Covid : les annonces de la Première ministre Élisabeth Borne

Masques, soignants, vague du Covid… Élisabeth Borne est intervenue ce mardi 29 novembre à l'Assemblée nationale, pour annoncer ses recommandations face à la reprise de l'épidémie.

“Ce sont des petits gestes qui sauvent des vies”


Ce mardi 29 novembre, la Première ministre Élisabeth Borne s’est exprimée devant les députés français sur la reprise des contaminations au coronavirus. “Aujourd'hui, l'épidémie de Covid repart, avec plus de 40 000 cas détectés par jour, une progression de près de 10% des hospitalisations sur une semaine, une hausse de 22% en soins critiques et 400 décès du Covid la semaine passée”, explique-t-elle.
Ça fait quoi un Premier ministre ?


“Respectons les gestes barrières”


La Première ministre continue: “Cette nouvelle vague nous le rappelle: le virus n'a pas disparu, l'épidémie frappe encore, tue encore. Et si je fais ce rappel aujourd'hui, c'est parce que notre hôpital va encore faire face à une pression supplémentaire, car à la reprise du Covid s'ajoute une épidémie de bronchiolite la plus élevée des 10 dernières années, qui provoque des tensions, notamment sur nos services pédiatriques. S’ajoute également, une épidémie de grippe saisonnière, particulièrement virulente cette année, avec 5 régions en phase pré-épidémique, et des premiers effets sur notre hôpital.”
Le discours d’Aurore Bergé face aux députés sur l’IVG de sa mère


“Des mesures ont été prises, notamment le déclenchement du plan ORSAN, pour mobiliser l’ensemble du personnel, accroître les capacités de prise en charge, ainsi que la mobilisation par les ARS et les préfets, pour coordonner l’ensemble des acteurs de terrain. Face à cette situation, je veux une nouvelle fois rendre hommage au travail exceptionnel de nos soignants. (…) Et je lance un appel solennel: respectons les gestes barrières, portons le masque dès que nous sommes avec des personnes fragiles ou dans des zones de promiscuité comme les transports en commun. Ce sont des petits gestes qui sauvent des vies. Nous le savons, ils sont décisifs pour faire reculer l’épidémie.”
Pourquoi les Chinois manifestent contre les règles anti-Covid?


De nouvelles campagnes de vaccination


Élisabeth Borne relance également le sujet de la vaccination. “La vaccination contre la grippe, qui peut être déterminante, est malheureusement très basse cette année. Et la vaccination contre le Covid, dont nous savons avec certitude qu’elle sauve des vies. Depuis octobre, une campagne de vaccination de rappel de vaccin a été lancée pour les personnes de plus de 60 ans, les personnes fragiles, et bien sûr les soignants, seuls 10% de la population ciblée ont effectué leur rappel. C’est bien trop peu.”
Propos racistes à l’Assemblée nationale : retour sur la séquence


Elle en profite enfin pour faire passer un message aux autres députés. “J’ai entendu ces derniers jours des propos terrifiants sur les vaccins, certains confinent à l’obscurantisme. Et je ne pensais pas dans cet hémicycle, dans le pays de Pasteur, dire que l’on a confiance dans la parole de nos scientifiques et de l’efficacité de nos vaccins, prêteraient à des débats aussi vifs. Mais vos hurlements ne nous feront pas reculer, nous assumons, nous ferons toujours le choix de la responsabilité, toujours le choix de la science. Nous serons toujours aux côtés des soignants et des malades”, conclut-elle.
Les 40 premiers jours de l'Assemblée nationale en 3 minutes


avatar
Brut.