retour

À l'école, Tania de Montaigne sensibilise les jeunes au racisme

"Je demande toujours : 'Excusez-moi, qui est raciste dans la salle ?' Évidemment, personne ne lève la main. Sauf moi." En échangeant avec les jeunes, Tania de Montaigne démonte les clichés racistes. À sa façon. Elle raconte.

À l’école, Tania de Montaigne démonte les clichés racistes

La journaliste, autrice et comédienne se rend régulièrement dans les écoles, collèges et lycées pour discuter avec les élèves des racines du racisme.

Repérer les racistes, ça ne se fait pas en un coup d’œil rapide. Pour cela, entamer le dialogue est indispensable. C’est la mission que s’est fixée l’autrice et comédienne Tania de Montaigne, qui va à la rencontre des tout-petits, comme des lycéens, pour sensibiliser aux stéréotypes racistes.

« Il n’y a des gens qu’on pourrait repérer comme ça, qui seraient racistes. Ce serait facile ! On les prendrait tous et on les mettrait sur une île qui s’appellerait “Racistia“. Comme ça nous, on serait super tranquilles entre gens pas du tout racistes et ce serait fabuleux », s’amuse-t-elle.

« Ça ne vous viendrait à l’esprit de me dire que vous aimez la musique blanche »

Pour ce faire, la journaliste-autrice a une technique un peu particulière… « Je demande toujours : “Excusez-moi, qui est raciste dans la salle ? C’est juste pour savoir.“ Évidemment, personne ne lève la main. Sauf moi. Et j’essaie de faire en sorte que la question du jugement sorte de l’intervention. » Le but : montrer que personne n’est parfait. À partir de là, la comédienne note toutes les remarques qu’elle entend.

Les clés pour un dialogue constructif selon Tania de Montaigne : décortiquer des remarques du quotidien. Comme des préjugés culturels. « Si je demande ce que c’est la musique noire, si vous réfléchissez très peu, vous allez me dire : “Moi j’adore, et le reggae, je trouve ça génial, le jazz c’est vachement bien.’’ Et puis vous allez me sortir tout un tas de musiques. Mais ce qu’elles ont en commun, c’est un Noir. Donc en fait, qu’est-ce qu’il faut pour faire de la musique noire ? Il faut un Noir. Sauf que ça ne vous viendrait à l’esprit de me dire que vous aimez la musique blanche. »

« Notre quotidien est parsemé de racisme dans l’idée d’une spécialisation par couleur »

La question de la « musique noire » est très intéressante pour l’autrice. En effet, elle permet de faire comprendre, même aux plus jeunes, que certaines notions sont entièrement forgées par le racisme. « Notre quotidien est parsemé de racisme intégré, de racisme dans l’idée d’une spécialisation par couleur. Chaque chose qu’on peut prendre, on la décortique ensemble. La grande richesse, c’est d’admettre tout ce qu’on ne sait pas et savoir qu’on peut s’adosser à d’autres gens. Mon intelligence est dans les autres. »

Tania de Montaigne a particulièrement retenu plusieurs remarques lors d’échanges avec des jeunes, certaines très naïves. « Un lycéen, noir, m’a dit : “Je trouve que vous ne parlez pas trop comme une Noire.’’ Avant ça, avant qu’on démarre vraiment, une personne trop sympa est venue me voir en me disant qu’elle adorait les Noirs parce qu’ils ont des origines et que c’est vraiment super d’avoir des origines. Je lui ai demandé : “Parce que vous, vous n’en avez pas des origines ?“ Et elle m’a dit, en me montrant sa peau : “Bah non.“ »

Un effort à faire sur les programmes d’histoire et l’enseignement du droit

Au fil de ses interventions, l’autrice a réalisé que l’école pouvait en faire davantage pour sensibiliser les élèves au racisme. « Le travail sur les programmes d’histoire est fondamental. Chaque pays a son histoire. Il faut qu’elle soit dite, enseignée, il faut qu’elle soit recousue, parce qu’il y a des trous. Une autre chose qui me paraît importante, c’est le droit. Il arrive assez tard dans notre cursus. Or, sur la question du racisme, sur la question du harcèlement, il y a plein de choses qui existent dans l’appareil légal que nous ne connaissons pas. »

Le principal restant le dialogue. Car seule une conversation constante sur les questions de discrimination raciale peut changer les mentalités durablement, pour Tania de Montaigne. « On est dans le fantasme de l’autre, ce qui est le principe du racisme : on ne sait pas, alors on imagine. Tout est hiérarchisé dans notre pensée. Donc c’est ça, le travail : la déconstruction du racisme ou du sexisme passe par l’idée de retirer cette hiérarchie. C’est un travail de tous les jours, parce qu’il est humain. »

19/06/2020 06:30
  • 1.9M
  • 1.8K

378 commentaires

  • Johanna G.
    01/10/2020 17:53

    Ben c’est vrai qu’en fonction de notre origine ethnique note physiologie n’est pas pareil... sans non plus généraliser mais il y a des similitudes en fonction de l’ethnie

