Précarité des jeunes : les propositions des candidats en 2022

Revenu minimum étudiant, avantages financiers pour les moins de 25 ans… Voici les propositions des candidats pour lutter contre la précarité.

A gauche, l’idée d’un revenu minimum pour tous les jeunes

Depuis deux ans, les étudiants et les jeunes actifs sont de plus en plus confrontés à une très grande précarité en France. Du coup, dans cette campagne présidentielle, quand les candidats parlent des jeunes, ils parlent surtout d’argent.

À gauche, les candidats proposent un revenu minimum pour les jeunes. Avec quelques nuances sur son montant ainsi que sur les conditions pour en bénéficier.

Jean-Luc Mélenchon : 1063€ pour les étudiants “autonomes”

“Ma solution, c'est 1063 euros pour tous ceux qui sont en fac. Mais qui sont autonomes de leurs parents, hein, s’il vous plaît, c’est ce qu’a déclaré Jean-Luc Mélenchon, candidat de l’Union populaire, le 2 novembre 2021.

“Il ne faut pas exagérer non plus. Donc ceux qui sont autonomes de leurs parents, et ça je le vois tout de suite, parce que si les parents les déclarent sur leur formulaire d'impôts, walou, il n'y a pas de 1063 euros pour eux. Mais pour les autres, oui. Et puis pour les lycéens professionnels.”

Les candidats de l’élection présidentielle 2022 ont répondu à vos questions sur Brut. Retrouvez toutes les interviews en vidéo.

Le nucléaire, il y a ceux qui veulent le relancer, et ceux qui veulent y mettre fin. Le sujet fait aussi débat dans la société française notamment sur l'état de la gestion des déchets nucléaires. Voici ce que disent les candidats du nucléaire en 2022.

Fabien Roussel : entre 850€ et 1000€ pour tous

Le 22 février 2022, Fabien Roussel, le candidat du Parti communiste français, exposait sa proposition : “Ce que nous, nous proposons, c'est que ce soit universel, c'est que tout étudiant ait accès à ce revenu, quel que soit celui de ses parents. On le module entre 850 et 1000 euros, et donc oui, le fils de Bernard Arnault, enfin ses petits-enfants, auront droit au revenu étudiant.”

Yannick Jadot : 920€ pour tous

“Nous mettrons en place un revenu citoyen automatique. Personne dans notre pays, dès 18 ans jusqu’au dernier jour, ne pourra vivre avec moins de 920 euros par mois”, c’est la proposition de Yannick Jadot, Candidat d’Europe-Écologie-Les Verts, exposée le 10 février 2022.

Anne Hidalgo va un peu plus loin…

La candidate du Parti socialiste, Anne Hidalgo, propose aussi la création d’un minimum jeunesse pour les plus de 18 ans, d’au moins 500€ mensuels et sous condition de ressources. Mais la candidate socialiste va un peu plus loin.

Elle a expliqué le 22 février 2022 : “Je souhaite que chaque jeune ait un capital à 18 ans de 5000 euros qui lui permette de porter un projet et que cela se fasse en confiance avec eux, qu’on ne soit pas là à leur dire ce qu’ils vont en faire.”

En 2022, selon la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes), 62% des étudiants en France ont des difficultés pour se nourrir correctement. Nous avions suivi Elise, étudiante, qui comme beaucoup d’autres se rend régulièrement à des distributions alimentaires à Paris.

A droite, des mesures qui visent plutôt les jeunes actifs

À droite aussi, les candidats proposent des mesures financières qui visent spécifiquement les jeunes. Mais celles-ci visent plutôt les jeunes actifs, parfois les étudiants, mais à condition qu’ils exercent un emploi.

Marine Le Pen : les moins de 30 ans exonérés de l’impôt sur le revenu

La candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, a exposé le 22 février 2022 ses propositions pour aider les jeunes actifs : “Je souhaite envoyer un signal fort à la jeunesse, pour qu'elle fasse le choix de la France, c'est pour cela que je propose la suppression de l'impôt sur le revenu pour les moins de 30 ans, mais aussi qu'elle ose l'entrepreneuriat, j'ai ainsi proposé d'exonérer pendant cinq ans d'impôt sur les sociétés les entreprises créées par un jeune de moins de 30 ans.”

