Uber Files : retour sur l’histoire du géant du VTC

Uber aurait reçu de l’aide de la part d’Emmanuel Macron pour se développer en France. Retour sur l’histoire de l’entreprise.

“Uber veut faire partie de votre vie quotidienne”

L'histoire d'Uber commence en 2010, à San Francisco. Travis Kalanick et Garrett Camp lancent une application qui met en relation des chauffeurs et des particuliers. Uber arrive à Paris en 2011, mais il n'existe à ce moment là aucune législation pour encadrer les services proposés. Dès 2013, les chauffeurs de taxis manifestent contre la concurrence des VTC, qu'ils jugent déloyale. En février 2014, l'entreprise lance UberPop, qui permet à des particuliers d'assurer les courses, avant de le suspendre en juillet 2015 après plusieurs manifestations violentes. En 2017, accusé d'avoir encouragé des pratiques managériales brutales et de harcèlement sexuel au travail, Travis Kalanick, est poussé à la démission. Il est remplacé par Dara Khosrowshahi. D'anciens livreurs Deliveroo et Uber Eats montent leur coopérative

En 2019, Uber entre en Bourse, mais l'entreprise n'est toujours pas rentable. De leur côté, les chauffeurs dénoncent leurs conditions de travail et les manifestations se multiplient dans plusieurs pays. 10 ans après sa création, Uber France compte 30 000 chauffeurs en activité sous le statut d'indépendant. Mais pour la Cour de cassation, ce statut n'est "que fictif" en raison du "lien de subordination" qui les unit. En juillet 2022, les "Uber Files" révèlent plusieurs pratiques controversées de l'entreprise : lobbying agressif, optimisation fiscale…Cette enquête internationale conclut aussi à l'existence d'un "deal" secret entre Uber et Emmanuel Macron. Une nuit dans un VTC pendant le couvre-feu

avatar
Brut.