retour

3 clichés sur la campagne démontés par Claire Desmares-Poirrier

"C'est vraiment très français cette manière de considérer les territoires ruraux." 3 clichés sur la campagne démontés par Claire Desmares-Poirrier.

Elle brise trois clichés sur la campagne

Claire Desmares-Poirrier est agricultrice. Elle est aussi l'autrice de « L’Exode urbain : Manifeste pour une ruralité positive ». Pour Brut, elle démonte trois clichés sur la campagne.

Est-il vrai que les habitants des campagnes sont des « ploucs » ? Qu’il n’y a pas d’emploi à la campagne ? Que les ruraux n’apprécient pas les urbains ? Claire Desmares-Poirrier, agricultrice et autrice de L’Exode urbain : Manifeste pour une ruralité positive, met fin à ces clichés.

« Les habitants des campagnes sont des ploucs »

Selon Claire Desmares-Poirrier, il existe une certaine diversité de profils à la campagne : il y a des précaires comme des chefs d’entreprises. « Ils n’ont pas les mêmes codes culturels que les chefs d’entreprises des zones urbaines, donc on ne les considérera pas comme des nantis ou des bien-nés, même s’ils ont le même niveau de revenus », affirme-t-elle.

« Je pense que, par contre, il n’y a pas tout à fait les mêmes barrières entre les classes, il n’y a pas tout à fait les mêmes barrières entre les gens. Il y a beaucoup plus d’échanges entre les gens qu’il ne peut y en avoir en ville, où les relations sociales sont beaucoup plus homogènes » poursuit-elle. L’agricultrice remarque que cette distinction entre Paris et la province est en fait très française. En Angleterre par exemple, le cliché est plutôt inversé : les campagnes sont vues comme des endroits chics.

« Il n’y a pas d’emploi à la campagne »

« L’idée qui est largement diffusée qu’à la campagne il n’y a pas de boulot et que si on doit travailler, c’est un message qui est complètement faux », assure Claire Desmares-Poirrier.

En effet, seuls 10 % de l’emploi rural représenteraient l’emploi agricole. La campagne a désormais besoin de tous les savoir-faire, notamment des métiers comme ceux du soin, des comptables ou des avocats. Néanmoins, Claire Desmares-Poirrier confirme que les espaces de pouvoir sont concentrés en ville. Elle évoque notamment les sièges sociaux des entreprises. Si certains services peuvent se situer dans des zones rurales, la direction est généralement placée dans la zone urbaine la plus proche.

« Les ruraux n’aiment pas les urbains »

« Je pense qu’il y a une attente de la part des ruraux qui accueillent les néoruraux. Celle de savoir si les gens viennent consommer leur territoire, s’ils le considèrent comme un territoire de loisirs - comme tous les gens qui achètent des résidences secondaires - donc s'ils vont choisir juste un cadre de vie ou choisir d’intégrer la communauté. »

Pour Claire Desmares-Poirrier, il s’agit surtout donc d’une inquiétude de la part des ruraux. Le secret serait tout simplement l’intégration, c’est-à-dire participer à la vie associative et au développement de la ville, par exemple.

07/10/2020 16:27mise à jour : 07/10/2020 16:29
  • 863.5K
  • 649

458 commentaires

  • Jean-claude H.
    28/07/2021 23:46

    Les ruraux n’attendent rien des écolos qui arrivent de la ville avec des idées vertes mais déchantes souvent très vite une fois reruraliser La fracture ville campagne existe bien et je regrette qu’à part de la littérature les propos de cette écolo née de la dernière pluie manque de corps Sait t’elle seulement qu’un français des ville reçois 160 e de dgi contre 80 e pour un français des champs Les ruraux ont besoin d’avocats ??? Franchement c’est loin d’être la priorité Leurs souci c’est plutôt les déserts médicaux pas le fait qu’il y ait des gens dits de droits dans leur entourage Faire de la politique peint en vert ne me semble pas la solution pour re dynamiser les territoires ruraux Ce sont les acteurs ancrés dans leurs terroirs qui sont les mieux placés pour y arriver

  • Mya M.
    28/07/2021 23:04

    Excusez moi mais c'est démodé de vouloir vivre à Paris plein de pollution là vie est extrêmement cher et stressante... Je vis à la campagne ou tout est vert propre les gens sont calmes et surtt pas d'embouteillage ❤️

