Le premier jour en France de l'artiste colombien Ivan Argote

"C'était la première fois que je sortais de la Colombie…" Quand il est arrivé à Paris, l'artiste contemporain Ivan Argote ne connaissait pas la langue, il ne connaissait personne… et ça lui a procuré une sensation de bonheur. Son premier jour en France, voici comment il l'a vécu.

“C'était la première fois que je sortais de la Colombie”


”J'étais content, c'était quand même le début d'une aventure.” Ivan Argote est un artiste contemporain d'origine colombienne. Il arrive, il y a de cela quelques années en France, pour ses études aux Beaux-Arts de Paris. “Je suis venu parce que j'avais fait des études de graphisme et de cinéma en Colombie, et, en même temps, je faisais un travail artistique. J'ai participé à un salon d'artistes jeunes, il s'appelait Salon national des artistes jeunes, et j'ai eu la chance de gagner le prix principal, pour aller où je voulais dans le monde. Je voulais vraiment faire une espèce de master en arts. Finalement, j'ai trouvé ici l'École des beaux-arts qui était accessible, parce que c'est une école publique”, explique-t-il.
Mimosa Echard, lauréate du prix artistique Marcel Duchamp, raconte son oeuvre


Le jeune homme se rappelle de ses premières impressions une fois à Paris. “C'était intéressant de voir un peu la diversité Je pensais que j'allais arriver dans une ville où tout le monde était grand, blond… Je suis venu sans rien, à peine quelques économies, pas beaucoup de contacts, juste une personne, et une valise, quoi. J'ai compris que ça allait être compliqué, que ce n'est pas une ville simple. (…) J'ai vu que c'était une ville d'immigrés, en fait, et qu'on était beaucoup, qu'on était plusieurs et qu'on était partout. Donc, je me suis dit: ‘Bon, bah, ça peut marcher.’”
Le premier jour en France de Alan Geaam, chef étoilé libanais


avatar
Brut.