retour

Canada : la mobilisation contre un gazoduc prend de l'ampleur

Depuis plusieurs semaines, ils se lèvent contre la construction d'un gazoduc sur leur territoire. Aujourd'hui, les Wet'suwet'en sont rejoints par de nombreux militants.

Pour protester contre un projet de gazoduc, des trains sont bloqués au Canada

Ce projet de gazoduc doit traverser le territoire du peuple Wetʼsuwetʼen. En plus des problèmes environnementaux, les manifestants dénoncent une ingérence sur leurs terres.

Depuis début février, le trafic ferroviaire est très perturbé au Canada. La raison : des protestations contre le projet de gazoduc de la compagnie Coastal GasLink, qui doit traverser le territoire du peuple autochtone Wetʼsuwetʼen. Ce pipeline de 670 km, dont le coût global est estimé à  6,6 milliards de dollars canadiens, doit permettre d'ici à 2025 d'exporter 700.000 litres de gaz liquéfié par jour.

« On s'attaque à nos droits, à notre culture, à ce que nous sommes »

« Ce qui se passe, c'est inacceptable. Le Canada est en train de faire n'importe quoi pour exporter le pétrole et développer l'industrie des hydrocarbures, au moment où la planète est dans une crise climatique » s’insurge Sol Zanetti, élu Québec solidaire. En plus des problèmes environnementaux, les manifestants Wetʼsuwetʼen dénoncent par ailleurs une ingérence sur leurs terres qu'ils qualifient de « colonisation ». De nombreux militants issus d'autres communautés autochtones les ont rejoints pour dénoncer une politique globalement hostiles aux droits des peuples premiers. « On est bafoués à chaque fois. On s'attaque à nos droits, à notre culture, à ce que nous sommes. D'une génération à l'autre, on s'est fait avoir. Il faut qu'on parle, il faut qu'on se lève. On dit non. C'est assez » tempête Shushan Bacon, militante innue.

En échange de promesses d'emplois et de reversement d'une partie des bénéfices, le projet a reçu l'approbation des chefs élus des communautés autochtones. Néanmoins, les chefs héréditaires s'y opposent. Et derniers estiment être les seuls compétents pour prendre des décisions sur leurs terres traditionnelles. « Ils jouent le jeu que la province du Canada joue depuis des années. Dans la nation Wet'suwet'en, les chefs héréditaires sont l'autorité. Personne d'autre ne peut conclure des accords, personne d'autre ne peut parler en leur nom », assure avec force le chef Spoowk.

Après 10 jours de mobilisations, plus de 400 trains ont été annulés

Le 6 février, plusieurs manifestants qui bloquaient un site de travaux ont été arrêtés par la Gendarmerie royale du Canada, entraînant de nombreuses manifestations et blocages dans tout le pays. Après 10 jours de mobilisations, plus de 400 trains ont été annulés, affectant environ 83.000 usagers. 

En visite officielle au Sénégal, le Premier ministre Justin Trudeau a invité toutes les parties à reprendre le dialogue afin de trouver rapidement une solution. Car les fermetures forcées d'une partie du réseau ferroviaire entravent le transports vers la côte est du pays de plusieurs produits comme les céréales, les matériaux de construction ou le propane. La Chambre de commerce du Canada évalue l'impact économique à plusieurs dizaines de millions de dollars. Mais selon les opposants, l'impact du réchauffement climatique engendré par les projets comme celui-ci est bien pire. 

19/02/2020 18:22
  • 212.1k
  • 183

144 commentaires

  • Andre M.
    13/03/2020 21:54

    Comment un pays qui a des ressources ( naturel ) ne peut les exploiter pour faire entrer de l'argent et ainsi contribuer aux développement du pays, payer sa dette réduit les impôts,ce tuyaux (pipeline) est une richesse naturelle Il y à un coût à payer pour prospérer,un territoire comme le Canada de plus de 5500 km est en ouest voyons!! un tuyaux va tout détruire.

  • Frédérique B.
    25/02/2020 12:58

    Bravo aux autochtones pour cette lutte courageuse, et merci aussi, car toutes ces extractions à outrance mettent en danger la survie de tous

  • Del A.
    25/02/2020 10:42

    🥰👍🏼👊🏽👊🏽 avec vous !!!

  • Vincent M.
    25/02/2020 00:11

    Bravo aux courageux peuples autochtones !

  • David F.
    25/02/2020 00:00

    Quand tout seras détruit ils verront que l'argent ne se mange pas👌

  • Michel C.
    24/02/2020 16:42

    Yankee no!

  • Patrick D.
    24/02/2020 16:03

    Pour mes copines qui vivent au Canada

  • Melissa E.
    24/02/2020 14:51

    Mes chères frères et sœurs ! Jésus est à la porte! Le compte à rebours a été lancé ! Fortifier vous dans votre foi en cette année 2020 car elle sera décisive ! Les prophéties s’accomplissent ! Repentez vous sincèrement et dieu vous pardonnera ! Que jésus christ vous protège et vous bénisse.

  • Goulven T.
    23/02/2020 21:45

    Get Up, Stand Up Stand Up For Your Rights , Get Up, Stand Up Don’t Give Up The Fight ! ✊💪🤙

  • Kévin D.
    23/02/2020 19:58

    le dernier des méhicains

  • Daniel D.
    23/02/2020 15:53

    ils travaillent ou ha ils ont prit des vacances good good

  • Catherine G.
    23/02/2020 07:31

    Donc on les dépossède de leurs terres, on les parque comme des bêtes et ensuite on leur impose des trucs dans leur "parc"... Normal 😡

  • Daniel P.
    23/02/2020 01:40

    Trudeau ment, il ne dialogue pas avec les wet'suet'en, à la Macron, il obéit aux instruction des grandes compagnies pétrolifère qui ne veulent pas déplacer la route du pipeline. Trudeau agit sur le modèle Macronien, il ne négocie pas et utilise les forces de l'ordre à sa guise pour arrêter de pauvres indiens sans défense sur leur propre terres ancestrales. C'est pourtant simple, que les RCMPs dégage et qu'ils quittent le territoire occupé illégalement...

  • Dominique G.
    22/02/2020 23:21

    Il y a eu pratiquement la même chose aux USA. Après avoir réussir à convaincre Obama par les manifs des Amérindiens sioux je crois , Trump a balayé la promesse de Obama dès qu'il a pu. Résultat des pipelines passe au fond du Mississippi et commencent à fuir. Gros gâchis écologique ,

  • Jason W.
    22/02/2020 21:55

    Le problème est que pour être compétitifs et sécuritaires d'un point de vue commercial et militaire, la pipeline est la solution dans la majorité des cas. N'oublions pas que les sous-marins Nazis patrouillaient le Fleuve St-Laurent durant la deuxième guerre mondiale. Soyez vigilants d'autres nations voudraient nous envahir. La pipeline fait moins de dégats qu'un bateau où un train.

  • Touff P.
    22/02/2020 20:34

    Le titre de la musique svp

  • Jean-Claude V.
    22/02/2020 16:18

    Avec les gouvernements corrompus ont peut pas discuter, continuer a vous faire entendre 👏👏👏👏

  • Marie P.
    22/02/2020 15:56

    Encore des gros plein de sous qui veulent tout détruire a leurs guises ,et les autres on s'en tape ! Il y a vraiment de quoi devenir dingue dans ce monde.

  • Nathalie D.
    22/02/2020 15:41

    STOP AUX LOBBYS « PLUS DE FRIC »

  • Frederic G.
    22/02/2020 15:32

    C est assez dit la baleine j ai le dos fin et je me cache à l eau ,comme disait Roger schmurtz

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.