  • Rene L.
    28/07/2021 18:05

    Excellent , à part le point 2 sur l Emploi car les opportunites sont beaucoup plus importantes en ville qu 'à la campagne ." Un gars d Arzal ( 56 le barrage ) monté à Nantes puis à la capitale durant 15 ans .Redescendu depuis pour habiter le Bearn et la Basquie Il serait intéressant de se mobiliser pour le pouvoir central et notamment le conseil des ministres " tourne " dans des villages , villes moyennes , grandes villes non pas en faisant un coup de com. d'un mercredi mais en s installant au minimum un mois à chaque étape. Le politique qui fera ça montrera son réel intérêt pour TOUT le territoire et serait l "occasion de " deparasienniser la politique et peut-être redonner confiance et contrecarrer ainsi la défiance envers le Pouvoir

  • Dominique M.
    28/07/2021 10:36

    NOOOOOOOOOOOOON pas ELLE !!!

  • Jérémy P.
    28/07/2021 08:48

    Et puis honnêtement la campagnes du moins celle que je connais c'est tellement tranquille que c'est agréable d'y vivre

  • Cédric M.
    28/07/2021 07:06

    J'ai habité un village et non madame il ne si passe rien avec quoi elle viens celle-là... Et arrêté avec la solidarité qu'il n'y aurait que dans les village en ville notre quartier c'est notre village... Et des ploucs y en a partout...

  • Lé L.
    28/07/2021 05:38

    Chut dit rien, laisse les où ils sont les citadins. Laisse notre campagne tranquille. Ils vont venir nous la pourrir comme les villes. On a rien monsieur dame, le médecin c est le vétérinaire et pour manger on mange les rats des champs.

  • Emmanuel C.
    27/07/2021 20:26

    "Très Français" Ah bon ? Donc le Redneck est une vue de l'esprit des Français, une légende urbaine, certainement. Par contre elle ne manque pas de snobisme et maniérisme cette demoiselle.

  • Chey A.
    27/07/2021 18:06

    Claire Desmares-Poirrier décrit du coup assez bien le beauf parisien ;)

  • Bis C.
    27/07/2021 08:09

    Babtooland

  • Jean-Marc D.
    27/07/2021 03:56

    « Tous les week-ends, il faut que je choisisse entre un concert de rock, un fest-noz, une sortie de résidence de théâtre, de cirque ou de danse dans un lieu privé, des veillées chez des particuliers… » 🤣🤣🤣 Elle n’habite pas la même campagne que 90% des ruraux français… pour la plupart la veillée du samedi soir c’est devant la télé et le cirque c’est dans la rue quand une mobylette passe à fond les ballons 🙈… quant au boulot, allez faire un petit tour dans les Ardennes pour en trouver 😏… encore une bonne politicienne choisie au hasard par Brut !

  • Marie C.
    26/07/2021 22:28

    A la campagne, j'ai la nature mais je vais ds la civilisation pour les conférences et le théâtre

  • Claire A.
    26/07/2021 18:03

    tiens

  • Elies B.
    26/07/2021 13:59

    pour tous les urbains sauvages comme moi 😉

  • Isabelle T.
    26/07/2021 13:54

    Je vis aujourd’hui en ville dans un joli quartier et pour rien au monde je retournerai à la campagne…

  • Loulou R.
    26/07/2021 13:46

    C'est pas "très français" de penser ça, c'est juste très parisien. 👌

  • Selma O.
    26/07/2021 13:22

    C'est tellement le pays des ploucs que dès qu'a sonné 'heure du confinement, tous les parisiens (qui en avaient les moyens) se sont tués sur les campagnes ! Allez, on vous en veut pas. Perso, faudrait me payer cher pour habiter à Paris, comme quoi il en faut pour tous les goûts !

  • Michael B.
    26/07/2021 10:58

    Ha bon c'est français? Les rednecks aux Etats Unis c'est français? C'est pareil dans presque tous les pays! Encore une qui ferait mieux de se taire.

  • Romuald C.
    26/07/2021 10:49

    Ce reportage est lui même plein de clichés …

  • Victor C.
    26/07/2021 10:07

    Mouai, en attendant avec on a pas vu ça