retour

À l'école, Tania de Montaigne sensibilise les jeunes au racisme

"Je demande toujours : 'Excusez-moi, qui est raciste dans la salle ?' Évidemment, personne ne lève la main. Sauf moi." En échangeant avec les jeunes, Tania de Montaigne démonte les clichés racistes. À sa façon. Elle raconte.

À l’école, Tania de Montaigne démonte les clichés racistes

La journaliste, autrice et comédienne se rend régulièrement dans les écoles, collèges et lycées pour discuter avec les élèves des racines du racisme.

Repérer les racistes, ça ne se fait pas en un coup d’œil rapide. Pour cela, entamer le dialogue est indispensable. C’est la mission que s’est fixée l’autrice et comédienne Tania de Montaigne, qui va à la rencontre des tout-petits, comme des lycéens, pour sensibiliser aux stéréotypes racistes.

« Il n’y a des gens qu’on pourrait repérer comme ça, qui seraient racistes. Ce serait facile ! On les prendrait tous et on les mettrait sur une île qui s’appellerait “Racistia“. Comme ça nous, on serait super tranquilles entre gens pas du tout racistes et ce serait fabuleux », s’amuse-t-elle.

« Ça ne vous viendrait à l’esprit de me dire que vous aimez la musique blanche »

Pour ce faire, la journaliste-autrice a une technique un peu particulière… « Je demande toujours : “Excusez-moi, qui est raciste dans la salle ? C’est juste pour savoir.“ Évidemment, personne ne lève la main. Sauf moi. Et j’essaie de faire en sorte que la question du jugement sorte de l’intervention. » Le but : montrer que personne n’est parfait. À partir de là, la comédienne note toutes les remarques qu’elle entend.

Les clés pour un dialogue constructif selon Tania de Montaigne : décortiquer des remarques du quotidien. Comme des préjugés culturels. « Si je demande ce que c’est la musique noire, si vous réfléchissez très peu, vous allez me dire : “Moi j’adore, et le reggae, je trouve ça génial, le jazz c’est vachement bien.’’ Et puis vous allez me sortir tout un tas de musiques. Mais ce qu’elles ont en commun, c’est un Noir. Donc en fait, qu’est-ce qu’il faut pour faire de la musique noire ? Il faut un Noir. Sauf que ça ne vous viendrait à l’esprit de me dire que vous aimez la musique blanche. »

« Notre quotidien est parsemé de racisme dans l’idée d’une spécialisation par couleur »

La question de la « musique noire » est très intéressante pour l’autrice. En effet, elle permet de faire comprendre, même aux plus jeunes, que certaines notions sont entièrement forgées par le racisme. « Notre quotidien est parsemé de racisme intégré, de racisme dans l’idée d’une spécialisation par couleur. Chaque chose qu’on peut prendre, on la décortique ensemble. La grande richesse, c’est d’admettre tout ce qu’on ne sait pas et savoir qu’on peut s’adosser à d’autres gens. Mon intelligence est dans les autres. »

Tania de Montaigne a particulièrement retenu plusieurs remarques lors d’échanges avec des jeunes, certaines très naïves. « Un lycéen, noir, m’a dit : “Je trouve que vous ne parlez pas trop comme une Noire.’’ Avant ça, avant qu’on démarre vraiment, une personne trop sympa est venue me voir en me disant qu’elle adorait les Noirs parce qu’ils ont des origines et que c’est vraiment super d’avoir des origines. Je lui ai demandé : “Parce que vous, vous n’en avez pas des origines ?“ Et elle m’a dit, en me montrant sa peau : “Bah non.“ »

Un effort à faire sur les programmes d’histoire et l’enseignement du droit

Au fil de ses interventions, l’autrice a réalisé que l’école pouvait en faire davantage pour sensibiliser les élèves au racisme. « Le travail sur les programmes d’histoire est fondamental. Chaque pays a son histoire. Il faut qu’elle soit dite, enseignée, il faut qu’elle soit recousue, parce qu’il y a des trous. Une autre chose qui me paraît importante, c’est le droit. Il arrive assez tard dans notre cursus. Or, sur la question du racisme, sur la question du harcèlement, il y a plein de choses qui existent dans l’appareil légal que nous ne connaissons pas. »

Le principal restant le dialogue. Car seule une conversation constante sur les questions de discrimination raciale peut changer les mentalités durablement, pour Tania de Montaigne. « On est dans le fantasme de l’autre, ce qui est le principe du racisme : on ne sait pas, alors on imagine. Tout est hiérarchisé dans notre pensée. Donc c’est ça, le travail : la déconstruction du racisme ou du sexisme passe par l’idée de retirer cette hiérarchie. C’est un travail de tous les jours, parce qu’il est humain. »

