retour

L'Oregon décriminalise les drogues dures

Légaliser les champignons hallucinogènes et décriminaliser les drogues dures, c'est ce que les électeurs de cet État ont choisi. Pendant ce temps-là en Oregon aux États-Unis…

Oregon : les drogues dures décriminalisées

Dans l’Oregon, les habitants ont voté pour la décriminalisation de drogues dures. Plusieurs drogues sont concernées, notamment l’héroïne.

59 % des habitants de l’Oregon souhaitent décriminaliser certaines drogues dures. Cet État américain a voté en faveur de la décriminalisation de la cocaïne, des amphétamines, de l’héroïne et de l’usage thérapeutique des champignons hallucinogènes.

Un États progressiste

Par ce vote, l’Oregon devient le premier État américain à décriminaliser l’usage des drogues dures. « C’est quasiment une première mondiale, si ce n’est le Portugal en Europe qui a déjà opéré cette réforme il y a 20 ans », indique Ivana Obradovic, directrice adjointe de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

L’Oregon est connu pour être un État progressiste. Il a notamment été le premier à décriminaliser l’usage du cannabis. C’était il y a 50 ans. Là-bas, les consommateurs de drogue sont très répandus. L’usage et la possession - en petites quantités - de drogues dures ne seront donc plus condamnables dans l’Oregon.

Les drogues à titre thérapeutique

Le seul risque pour les consommateurs est une amende de 100 dollars. Et s’ils acceptent de se rendre dans un centre de traitement de l’addiction, ils seront épargnés. Cette mesure est financée par les gains de l’industrie du cannabis. Dans l'Oregon, cette drogue est légale depuis 2014. Cettemesure a par ailleurs permis de réduire le taux d’incarcération aux États-Unis.

En ce qui concerne l’usage des champignons hallucinogènes, il est légal dans un cadre thérapeutique. Il en est de même pour le cannabis. L’Oregon doit bientôt distribuer des licences autorisant les établissements habilités à en vendre. Cette drogue aurait des effets bénéfiques pour lutter contre le stress, notamment post-traumatique, et la dépression.

04/11/2020 19:41mise à jour : 04/11/2020 19:49
  • 313.9K
  • 195

131 commentaires

  • Lenny B.
    09/11/2020 10:27

    Tout ceux qui sont d'accord seront aussi ravi que leur enfant se défonce a la coke ou a l héroïne ?

  • Michael L.
    08/11/2020 19:05

    Oregon...

  • Dominique L.
    08/11/2020 12:50

    personne ne les oblige à en consommer !

  • Rafael R.
    08/11/2020 01:05

    Mais chaque fois qu'au Mexique on parle de décrminalisation des drogues, les États-Unis protestent immédiatement 🤷🏻‍♂️

  • Marwane T.
    07/11/2020 22:54

    c'est zombie land le truc

  • Laurent M.
    07/11/2020 21:50

    https://youtu.be/RIG-BEjtqfg

  • Dav S.
    07/11/2020 20:21

    Une décision sage intelligente en accord avec l l'époque que l on vit faut pas se faire d'illusion etre réaliste

  • Marie B.
    07/11/2020 16:15

    😜

  • Pascal L.
    07/11/2020 13:59

    Cela rapporte plus en restant illégal car on saisi argent , drogue ,voiture, appartement. .amande.

  • Théo V.
    07/11/2020 12:24

    nor-mal

  • André J.
    07/11/2020 10:45

    On sait très bien que la prohibition n'empèche rien, bien au contraire; elle facilite le marché parallèle !

  • Ab A.
    07/11/2020 10:36

    Decriminaliser les drogues dures, cela veut tout simplement dire "decriminaliser" tous les crimes qui s'ensuivent.

  • Eric V.
    07/11/2020 10:07

    fake new !

  • Jérôme E.
    07/11/2020 07:13

    Et elle ose dire que c’est « le progrès » ! La dégénérescence pure, conviendrait mieux !

  • Maureen G.
    06/11/2020 15:02

    🤦🏻‍♀️

  • Benjamin C.
    06/11/2020 14:50

    vois la vie dans cette états la mdrrr

  • Arthur B.
    06/11/2020 14:19

    cette forme de vente enlève le goût de l'interdit donc du passage à l'acte pour "voir ce que c"est". Par ailleurs faire de la prévention par le volontariat de "s'en sortir", est possible. N'est ce pas mieux que la lutte actuelle qui rapporte peu au regard de l'argent dépensé pour lutter contre les réseaux qui gangrènent nos cités avec des résultats décevants. L'échec de ces luttes répressives ont montrées leur limite . Certes ont peut opposer la lutte contre l'alcool, et les problèmes soulevés, mais la prévention est elle à la hauteur des sommes perçues par la TVA sur ce produit?

  • Alexandre D.
    06/11/2020 11:15

    tu voulais aller rendre visite à Tami c'est ça ? haha :p

  • Maurice B.
    06/11/2020 11:02

    Une autre méthode serait de condamner les dealers à la prison à vie absolue. Le rapport gain/coût serait alors enfin défavorable.

  • Jacqueline C.
    06/11/2020 10:46

    C'est la seule façon d'enrayer la criminalité liée à ces drogues.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.