  • Moustapha O.
    29/09/2020 19:31

    bb je t aime donné moi ton numéro detéléphone

  • Clarita R.
    29/09/2020 01:09

    https://open.spotify.com/track/5Hg3mL9DaiNeoLUh0CN1Qr?si=UdrC94HqTqCxbZaRvmzDfQ

  • Nadine M.
    28/09/2020 18:55

    jamais entendu parlé de çà ;. faut vraiment aller chercher le racisme pour dire çà ;. le racisme n'existe pas car on est tous de la race humaine;. après si il y a des cons et des individus nocifs çà n'a rien à voir avec la couleur de peau ;. Après si certaines personnes se réfugient derrière les origines de leurs ancêtres c'est leurs problèmes .. nous on s'en fou Avancez aller de l'avant et arrêtez de rester bloqués dans votre racisme .. c'est comme si on en voulait encore aux allemands car ils nous ont envahis ... c'est plus les mêmes et l'Allemagne nazi qui envoyait les juifs mourir dans les camps de concentration... En France tout le monde a les mêmes droits . .. à chacun d'en faire bon usage

  • Didier B.
    28/09/2020 16:04

    Le mot "race" pour les humains ne veut rien dire ,nous sommes tous des terriens , le mot racisme découle d'une patologie que véhicule très souvent les haineux, entrainant dans leur sillage tous les aigris de la vie qui reportent leur mal de vivre sur des gens qui peuvent être différents par leur couleur ,leur religion ,leur orientation sexuel ou encore pire leur origine qu'ils ne pensent pas être la même qu'eux , seraient-ils en extase devant des extra terrestres ? 🤪.Tout cela entretient le terreau de la haine et a toujours été utilisé depuis des lustres à des fins politiques . 🤪

  • Yvan M.
    28/09/2020 15:03

    Il faudrais deja arreter de faire des comparaison entre noir et blanc il y a pas de différence

  • Lou L.
    28/09/2020 04:58

    Pfff celle là alors

  • Lindsay T.
    27/09/2020 19:19

    J aimerais te rencontrer j aurais aimer venir au spectacle le 17 mais j ai zappé,desoler.

  • Bernadette P.
    27/09/2020 13:11

    Reportage super intéressant et instructif, Tania de Montaigne vous êtes top 👌👏💙

  • Lucie C.
    27/09/2020 12:10

    J'ai l'impression que c'est la mode toute récente de trouver le moindre problème et de creuser, creuser pour déterrer la moindre réflexion et en faire un scandale,🤔 au final on va mettre dans la tête des jeunes générations des conflits qu'il n'y a pas et on va les rendre vulnérables et aigris à leur faire croire que les autres sont racistes et les méprisent alors que non,☺️ et puis est-ce si grave des petits préjugés futiles, les noirs ne sont pas les derniers à en avoir sur les blancs : on danse mal, on chante mal, on est prétentieux.. Etc ☺️ et alors, il faut apprendre aussi aux enfants à passer outre toutes les petites réflexions qu'on reçoit des autres sinon on ne peut pas être heureux. Tout ça va finir par monter les gens les uns contre les autres...

  • Martial R.
    27/09/2020 04:33

    Elle cherche quoi la miss .....🤔🤔🤔🤔🤔😏😏😏😏😏

  • Gaetan C.
    26/09/2020 17:10

    Globalement la France c est pas les USA... Oui nous avons aussi des racistes (plus vis à vis des maghrébins que des blacks...) mais dans l ensemble ça reste acceptable. Le vrai problème, pour moi, c est que les whites sont economiquements dominants et cette position consciemment ou pas alimente des attitudes de supériorité, d exclusion, de mefiance..du côté des blancs.. Mais aussi de jalousie, d agressivite... De rancoeur.. Du côté des noirs... Globalement j entends... Mettez sur cet ensemble des representations religieuses.. Et bingo... Quant à appeler les noirs noirs.. Bon tout depend comment c est dit mais ce n est pas forcément avec une intention raciste... J ai fait mon armée dans une chambrée ou j etais le seul blan.. Et mes adorables camarades noirs m appelaient notre petit blanc... Et ça ne m a jamais troublé...

  • François M.
    26/09/2020 17:05

    On s’en fout de savoir qui est raciste.

  • Éliott B.
    26/09/2020 15:10

    mon prof de sport au collège qui m’avait sorti que les noirs courraient plus vite et que c’était “scientifique”...

  • Florence R.
    26/09/2020 11:32

    MDR

  • Florent L.
    26/09/2020 11:24

    Il n'y a pas de racisme en France voyons enfin pas pour les femmes bronzées en tous les cas les hommes blancs les aime bien c'est ça la réalité

  • Matth H.
    26/09/2020 11:06

    Halala que de polémiques tout le temps tout le temps c’est fatiguant franchement....

  • Jeannemarie C.
    26/09/2020 10:11

    Mli

  • Jo R.
    26/09/2020 09:28

    Oui la theoriedes noirs qui dansent bien, j'en connais un wagon qui dansent comme des breles! Mais oui la meme chose marchent avec les gens du sud qui sont faineants .... Cliche quand tu nous tient !! 😎

  • Laura C.
    26/09/2020 09:08

    On en a marre de ça passons à autre chose maintenant!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.