger génère 90 % moins d'émissions de gaz à effet serre et nécessite 46 % moins d’énergie, 93 % moins de terres et 99 % moins d’eau qu'un steak de bœuf américain. Seth Goldman s’en réjouit : « Il n'y a pas assez de terres existantes pour nourrir 10 milliards de personnes avec des protéines animales, donc on est confiant sur le fait que notre approche est celle qui est la plus viable pour le futur. »

avatar
Brut.
2 mars 2020 10:31