19/06/2020 06:30
  • 2.2M
  • 1.9K

1053 commentaires

  • Corinne T.
    16/08/2021 16:09

    Une hurluberlue !!🤣🤣🤣

  • Pam H.
    19/06/2021 09:36

    pas de racisme ces du réalisme invasion trop de gent dangereux dans cet population il ne son pas évoluer comme tout les européens

  • Soleil S.
    30/05/2021 16:52

    Être de couleur de peau différente n'est pas appartenir à une autre race. Quelque soit la texture du cheveu, la couleur des cheveux/de peau/des yeux, les différentes formes de nez nous appartenons à la même race humaine. Discriminer en raison de la couleur peau...

  • Charlotte L.
    27/05/2021 21:44

    Tania, vous êtes brillante, je vous adore et je vous lis depuis que vous étiez avec Michel Filde. Vous ne vieillissez pas. Moi non plus d’ailleurs. J’étais raciste (normal) je suis entrée à la LICRA, j’ai fait des trucs, et je le suis moins! 🙃 Dur dur!

  • Stelvia B.
    07/05/2021 21:32

    Oh my god

  • Fabrice D.
    03/05/2021 16:43

    Je pense qu'elle a trouvé un bon filon. Les jeunes auraient bien plus besoin d'un formation au droit du travail , que des âneries issues des années 60 aux USA... Mais bon, pan e circem ... Du pain et des jeux , faut occuper les Romains pendant qu'arrivent les invasions barbares .... Si en plus on peut les culpabiliser ou leur faire croire qu'ils défendent une cause noble ... Tout est permis ....

  • David A.
    03/05/2021 04:23

    Ci tu demande la même chose avec blanc, white , caucasien , Asiatique, Aborigène avec une question stupide ( l’intelligence artificielle ) va te sélectionner une très belle liste d’aberration aussi. Liberté d’expression le meilleur et le pire

  • Yannick M.
    29/04/2021 18:28

    Tout les noirs( es) savent danser les clichés le plus nul à chier, ce n'est pas parce que je suis congolais que je sais danser.

  • Achille Y.
    29/04/2021 18:03

    Mettons nous au travail à l'exemple des Chinois et le monde entier nous respectera sinon les grandes théories n'y changeront boas grande chose

  • Junior U.
    12/04/2021 06:43

    Merci Tania 😊

  • Rich M.
    11/04/2021 09:03

    En fait c'est des imbéciles depuis toujours

  • Haïti C.
    22/03/2021 15:45

    Tania de Montaigne est l’auteure de « L'assignation: Les Noirs n'existent pas » aux éditions Grasset 👌🏿👌🏿👌🏿👌🏿✍🏿✍🏿✍🏿✍🏿✍🏿✍🏿👍🏿👍🏿👍🏿👍🏿👍🏿👍🏿

  • Philippe N.
    07/03/2021 23:09

    Jadore cette femme . Elle est charmante décomplexée et si drôle avec son rire! Mais elle dit des choses très profondes et vraies un peu en decalage avec le discours ambiant

  • Gilles C.
    01/03/2021 19:47

    Elle a toujours des interventions si juste ! J’adore l’écouter, elle a tellement raison. Le racisme est une construction mentale qui n’a aucun fondement , aucune réalité dans la nature des choses. Il serait vraiment temps que l’on dépasse cette absurdité !

  • Sadjo C.
    28/02/2021 16:21

    Bravo

  • Souad B.
    28/02/2021 01:22

    Reflexion dicne d'interet vraiment. Une façon de voir le probleme sous un autre angle et apporter une solution tres faisable. Esperons qu'il y a des gens de bonne volonté

  • Candy C.
    27/02/2021 23:18

    Pourquoi l'histoire des noirs ( l'esclavagisme) n'est pas enseignée dans les écoles ,d'une façon hiérarchique...de la primaire à la terminale,? Elle est enseignée très furtivement en troisième (une année en 2h )et puis c'est tout???

  • Nicole N.
    08/02/2021 21:07

    Et Hussein Bolt? Il ne courre pas vite ?

  • Yusof N.
    01/02/2021 21:05

    Tout les noirs sont des racistes

  • Moe P.
    25/01/2021 01:03

    Je pensais qu'il courrait vite parce que les Gepards courraient vite. Genre avant y avait des blancs en Afrique ils sont tous disparus mangé par les Gepards.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.