Valérie Pécresse : suppression du RSA

“Je supprimerai le revenu d'engagement pour les jeunes, qui est un RSA jeunes, qui aujourd'hui fait un effet d'éviction sur l'apprentissage, je le remplacerai par un revenu jeune actif pour les jeunes qui se mettent en formation dans les métiers en tension”, voici ce qu’a proposé Valérie Pécresse, Candidate des Républicains le 22 février 2022.

Ce “revenu jeune actif”, il s’élèverait à 670 € par mois, pendant 6 mois. Valérie Pécresse propose également la création d’une “banque de jeunes” pour les 18-25 ans, ça leur permettrait de financer leurs projets professionnels ou tout simplement leurs études.

La candidate des Républicains propose autre chose : c’est la généralisation du prêt à taux zéro pour aider les jeunes à acheter leur premier appartement.

En 2019, les difficultés financières des jeunes étaient déjà un sujet central en France. Nous avions suivi Sophie, qui manifestait à Paris pour dénoncer la précarité des étudiants français. De nombreux jeunes sont obligés d'exercer un travail pour financer leurs études. Une condition qui peut rendre difficile l'enseignement et la formation.

Eric Zemmour : un accès à la propriété immobilière facilité

D’ailleurs, l’accès à la propriété immobilière et au logement, c’est aussi ce que énonce Éric Zemmour quand on lui demande comment il entend lutter contre la précarisation des jeunes.

“Pour les jeunes qui achètent un appartement, jusqu’à 250 000 €, je propose d’exonérer les frais de notaires. Jusqu’à 25 ans… En tout cas, un primo-accédant”, a déclaré Éric Zemmour, Candidat de Reconquête le 9 décembre 2021.

Emmanuel Macron : un contrat d’engagement jeunes pour les 18-25 ans

En novembre 2021, Emmanuel Macron a annoncé la création d’un “Contrat engagement jeunes”, qui prévoit le versement d’une allocation de 500 €, à condition d’avoir moins de 26 ans et de suivre une formation.

Le président sortant et candidat de LREM déclarait le 17 mars 2022 : “Il faut un soutien monétaire. Mais il faut, en plus de ça, reconnaître la dignité de chacun, demander une part d’effort, pour toutes celles et ceux qui le peuvent, et de devoirs et un accompagnement. C’est exactement ce qu’on a fait avec le contrat d’engagement jeunes pour les 18-25 ans, que je veux pouvoir maintenant généraliser à tous ceux qui sont actuellement les bénéficiaires du RSA.”

Pour financer les frais de leur école et de leur université, en plus des frais du quotidien comme le logement, les courses, etc. certains étudiants ont du mal à joindre les deux bouts, malgré l'exercice de plusieurs emplois. C'est le cas de Lizzie, 20 ans, qui est en découvert tous les mois.

Un statut très proche de la pauvreté, qui complique au quotidien la vie de la jeune femme. Si elle exerce plus qu'un emploi, la jeune femme gagne moins qu'un SMIC. Le travail prend également une place importante dans sa vie de tous les jours.

Les autres mesures proposées en 2022

Au-delà de l’aspect financier, il y a d’autres mesures qui concernent, bien sûr, les jeunes. Par exemple, de nombreux candidats proposent la suppression de Parcoursup, c’est le cas de Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo mais aussi Fabien Roussel. Parcoursup, c'est la plateforme numérique qui a pour but de recueillir les voeux d'orientation des futurs étudiants de l'enseignement supérieur français.

De son côté, Nicolas Dupont-Aignan veut rendre l’université et les concours gratuits pour tous, c’est une mesure qu’il partage avec le candidat de l’Union populaire et Fabien Roussel. Pour eux, l'éducation doit être rendue gratuite à tous.

Avant même la crise du Covid, la FAGE estimait que 20% des étudiants vivaient sous le seuil de pauvreté. Une situation qui a explosé depuis, selon les associations. Au quatrième trimestre 2021, le taux de chômage est de 7;4% selon l'INSEE.

60, 62, 65 ans… Que proposent les candidats 2022 en termes de retraite ? Découvrez toutes les propositions des personnalités principales de la vie politique.

avatar
Brut.
21 mars 2022 20:05